Listes de voitures New York Salons de l'auto

Salon de l’auto de New York 2018 : coups de cœur de Motor Trend

Les expositions préférées de nos rédacteurs dans la métropole

Les expositions préférées de nos rédacteurs dans la métropole

Le Salon de l’auto de New York de cette année avait de quoi plaire à tous, des véhicules populaires, tels le multisegment Toyota RAV4 et la berline Nissan Altima, aux concepts extraordinaires comme le camion Volkswagen Atlas Tanoak et le coupé électrique Genesis Essentia. Quelles automobiles sont tombées dans l’œil des rédacteurs de Motor Trend? Poursuivez votre lecture pour le découvrir.


Toyota RAV4 2019

Il est plaisant à regarder, que ce soit en version de base, hybride ou Adventure. L’intérieur n’offre plus un paysage de plastique bon marché, mais plutôt un environnement futuriste épuré qui regorge de fonctionnalités et comprend un système d’infodivertissement grandement amélioré. La superbe architecture TNGA devrait améliorer immensément sa maniabilité et plus de 200 chevaux sous le capot lui permettront probablement de rouler avec vivacité, sans oublier qu’il pourra compter sur un vecteur de couple dynamique. Un empattement, une voie et une longueur allongés laissent plus d’espace pour les passagers et les bagages. L’aménagement ingénieux des batteries hybrides évite d’amputer l’espace de chargement. Toyota a élevé son jeu d’un cran. – Mark Rechtin

Nous accusons parfois Toyota de faire preuve d’un excès de prudence, de sérieux et de protection de sa clientèle de base, qui l’empêche d’apporter des changements substantiels. Après tout, à quoi bon courir le risque lorsque vous proposez depuis aussi longtemps le véhicule le plus vendu (camions exclus)? Quoi qu’il en soit, de tels reproches ne sont plus de mise depuis que nous avons vu, après la surprenante Camry, le tout nouveau RAV4. Par l’ajout d’une allure ravissante, d’un nouveau système hybride et d’un intérieur vastement amélioré, Toyota devrait demeurer au sommet des ventes dans l’un des segments les plus chaudement disputés et s’approprier une part de marché encore plus grande. – Ed Loh

Nous saluons les progrès sur le plan du design de la cinquième génération, qui propose différents styles pour les versions haut de gamme, hybride et hors route. Les emprunts du multisegment au Tacoma s’harmonisent bien, surtout pour la version Adventure. Des neuf versions (auparavant onze), Toyota fait du XSE hybride le modèle hautes performances. Le constructeur japonais a créé, avec la Prius, l’image de véhicule lent qui colle aux hybrides. Peut-être ses modèles hautes performances seront-ils en mesure d’accroître la transition vers cette technologie. La gamme comprend également un tout nouveau moteur à quatre cylindres en ligne de 2,5 litres à injection directe et dans la lumière d’admission, et chacun des modèles repose sur une nouvelle plateforme aux performances potentiellement supérieures. – Alisa Priddle

Toyota tente d’inciter des acheteurs plus jeunes à se procurer le RAV4 en lui conférant un style plus dynamique. C’est un bon coup pour une marque à l’habitude prudente envers ses produits phares. Aussi audacieux que l’extérieur puisse sembler, l’intérieur est raffiné et épuré. L’écran déplacé au-dessus du tableau de bord libère de l’espace pour les commandes de climatisation et confère une apparence simple et moderne en comparaison avec l’intérieur actuel du RAV4. Les surpiqûres contrastantes, l’éclairage ambiant et une garniture orange égayante dans l’habitacle rajeunissent et embellissent le RAV4. – Miguel Cortina


Concept Lincoln Aviator

Sur les traces de l’excellent Navigator, le plus petit Aviator à trois rangées comble un vide de la gamme Lincoln et prouve que cette marque a plus d’un tour dans son sac. Nous aimons l’idée d’un hybride rechargeable à turbocompresseur double (nous croyons qu’il s’agit du moteur de 2,7 litres) disposant de puissance à profusion tout en étant capable de se balader en mode électrique seulement. Les ajustements à la calandre désormais symbolique accentuent le raffinement de l’apparence globale du véhicule et l’habitacle spacieux est orné de matériaux haut de gamme qui baignent dans une ambiance calme. Nous applaudissons le retour du nom Aviator ainsi que la décision de Lincoln de remplacer sa série de lettres qui porte à confusion. – Alisa Priddle

Gare à toi, Cadillac. Lincoln reprend du poil de la bête. Tandis que Cadillac concentre ses efforts à présenter son troisième VUS et, selon les rumeurs, à consolider sa gamme de berlines grand gabarit, le concept saisissant de l’Aviator s’ajoute à la gamme de VUS de Lincoln qui comprend le nouveau Navigator, le Nautilus 2019 et le MKC redessiné. Sur sa nouvelle plateforme à propulsion, l’Aviator n’a pas simplement l’allure d’un véritable VUS de luxe avec son museau inspiré de Jaguar et son profil évoquant un Range Rover, ses performances devraient également être à la hauteur. – Christian Seabaugh

De son profil élégamment sculpté à son devant au style net, le concept Lincoln Aviator est un VUS de toute beauté. Lincoln a surpris tout le monde à New York l’an dernier en présentant son Navigator et, cette année, elle revient à la charge avec le nouveau concept Aviator. Les concepteurs se sont penchés sur chaque infime détail et la qualité d’exécution de leur design est à couper le souffle. À l’intérieur, vous serez enveloppé par le luxe. Un bouton électronique remplace la poignée de porte habituelle dans l’habitacle et la conception épurée de la console centrale témoigne du raffinement du produit. Lincoln possède un excellent flair en matière de luxe. – Miguel Cortina

Comme bien d’autres, j’ai été surpris du ravissant concept Aviator de Lincoln. Enfin, Lincoln reçoit la bénédiction de sa société mère Ford et dévoile en primeur une nouvelle plateforme à propulsion fonctionnelle qui a du mordant. Même si la version de production n’est qu’à 85 % aussi belle que la version actuelle (qui, selon des sources, est assez proche du produit final), Lincoln aura alors un véhicule gagnant entre les mains. La paire ainsi formée avec le Navigator serait alors difficile à battre. – Ed Loh


Concept Genesis Essentia

Le summum de la voiture concept fantaisiste. Longue, basse, large, élégante… elle incarne tout ce que doit être un concept. Ce serait suffisant, mais Genesis a quand même opté pour de folles portières et un capot transparent. Le résultat n’est que plus remarquable. Le constructeur fabriquera-t-il un jour une supervoiture électrique? Si elle ressemble à ça, il le devrait. Cela n’arrivera jamais, mais ce n’est pas grave. Je suis content qu’il rêve et j’aime toujours qu’une entreprise automobile nous fasse part d’un rêve au lieu de quelque chose de pratique ou de prévisible. – Scott Evans

La Genesis Essentia est un autre rappel aux prophètes de malheur que le futur de l’automobile n’est pas nécessairement ennuyeux. Malgré le fait qu’elle sert uniquement à en mettre plein la vue à un salon de l’auto, l’Essentia donne cependant des indices de l’apparence que pourrait revêtir un véritable véhicule phare pour la marque de véhicules de luxe coréenne.

Son concepteur en chef, le directeur du design du Genesis Advanced Studio, Sasha Selipanov, a travaillé sur la Bugatti Chiron, dévoilant doucement les surfaces autour de l’énorme moteur central de 8,0 litres à 16 cylindres. Étant donné que l’Essentia est imaginée comme une voiture alimentée par des moteurs électriques compacts, M. Selipanov avait le champ libre pour créer un coupé rabaissé aux proportions extravagantes qui imite de manière brillante et entièrement moderne les modèles grand tourisme des années 1960 de Ferrari et de Maserati.

La société mère Hyundai ne souhaite pas en dire long sur les plateformes de véhicules électriques à batterie qu’elle élabore en ce moment. L’Essentia illustre toutefois comment la marque Genesis pourrait mettre la technologie à profit dans le but de concevoir des véhicules phares hautes performances à l’allure spectaculaire qui constitueraient des options bien distinctes de ce qu’offrent les puissances allemandes des voitures de luxe. – Angus MacKenzie


Acura RDX 2019

L’Acura RDX 2019 redessiné a tant de potentiel pour impressionner les loyaux acheteurs d’Acura et cette nouvelle génération pourrait même convertir quelques acheteurs de Lexus et de Mercedes. Comme auparavant, le RDX est spacieux tant pour les occupants que pour les bagages par rapport à ses concurrents et les sièges arrière peuvent toujours être rabattus facilement à partir de l’aire de chargement. Ajoutez à cela le style plus attrayant à l’intérieur comme à l’extérieur (le manque de visibilité arrière est malheureux) et je suis curieux de voir si Acura, dont l’une des qualités est son rapport qualité-prix avantageux, évitera la flambée du prix. – Zach Gale


Voiture de course de championnat Procar BMW M1 1979

La voiture de course BMW M1 se cachait dans le kiosque du constructeur. Elle a disputé des courses dans le championnat Procar, une série en marge de nombreuses épreuves de Formule 1 en Europe pendant la saison de 1979. Vieux de 40 ans, le design de la M1 rivalise toujours avec celui des nouvelles carrosseries en vogue sur le plancher du salon. – Carol Ngo


Concept Volkswagen Atlas Tanoak

Le concept Atlas Tanoak de Volkswagen me rend perplexe. D’un côté, il s’agit d’un camion remarquablement attirant. En reprenant la moitié avant du VUS Atlas, son moteur et sa plateforme polyvalente MQB, Volks exhibe la principale raison de son titre de plus grand constructeur automobile au monde l’an dernier : ses prouesses en matière d’ingénierie. L’Atlas Tanoak lui-même est joli, se conduit probablement bien et semble procurer tout ce que souhaitent les acheteurs de camions urbains intermédiaires. Il semble presque prêt à la production en série; il suffit de remplacer le hayon et les pare-chocs et d’atténuer un peu l’intérieur et le tour est joué. Parfait, n’est-ce pas? Malheureusement, non. Selon nos sources, le constructeur de Wolfsbourg ne construira pas l’Atlas Tanoak, plaidant l’impossibilité de le rentabiliser. Pourtant, il continue de commercialiser des berlines qui se vendent peu et un « coupé à quatre portes » qui intéresse une douzaine de personnes. (Je suis peut-être un peu facétieux, mais j’en mettrais ma main au feu que la Volkswagen Arteon ne se vendra jamais autant qu’un camion, peu importe le camion.) C’est dommage, car l’Atlas Tanoak est un camion si attrayant qu’il a le potentiel de devenir l’un des meilleurs vendeurs de la marque. Si Volkswagen comprend réellement les Nord-Américains aussi bien qu’elle le prétend, elle ferait bien de vite donner le feu vert à l’Atlas Tanoak. – Christian Seabaugh

Volkswagen n’a jamais envisagé d’adapter l’Amarok pour le marché nord-américain et vous pouvez oublier le moteur diesel. Ceci, cependant, pourrait marcher. Honda a déjà établi la formule et Volkswagen a la capacité de le produire à son usine du Tennessee. Il existe même un précédent sous la forme de la camionnette Rabbit. Oui, ce serait un produit de niche, mais les camions intermédiaires sont en vogue à l’heure actuelle et il est bien plus alléchant que le Ridgeline, qui se vend assez bien. Il n’a besoin que d’un meilleur nom. Je propose Ridgelas. – Scott Evans


Feux arrière de la Mini 2019 à toit rigide

Même si je n’arrive pas à croire qu’il a fallu si longtemps à Mini pour ajouter cette caractéristique, ces feux arrière ornés de l’Union Jack sont tellement attachants! Voilà une touche de design absolument parfaite à une voiture à laquelle les gens sont déjà habitués. Bien joué, Mini. – Zach Gale


Partenariat entre Volvo et la fondation Petfinder

Volvo offre de nouveaux accessoires officiels pour protéger vos amis à quatre pattes à bord de ses véhicules. Quoi de mieux pour présenter ces accessoires pour animaux de compagnie que d’inviter quelques bêtes à son kiosque? Le constructeur a conclu un partenariat avec la fondation Petfinder afin de récolter des fonds pour l’adoption des animaux tout en promouvant la sensibilisation. Il donnera 10 $ à la fondation pour chaque accessoire Volvo pour animaux vendu. Pendant les journées dédiées à la presse du salon de l’auto, il était possible d’adopter un chiot sur place et de l’amener à la maison la journée même. À mes yeux, les chiots sont sans doute les vrais gagnants du Salon de l’auto de New York. – Carol Ngo