Listes de voitures

Subaru Ascent 2019 : sept faits intéressants au sujet du multisegment à trois rangées

Subaru voit grand et crée son premier VUS à trois rangées

Subaru voit grand et crée son premier VUS à trois rangées

L’Ascent est le plus gros véhicule Subaru à ce jour. C’est au Salon de l’auto de Los Angeles 2017 que le public a pu voir pour la première fois l’Ascent intermédiaire, un authentique VUS à trois rangées qui évitera aux amateurs de Subaru de devoir délaisser la marque lorsque leur Forester ou leur Outback sera devenu trop petit. Nous étions très impatients d’en obtenir un pour le garage de Motor Trend, et après une demi-année passée avec un Ascent Limited 2019 brun cannelle nacré, nous en sommes venus à aimer un certain nombre d’aspects de ce nouveau modèle.


UNE BONNE PLATEFORME GLOBALE FAIT TOUTE LA DIFFÉRENCE

L’Ascent repose sur la même plateforme globale que la majorité de la gamme de Subaru, y compris la Legacy et le Crosstrek. Les ingénieurs savaient dès le départ qu’un VUS de grande taille était dans les plans; ils ont donc créé la plateforme en conséquence.


UN NOUVEAU MOTEUR POUR LA MARQUE

L’Ascent est le premier véhicule à être doté du nouveau moteur turbocompressé de 2,4 litres à injection directe et à quatre cylindres à plat de Subaru. Le moteur Boxer, jumelé à une transmission à variation continue qui simule huit changements de rapports, développe 260 chevaux et 277 lb-pi de couple. Celui-ci se trouvera également dans le Subaru Outback de nouvelle génération. Notre Ascent Limited a franchi le quart de mille en 15,2 secondes, battant ainsi un Volkswagen Atlas et un Toyota Highlander (de génération précédente) avec des V6 sous le capot.


SUSPENSION INDÉPENDANTE AUX QUATRE ROUES

Dès le début, nous avons aimé le centre de gravité bas et la suspension indépendante aux quatre roues qui donnent l’impression que le véhicule est ancré plutôt que lourdaud. Toutefois, un bruit de craquement s’est manifesté sur notre Ascent d’essai à long terme lors du transfert de poids vers l’avant lié au freinage (il semble provenir d’au-dessus de la jambe de force de droite). Nous l’avons amené chez le concessionnaire, qui nous assure que tout fonctionne correctement et que le bruit est le fruit d’un déplacement de charge dans un gros véhicule. C’est tout de même déconcertant; nous continuerons de le surveiller.


SYSTÈME DE TRACTION INTÉGRALE SYMÉTRIQUE DE SUBARU OFFERT DE SÉRIE

Étant basés au Michigan, nous aimons que le système de traction intégrale symétrique de Subaru soit offert de série et que l’Ascent comprenne aussi un dispositif de variation active du couple et la fonction X-Mode afin de réduire le patinage des roues. Nous aimons aussi sa garde au sol de 22 cm. Nous n’avons pas eu autant de grosses tempêtes de neige qu’à l’habitude pour mettre l’Ascent véritablement à l’épreuve cet hiver, mais le multisegment a offert de bonnes performances dans les conditions météorologiques peu clémentes que nous avons connues.


PRÊT POUR LA MISE À L’EAU DE NOTRE BATEAU

La caméra de recul facilite les manœuvres en marche arrière et sera particulièrement utile lorsque nous remorquerons notre bateau de pêche pour le mettre à l’eau. Nous nous sommes assurés d’équiper notre Subaru d’un attelage de remorque à 750 $ qui servira beaucoup dans les prochains mois. L’Ascent peut remorquer jusqu’à 2268 kg.


JUSQU’À HUIT PLACES

L’Ascent peut accueillir jusqu’à huit passagers avec une banquette à la deuxième rangée. Notre habitacle crème et noir est configuré pour sept passagers avec deux sièges capitaine à la deuxième rangée; des poignées de maintien sur le dossier des sièges facilitent le déplacement jusqu’à la dernière rangée. Il est préférable d’utiliser la troisième rangée pour le chargement – trois adultes n’y seraient pas confortables, bien que la possibilité d’incliner les sièges aide considérablement. Si vous transportez régulièrement sept passagers, envisagez d’opter pour la banquette à la deuxième rangée, afin que seulement deux personnes aient à s’asseoir à la troisième rangée, qui offre beaucoup moins de dégagement aux hanches et aux épaules.


SYSTÈME D’AIDE AU CONDUCTEUR EYESIGHT

Le système d’aide au conducteur EyeSight de Subaru est lancé dans toute la gamme de véhicules. Il utilise deux caméras et peut arrêter le véhicule en cas d’urgence, peu importe sa vitesse. Il comprend aussi une alerte de déviation de trajectoire, un régulateur de vitesse adaptatif avec assistance au maintien de voie pour maintenir le véhicule sur la bonne voie, le freinage automatique en marche arrière et la surveillance des angles morts avec avertissement de circulation transversale arrière. Avec toutes ces technologies de sécurité viennent de nombreuses alertes sonores. L’une des premières choses que nous avons faites a été de désactiver le son afin de ne pas devenir fous lorsque les capteurs du véhicule détectent les véhicules et autres obstacles à proximité. Nous adorons que l’Ascent tente de nous protéger, mais les bips incessants nuisent à la tranquillité d’esprit.


LE SUBARU LE PLUS CHER

En plus d’être le plus gros véhicule Subaru à ce jour, l’Ascent est aussi le plus cher de la gamme. Cela ne veut toutefois pas dire qu’il est trop cher par rapport à la concurrence. Son prix de base de 35 995 $ se situe sous celui du Ford Explorer 2020 (qui devrait débuter à environ 40 000 $), du Honda Pilot à 41 290 $ et du nouveau Toyota Highlander, dont le prix devrait être supérieur à 36 000 $. Notons aussi que le Mazda CX-9 2019 débute à 36 700 $, et un Volkswagen Atlas de base, à 36 740 $.

Notre modèle d’essai à long terme est une version Limited, qui a un prix de base de 39 970 $ US. Nous y avons ajouté quelques équipements, notamment un ensemble pour améliorer la chaîne audio, un toit ouvrant et un écran pare-soleil rétractable, un système de navigation Starlink et un couvercle d’aire de chargement qui se range ingénieusement sous le plancher de chargement. Son prix final était donc de 43 551 $ US. Néanmoins, un programme d’entretien de deux ans couvre tous les travaux d’entretien normaux à des intervalles de 10 000 km, ce qui fait que nos premières vidange d’huile, permutation des pneus et inspection, de même qu’une réparation de pneu après qu’une vis s’y soit logée, n’ont rien coûté de plus. Le concessionnaire nous a même offert un nettoyage à 20 $.