Actualités

Volkswagen restaure une Beetle 1967 de plus de 560 000 km

Le constructeur a travaillé sur « Annie » pendant 11 mois

Le constructeur a travaillé sur « Annie » pendant 11 mois

On ne vous apprend rien si on vous dit que la marque Volkswagen d’aujourd’hui ne serait pas la même si la Beetle n’avait jamais existé. Pendant des décennies, la petite voiture était la première que l’on associait à la marque. Pourtant, le constructeur allemand a récemment annoncé la fin de la production de la Beetle après sa troisième génération. Mais la « Beetlemania » n’est pas terminée pour autant, et la voiture emblématique pourra désormais représenter réellement l’histoire de la marque.

Pour une chanceuse propriétaire d’une Beetle 1967, cet emblème devrait durer encore au-delà d’un demi-siècle : l’équipe de Volkswagen en Amérique du Nord et l’usine de Puebla viennent de terminer, après 11 mois de travaux, la restauration d’une Coccinelle connue sous le nom d’« Annie ». Kathleen Brooks, la propriétaire d’Annie, a acheté la voiture neuve en décembre 1966 auprès d’un concessionnaire de Riverside, en Californie, et elle a depuis conduit la petite Beetle rouge sur plus de 560 000 km. Mme Brooks travaille avec des patientes atteintes du cancer du sein et a elle-même survécu trois fois à la maladie.

« Nous entendons souvent parler de propriétaires dévoués de véhicules Volkswagen, mais il y avait quelque chose de spécial au sujet de Kathleen et d’Annie que nous devions honorer », a déclaré Derrick Hatami, vice-président des ventes et du marketing pour Volkswagen aux États-Unis, dans un communiqué. « La première Beetle a lancé notre entreprise aux États-Unis. Pour Kathleen, cette Beetle est plus qu’un véhicule; elle fait partie de sa famille, et après tout le temps que nos employés ont passé avec ce véhicule spécial, nous avons l’impression qu’Annie fait aussi partie de notre famille. »

La restauration a permis de remplacer 40 % des pièces d’Annie et de restaurer 357 autres pièces originales. L’équipe a même recréé les autocollants que Mme Brooks avait collés sur Annie au fil des ans. Pour trouver la bonne teinte de peinture, on s’est servi de l’intérieur de la boîte à gants, qui n’avait pas été pâli par le soleil. Le câblage a été complètement refait, et des améliorations plus modernes ont également été apportées. L’une de ces nouveautés est une chaîne audio avec Bluetooth et radio AM/FM conçue pour ressembler aux systèmes des Beetle originales, un article en stock sur les Beetle construites ultérieurement au Mexique. La touche finale de la restauration a été appliquée aux sièges, où les noms de Mme Brooks et d’Annie ont été brodés sur les nouveaux revêtements en cuir.

Ne vous emballez pas trop si vous avez une Beetle un peu rouillée que vous aimez beaucoup et qui traîne dans votre cour – cette histoire n’annonce pas le début d’un service de restauration à l’usine, comme Porsche Classic ou Lamborghini Polo Storico. Il s’agit d’un projet ponctuel visant à démontrer l’affection de la marque pour ses clients et son appréciation de l’amour que ses clients portent pour la Beetle.

Source(s) : Volkswagen