Actualités Premières impressions

Se sentir jeune à nouveau au volant du Honda Talon 1000R 2020

La conduite hors route en plein air, en véhicule côte à côte

La conduite hors route en plein air, en véhicule côte à côte

J’ai froid. Par une journée d’hiver agitée dans le désert de Mojave près de Barstow, en Californie, le vent presque glacial s’engouffre dans la carrosserie et n’est que légèrement bloqué par les multiples couches de vêtements qui étaient censées me protéger. Nous roulons à environ 65 km/h sur une portion particulièrement amusante de la piste, qui plonge et qui remonte abruptement dans la terre meuble.

Jessica Walker, ma femme et photographe automobile, est au volant et elle accélère et ralentit délibérément à une cadence envoûtante alors que nous passons d’un sommet à une vallée afin d’éviter de racler le sommet de la prochaine bosse. Un moteur bicylindre en ligne de 999 cm3 à refroidissement liquide est juste derrière moi. Son bruit en plus de l’air glacé qui s’engouffre par le dessous de mon casque m’empêche d’entendre quoi que ce soit d’autre. Et pourtant, par-dessus le bruit du vent, celui du moteur et celui de la suspension et des roues qui s’enfoncent dans la terre, j’entends Jessica rire.

Voici le Honda Talon 1000R. Lancé l’an dernier en tant que modèle 2019, le Talon 1000R est la première incursion de Honda dans le monde des véhicules côte à côte (VCC) axés sur la performance. Avec du retard, Honda cherche à se tailler une place parmi les Can-Am, Polaris, Kawasaki et Yamaha sur ce marché populaire. Arrivé dans le domaine des véhicules côte à côte encore plus récemment que le Talon, c’est la première fois que je suis au volant d’un VCC rapide. J’ai pourtant passé beaucoup de temps sur la terre. Au cours de mes 10 ans dans l’équipe, j’ai eu la chance de participer à de nombreuses aventures hors route et j’ai récemment fait des folies en m’offrant une journée avec les moniteurs extraordinaires de l’école de rallye DirtFish à Snoqualmie, dans l’État de Washington. Attachés dans leurs Subaru WRX STI de rallye, ils enseignent comment conduire vite sur la terre en mettant l’accent sur la vision, le transfert de poids et le contrôle de l’accélérateur. L’école est incroyablement agréable et vous en sortez avec l’envie de goûter à nouveau aux plaisirs du rallye. Alors quand Honda m’a proposé de me prêter le Talon pour une semaine pendant les vacances, j’ai sauté sur l’occasion.

Le bicylindre en ligne du Talon 1000R a une puissance de 104 chevaux, qui est dirigée vers les quatre roues lorsque nécessaire par la boîte de vitesses à double embrayage de six rapports avec palettes de passage des rapports. Les modes automatiques, plus particulièrement le mode Sport, ont fonctionné sans aucun problème la plupart du temps, ce qui m’a permis de me concentrer sur la piste devant moi. Lorsque j’ai décidé de m’en mêler et de toucher aux palettes, c’était généralement pour rétrograder et monter une colline un peu plus rapidement ou glisser dans un virage serré de la piste. Le système de transmission 4×4 intelligente I-4WD de Honda vous aide à garder le cap. Comme les autres systèmes dans le monde automobile, le système I-4WD se sert des freins pour diriger la puissance vers les roues qui adhèrent par l’intermédiaire du différentiel à glissement limité de couple constant. L’avantage du système I-4WD sur les différentiels autobloquants est qu’il n’est pas nécessaire de s’arrêter pour l’engager, il détourne la puissance au fur et à mesure. En tant que novice du VCC, je ne pense pas m’être approché des limites des capacités de traction du Talon, mais je peux tout de même affirmer que le système a fonctionné sans accroc en arrière-plan pour traverser des zones sableuses ou monter des pentes abruptes.

Cependant, la suspension est vraiment la pièce maîtresse de tout VCC de performance. Le Talon 1000R bénéficie d’amortisseurs ajustables Fox Podium 2.5 et d’une suspension arrière à quatre bras. Cette configuration est-elle meilleure que celles offertes par Can-Am, Polaris ou n’importe quelle autre sur le marché? Honnêtement, je ne peux pas me prononcer, c’est le premier VCC que j’ai eu le plaisir de conduire. En revanche, je peux vous dire que le débattement de la suspension de 45 cm à l’avant et 51 cm à l’arrière est extrêmement amusant. Même le Ford Raptor, un véhicule conçu pour la route, n’a que 33 cm à l’avant et 35 cm à l’arrière. Mon expérience la plus proche du Talon dans le désert irrégulier est la fois où je suis monté à bord d’un camion de course SCORE (Southern California Off Road Enthusiasts) peu de temps avant que son propriétaire ne parte pour le Baja 1000. Tout le monde devrait faire l’expérience d’un véhicule comme celui-ci au moins une fois dans sa vie.

Même avec toutes les pièces et les aptitudes d’un VCC de performance, le Talon 1000R se conduit comme une Honda normale. Les sièges sont très confortables et offrent un bon soutien. Le système I-4WD a fonctionné silencieusement pour me garder sur la piste. En tant que conducteur de VCC débutant, je me suis senti en confiance de conduire un véhicule Honda, une entreprise connue pour construire d’excellentes voitures de route fiables. C’était accessible et incroyablement amusant.

Ce genre d’amusement pur et simple qui transforme des adultes en grands enfants qui rient est rare dans ce monde. C’est pour cette raison que les VCC de sport ont gagné en popularité au cours des dix dernières années. Là où il y a des sentiers à explorer, des rochers à grimper ou des dunes à surmonter, vous trouverez des personnes et des familles en train de patiner, de glisser, d’escalader et de sauter avec ces engins à quatre roues amusants. Offrant des performances et des capacités auparavant disponibles uniquement sur des véhicules hors route spécialement modifiés, la nouvelle génération de véhicules côte à côte de sport est construite pour satisfaire vos rêves de Baja 1000, de rallye Dakar et de King of the Hammer.