Prix Voiture de l’année

Volkswagen Jetta : aspirante au titre de Voiture de l’année Motor Trend 2019

Nous aimons : ses sièges arrière, son coffre, son couple

Nous n’aimons pas : l’approche cynique de Volkswagen envers le développement de produits

Trois ans après avoir nommé la Volkswagen Golf notre Voiture de l’année 2015, la nouvelle Jetta est basée sur le même châssis, la plateforme MQB pour petites voitures du constructeur. Malgré les difficultés bien documentées de Volkswagen sur le marché nord-américain, la Jetta demeure la voiture allemande la plus vendue aux États-Unis.

Elle obtient un bon moteur turbocompressé de 1,4 litre à quatre cylindres développant 147 chevaux et 184 lb-pi de couple et une boîte de vitesses automatique à huit rapports. Sacrifier la douce suspension arrière indépendante pour une poutre de torsion a permis d’offrir une banquette arrière et un coffre plus spacieux. Toutefois, les mesures de réduction des coûts qu’a employées Volkswagen à l’intérieur de la voiture ont inquiété les juges.

« L’intérieur est stérile », a noté Michael Cantu. Chris Theodore a ajouté : « L’habitacle est ennuyeux. Il n’est pas aussi réussi qu’il aurait dû l’être. » Christian Seabaugh a été déçu par le modèle de base après avoir remarqué des « plastiques luisants dans lesquels on peut encore distinguer les lignes laissées lorsqu’on les a sortis de leurs moules ». Il a ensuite fait vaguement l’éloge du modèle SEL haut de gamme : « Je ne suis pas convaincu que ce soit du vrai cuir, mais les matériaux sont généralement légèrement supérieurs à ceux de la version de base. »

Nous avons senti que la voiture roulait assez bien. « La structure de la Jetta est bonne, a déclaré Angus MacKenzie. Le châssis semble fondamentalement plus mûr que celui de la plupart de ses rivaux asiatiques. »Mais la plupart des juges n’ont pas pu passer par-dessus l’idée que Volkswagen a dépouillé la voiture pour les acheteurs américains.

« C’est ce qui arrive lorsque le syndicat du constructeur ne cède pas et que la direction doit réduire ses dépenses ailleurs », a lancé Mark Rechtin. Chris Theodore va encore plus loin : « C’est une version simplifiée de la Jetta que nous aurions dû avoir il y a trois ans! » C’est Chris Walton qui résume le mieux notre point de vue sur la nouvelle Jetta : « Un gaspillage entièrement oubliable d’une plateforme de classe mondiale. »