Essais

Volkswagen Arteon 2019 : vous en aurez pour votre argent!

Elle est magnifique, mais ce n’est pas une Audi

Elle est magnifique, mais ce n’est pas une Audi

Le meilleur détail de conception de l’Arteon 2019 est qu’on ne l’identifie pas immédiatement à une Volkswagen. La marque a produit des modèles très conventionnels ces derniers temps, il est donc satisfaisant de voir une forme plus sexy s’échapper des studios de design. L’Arteon n’inspirera pas l’envie des propriétaires de l’A5 Sportback, mais la forme de cette Volkswagen est beaucoup plus agréable que celle de la Nissan Maxima, de la Toyota Avalon ou de l’Acura TLX. Cependant, comme le modèle phare à quatre portes chevauche le segment des véhicules grand gabarit traditionnels et celui du luxe d’entrée de gamme, son style ne peut à lui seul en assurer le succès.

Entendons-nous bien : ce n’est pas une Audi à très bas prix. La qualité des matériaux à l’intérieur des Arteon de 36 840 $ US à 47 705 $ US est vraiment aléatoire (à noter que le prix du seul modèle offert au Canada est de 47 995 $). Depuis le plastique dur de la console centrale jusqu’à l’inacceptable sensation bon marché des boutons de chauffage et de climatisation (où l’on se demande vraiment si cette voiture n’est pas une Jetta). Cela dit, le cuir Nappa est très agréable au toucher, le côté de la console centrale est moelleux là où vos genoux reposeront aux feux rouges, et la vérité est que la plupart des véhicules de luxe à quatre portes de moins de 50 000 $ US (comme l’A5 qui débute à 45 195 $ US) cachent des matériaux bon marché quelque part dans leur cabine. La différence est que cette voiture de marque grand public a beaucoup à prouver, et que d’autres (comme la nouvelle Avalon) ont plus de surfaces intérieures douces au toucher. Pour découvrir l’intérieur de l’Avalon, il faut passer outre à sa calandre surdimensionnée, un compromis que vous ne faites pas avec l’Arteon.

Les amateurs d’Audi qui considèrent ce modèle phare comme une solution de rechange à la berline A4 ou à l’A5 Sportback à hayon apprécieront l’espace spacieux de la banquette arrière de la Volkswagen. On y est bien mieux qu’à l’arrière des Audi, tant que vous abaissez la tête en y entrant et que vous apportez un adaptateur de prise 12 volts vers USB, car aucune prise USB n’est intégrée à l’arrière. On y trouve un cinquième siège (contrairement à la CC quatre places avant que Volkswagen n’ajoute une cinquième ceinture de sécurité), mais l’importante bosse créée par la boîte de vitesses limite sa fonctionnalité. Comme les Audi, l’Arteon 2019 est propulsée par une version du moteur turbocompressé de 2,0 litres à quatre cylindres de la famille Volkswagen-Audi. Dans le cas de la Volkswagen, le groupe motopropulseur produit 268 chevaux et 258 lb-pi, jumelé à une boîte de vitesses automatique à huit rapports avec traction ou traction intégrale.

Vous ne vous sentirez pas dans un véhicule de 268 chevaux si, comme moi, vous avez passé beaucoup de temps à conduire une Audi A4 2.0T à traction intégrale. Plus petite et moins puissante, l’Audi est plus légère que l’Arteon et utilise une boîte de vitesses à double embrayage à réaction rapide. En fait, cette même boîte de vitesses n’est pas aussi douce à basse vitesse que peut l’être celle plus détendue à huit rapports de l’Arteon, mais la Volkswagen n’essaie pas de rivaliser contre la Stinger ou la Série 3. Oui, on peut s’amuser dans l’Arteon, dont la conduite trouve un bon équilibre entre le confort isolant et la sensation réelle de la route. Mais même en mode Sport, qui règle la direction, la boîte de vitesses et la suspension adaptative de série, on ne ressent pas tout à fait la même connexion qu’au volant de, par exemple, notre voiture de l’année 2019, la Genesis G70.

Si vous n’avez jamais appuyé sur la pédale d’accélérateur plus que la vitesse permise, ou si vous n’avez pas besoin de traction intégrale, essayez le modèle à traction. Cependant, prévoir un budget de 1800 $ US pour la traction intégrale 4Motion de Volkswagen pourrait être une bonne idée pour ceux qui habitent là où il neige ou pour les conducteurs au pied plus pesant qui veulent éviter en ville l’effet de braquage dû au couple. Le moteur offre suffisamment de puissance pour presque toutes les situations de conduite, et son système de mise en veille est nettement moins intrusif que la technologie que nous avions dans notre A4 d’essai à long terme.

L’Arteon surpasse également l’Audi en termes d’espace de chargement. La Volkswagen offre un espace très utile de 770,2 litres derrière les sièges arrière, et grâce au hayon, l’Arteon offre beaucoup de flexibilité dans ce volume. Nous aimerions simplement que le constructeur ne limite pas le hayon à commande électrique (ou les sièges avant ventilés) à la version haut de gamme SEL Premium, laquelle est offerte à partir de 45 940 $ US. Au moins, la SEL intermédiaire est dotée d’un toit noir (avec toit ouvrant panoramique), de sièges en cuir Nappa et d’un tableau de bord entièrement numérique. Le cockpit numérique de Volkswagen est bien, mais comme pour notre ancienne Audi d’essai à long terme, j’aimerais beaucoup que la voiture affiche le titre de la chanson et le nom de l’artiste, et pas seulement qu’elle provient d’Apple CarPlay. La SEL est également équipée d’un excellent système de régulateur de vitesse adaptatif qui peut accélérer et freiner en douceur dans la plupart des situations, même dans la circulation.

Si votre choix se porte sur la version SE de base, vous apprécierez le fait qu’elle est toujours équipée de phares et de feux arrière à DEL, d’une climatisation à trois zones, d’un sélecteur de mode de conduite (vous remarquerez le passage entre le mode Eco ou Confort à Sport), d’un freinage d’urgence automatique, d’un système d’alerte de circulation transversale arrière et d’arrêt, et d’un écran tactile de 8,0 pouces prenant en charge Apple CarPlay et Android Auto. Et si vous remarquez une tonne de boutons vides autour de la console centrale, ne vous inquiétez pas, même les modèles les plus complets ont ce problème. C’est frustrant de savoir que même sur une Arteon de 47 000 $ US, plus de la moitié des boutons autour du levier de vitesses ne servent à rien, sans parler du bouton vide derrière le frein de stationnement électrique. Nous avons entendu dire qu’une nouvelle conception de la console centrale (et possiblement un maintien automatique des freins) apparaîtra lors de la refonte de milieu de cycle de l’Arteon d’ici quelques années. Lorsque cela se produira, dites adieu à l’horloge analogique qui se veut sobre et classique, mais qui donne l’impression d’être un peu fade.

On le sait, ça ne vous aide pas; vous avez maintenant envie de la nouvelle voiture. Vous admirez peut-être les courbes de l’Arteon, y compris son capot en forme de coquillage qui élimine le besoin des traditionnelles lignes de coupe de capot que l’on retrouve sur les autres voitures. Et ne manquez pas la ligne de caractère subtile qui s’allonge des portes jusqu’à l’avant de la voiture. Lorsque vous parcourez le configurateur, sachez que même si cette voiture plus ou moins haut de gamme roule bien et qu’elle possède une grande banquette arrière, l’intérieur a quelques problèmes. Néanmoins, si vous pouvez accepter quelques petits défauts intérieurs et un insigne non luxueux, l’élégante et respectable Arteon est plus pratique qu’elle n’y paraît.

L’ensemble R-Line qui vise à rehausser l’allure de la voiture comprend des jantes de 19 ou 20 pouces et d’autres changements visuels intérieurs et extérieurs, et des palettes de passage de rapports.