Actualités

Une Ferrari 290 MM 1956 vendue 22 millions de dollars aux enchères

Une Lamborghini Miura SV 1971 rapporte 2,2 millions

Une Lamborghini Miura SV 1971 rapporte 2,2 millions

Une autre vente aux enchères de voitures classiques, une autre Ferrari vendue pour des millions de dollars. Ferrari est depuis longtemps la reine des enchères automobiles, surtout celles de véhicules de grande valeur de l’époque d’après-guerre. Il y a quelques semaines, une Ferrari 290 MM 1956 a été vendue à un nouveau propriétaire pour l’époustouflante somme de 22 000 005 $ US. Il s’agissait de la première vente aux enchères organisée par RM Sotheby’s au musée automobile Petersen à Los Angeles, en Californie, et la voiture était un véritable joyau des premières années du célèbre constructeur italien.

La 290 MM 1956, numéro de châssis 0628, était à l’origine une voiture de course industrielle, conduite par certains des plus grands noms de la scène internationale des courses des années 1950. Des légendes comme Phil Hill, Juan Manuel Fangio, Peter Collins, Olivier Gendebien, Sir Stirling Moss et Wolfgang von Trips ont tous pris place derrière le volant de la voiture 0628, qui a encore aujourd’hui sa carrosserie, son moteur et sa boîte de vitesses d’origine, ce qui est rare pour une voiture de sport datant de cette époque.

De plus, la 0628 a été entièrement restaurée pour être identique à ce à quoi elle ressemblait en 1957 lors des 12 Heures de Sebring. Le travail a été effectué par Ferrari Classiche, le service de restauration interne de la marque, et a été entièrement authentifié en même temps. Au cours de la saison des courses de 1956, la voiture était munie d’un moteur de 3,5 litres à quatre cylindres de type 860 Monza et s’est classée deuxième à la course de Mille Miglia cette année-là.

En 1957, un nouveau moteur 290 S de 3,5 litres a remplacé le moteur original et, sous cette forme, la voiture a obtenu la médaille de bronze aux 1000 km de Buenos Aires de cette année. Le moteur a été remplacé de nouveau avant le début des 12 Heures de Sebring (1957), cette fois-ci par un V12 290 MM à simple arbre à cames en tête, au lieu de la double distribution du 290 S. Malheureusement, la voiture a été disqualifiée à Sebring et a mis fin à sa participation au sein de l’écurie Scuderia Ferrari. Elle a été vendue à un propriétaire privé par l’importateur américain Luigi Chinetti.

Parmi les autres ventes notables aux enchères du musée automobile Petersen, mentionnons une Lamborghini Miura SV 1971, placée par Adam Carolla, célébrité de la télévision et de la radio, et qui s’est vendue pour 2,2 millions de dollars américains, ce qui correspond à l’estimation avant la vente. M. Carolla a aussi vendu une Lamborghini 350 GT 1965 pour 555 000 $ US. De plus, une Porsche Carrera GT 2005 a rapporté 775 000 $ US, une McLaren P1 2015 s’est vendue pour 1 435 000 $ US et une Ferrari F40 européenne de 1989 a été adjugée pour 1 545 000 $ US.

Parmi les voitures à ne pas avoir trouvé preneur, il y avait une Porsche 959 Komfort 1987 avec une soumission élevée de 870 000 $ US, une Ferrari Testarossa 1989 à 105 000 $ US et une des voitures vedettes de l’événement, une Shelby 289 Cobra 1964 avec une soumission élevée de 840 000 $ US. RM Sotheby’s a obtenu un décevant taux de vente de 79 % pour l’ensemble de l’événement, probablement en raison des attentes irréalistes des vendeurs.

Bien que la plupart des voitures aient été vendues à des prix bien au-delà des moyens du collectionneur typique, nous avons aimé le cabriolet Morgan Plus 4 1961, qui s’est vendu pour un prix relativement abordable de 29 120 $ US tout en ayant l’attrait d’un véhicule au prix deux fois plus élevé.