Actualités

Sony a construit une voiture électrique qui semble combiner une PlayStation et une Tesla

Eh bien, qui aurait pu s’attendre à ça

Eh bien, qui aurait pu s’attendre à ça

La plus grande surprise au Consumer Electronics Show (CES) 2020, du moins pour nous, n’était pas un téléphone intelligent pliable révolutionnaire ni un robot capable de laver la vaisselle pour vous. Au lieu de cela, Sony, une entreprise connue pour la fabrication d’appareils électroniques grand public comme la console PlayStation et le baladeur Walkman, et pour avoir lancé la tendance des appareils photo sans miroir, a annoncé une voiture. Il s’agit d’une voiture concept électrique à batterie appelée Vision-S, et Sony affirme qu’elle fait partie de ses efforts pour assurer la sécurité, la fiabilité, le confort et le divertissement dans le domaine de la mobilité. Elle est aussi très belle, quoiqu’un peu simple, étant donné que c’est la première voiture de la firme.

Pour l’instant, Sony est avare de détails. Elle n’a pas donné d’estimations pour l’autonomie ni la puissance, ni toute autre caractéristique dont les constructeurs automobiles se servent habituellement pour faire les gros titres lorsqu’ils annoncent l’arrivée d’une nouvelle voiture électrique. La Vision-S semble plutôt faire office de vitrine, montrant ce que Sony est en mesure de fournir dès maintenant aux constructeurs automobiles.

La Vision-S est équipée de 33 capteurs, dont des capteurs d’image CMOS et des capteurs de temps de vol (Time-of-Flight sensor, ou ToF) intégrés pour aider à détecter et à reconnaître les personnes et les objets à l’intérieur comme à l’extérieur de la voiture. La voiture dispose également d’une technologie LiDAR à semi-conducteurs à l’intérieur pour mesurer les distances en 3D, et ce, en temps réel. Chaque aspect est là pour favoriser une conduite autonome sûre et sophistiquée.

Bien sûr, si la voiture sait se conduire toute seule, cela laisse plus de temps pour se divertir pendant le trajet. À cette fin, Sony y a inclus sa technologie 360 Reality Audio pour offrir une expérience sonore immersive. De plus, un écran frontal panoramique s’étend sur le tableau de bord et peut être utilisé pour montrer une gamme de contenu à partir de l’interface utilisateur du propriétaire de la voiture. Sony ne semble pas du tout considérer ce produit comme une voiture, mais plutôt comme un lieu désormais propice aux « expériences de divertissement intégré révolutionnaires » grâce aux nouvelles technologies.

 

Sony affirme avoir collaboré avec Bosch, Continental, Genetex, Nvidia et Magna (tous des fournisseurs importants de plusieurs industries, dont celle de l’automobile) pour aider à développer la Vision-S. Quant aux autres caractéristiques, on note des caméras latérales, des disques de freins ventilés à l’avant, des sièges arrière qui semblent plutôt confortables et des écrans sur les appuis-tête des sièges avant. Cela signifie-t-il que Sony va construire une voiture et que les constructeurs automobiles comme Tesla, Porsche et d’autres constructeurs de véhicules électriques devraient se redresser et se montrer attentifs? Probablement pas. Mais il ne fait aucun doute que l’entreprise vise une place de choix à la table des fournisseurs, alors que le monde évolue sans cesse vers des véhicules autonomes.