Geneva Listes de voitures Salons de l'auto

Salon de l’auto de Genève 2018 : les coups de cœur de Motor Trend

La crème des bolides aussi stylisés qu'intrigants à Genève

La crème des bolides aussi stylisés qu'intrigants à Genève

Certains des plus beaux véhicules que nous avons pu admirer récemment nous ont été présentés dans le cadre du Salon de l’auto de Genève 2018, hôte de grands dévoilements par BMW, Hyundai, Lexus et bien d’autres. Motor Trend a sillonné le tapis d’exposition du salon et discuté avec des cadres, des concepteurs et des responsables de la planification des produits afin de vous offrir la meilleure couverture de salon que vous pourrez trouver. Alors, si vous vous demandez pourquoi une berline Peugeot à toit profilé figure sur la même liste qu’un concept phare de BMW et qu’une familiale Volvo, poursuivez votre lecture.


Peugeot 508

Difficile à manquer, cette berline à toit profilé est cool, sexy et suave. Le volant est aplati en haut et en bas. On y retrouve plus de bois à pores ouverts que dans un catalogue IKEA. Les sièges en cuir et suède alcantara sont si confortables qu’ils ont été homologués « Aktion Gesunder Rücken » (AGR) pour leur ergonomie exemplaire. Les leviers, les boutons et les cadrans proposent des textures agréables au toucher et l’espace à la rangée arrière est généreux. Pourtant, il serait impossible de deviner qu’il s’agit d’une voiture française, même si on trouvait un paquet de Gauloises dans le coffre à gants. Pourquoi? L’interface du système d’infodivertissement présente des touches comme celles d’un piano pour la chaîne audio, la climatisation, le système de navigation et les paramètres du téléphone, avec un seul hic : les hiéroglyphes font face vers le haut et sont invisibles au conducteur. – Mark Rechtin


Concept Subaru Viziv Tourer

Ce multisegment effilé aux airs de familiale est frappant, et nous le voulons. Officiellement, ce véhicule ne touchera pas notre continent, mais il est possible que nous apercevions certains de ses éléments de design sur de futurs modèles nord-américains. Ses lignes sont épurées et voluptueuses, et mettent en valeur une fenestration sportive, de généreuses hanches et un superbe capot aéré. En tant que Subaru, le concept a droit à un moteur à cylindres à plat et à une traction intégrale, mais il est également équipé des plus récentes technologies de conduite autonome. – Alisa Priddle



Hyundai Le Fil Rouge Concept

Qu’est-ce qui différencie ce concept courbé et biseauté de ceux imaginés par Infiniti, Mazda, Volkswagen et Mercedes? Je veux dire, tous les constructeurs vont vers ce genre de forme lorsqu’ils imaginent le design de leur prochaine génération – pour inévitablement terminer avec l’habituelle berline tricorps. Le concept Le Fil Rouge présente certainement des lignes propres à Hyundai, mais cette version semble tout droit sortie de l’atelier de concepteurs en stage d’été chez Pininfarina. Peut-être, je dis bien peut-être, que ce concept atteindra l’étape de production. – Mark Rechtin

J’ai vu beaucoup de super-hyper-mégavoitures au Salon de Genève, mais le concept Le Fil Rouge de Hyundai est celui qui m’a le plus frappé. Les images générées par ordinateur qui accompagnaient le dévoilement du véhicule étaient toutefois loin d’être flatteuses; il faut voir le concept en chair et en métal pour vraiment l’apprécier. Le tout fut aussi rendu plus agréable grâce à la présence amicale du directeur du design de Hyundai, SangYup Lee, qui s’est fait un plaisir d’expliquer toutes les subtilités intelligemment pensées de ce renversant coupé quatre portes. Ce que nous retenons principalement de ce concept brillamment conçu est que Hyundai est en train de repenser les limites de la voiture traditionnelle. Différentes « architectures de lumière », par exemple, aident le véhicule et le conducteur à signaler leurs intentions : en mode autonome, des lumières intégrées à la carrosserie s’allument dans le pli de la portière, et les phares avant échangent leur luminosité avec des éléments dissimulés dans la calandre. Cette dernière fonction est possible, car le système de conduite autonome de niveau 4 ne requiert pratiquement pas de lumière du spectre visible afin de « voir » la route devant lui. Lorsque le conducteur reprend le contrôle, les phares reviennent à leur intensité normale, celle qui aide les humains à voir, et des bandes lumineuses s’illuminent tout autour de la fenestration afin de signaler qu’un humain prend le contrôle. Parlant de contrôle, l’intérieur est subtilement déjanté. L’atelier de conception du sud-coréen a retiré des tonnes de caractéristiques qu’on s’attend à voir dans un véhicule – console intermédiaire, tableaux de bord, panneaux de porte, montants – et a empilé des couches de bois recyclé, des tubes de composite et de métal, des arcs-boutants et des montants recouverts de tissus de luxe et d’accents en nickel. C’est le mariage du magnifique et du fonctionnel : les tubes et canaux ouverts qui sillonnent l’habitacle servent à acheminer de l’air chaud ou frais directement depuis le système de climatisation. Bien joué, Hyundai. – Ed Loh



Concept BMW M8 Gran Coupe

Il y a une logique derrière les BMW M3 et M4. Même chose pour la M5. Je peux même comprendre le X5 M, mais la M6 était trop pour moi. En ce qui concerne le concept X6 M, bien qu’il semble remplir ses fonctions (plus ou moins) et offrir une bonne accélération, je n’arrive pas à m’y faire. C’est la même histoire lorsqu’il est question d’une version M de n’importe quel véhicule de la Série 7. C’est beaucoup trop gros (pas comme l’Alpina B7, une vraie fusée en accélération qui mérite amplement sa place dans ce monde). Cette année, BMW a visé en plein dans le mille avec son concept M8 Gran Coupe. Alors que tous les constructeurs semblent se donner dans les coupés (deux ou quatre portes), BMW a choisi exactement les bonnes proportions et le bon gabarit pour sa M8. Elle a un air malfaisant, une aura menaçante – elle donne des frissons, exactement comme une M devrait le faire. Maintenant, est-ce que BMW livrera aussi la marchandise du côté de la conduite? – Ed Loh



Jaguar I-Pace 2019

Le véhicule de production le plus important du Salon de Genève 2018? Peut-être bien. Tandis que les Allemands ont exposé d’incroyables concepts haut de gamme et haute performance des véhicules électriques qu’ils produiront bientôt, Jaguar en a présenté un qui peut réellement être acheté. Avec un investissement d’environ 90 000 $, vous obtiendrez un groupe motopropulseur électrique à traction intégrale déployant 394 chevaux et accélérant de 0 à 100 km/h en 4,5 secondes. Ce bolide en aluminium vagué aux airs de supervoiture quarte portes offre une autonomie de 386 km. De plus, grâce à sa suspension pneumatique ajustable, ce multisegment pourra traverser en toute quiétude des étendues d’eau profondes de 50 cm. À l’intérieur, on retrouve un habitacle haut en technologie et en qualité, en plus d’espace pour transporter amplement de matériel. Ainsi, Jaguar vient de dévoiler le premier réel rival de Tesla, qui dominait jusqu’à présent l’industrie des véhicules électriques haut de gamme. Bienvenue dans le futur. – Angus MacKenzie


Volvo V60 2019

Je possède une XC70, alors j’ai un petit faible pour les familiales. Cela dit, ce qu’on nous présente ici n’a rien d’une familiale ordinaire. Effilée, svelte, sexy et si, si basse, la V60 est la familiale destinée aux acheteurs qui refusent de se soumettre encore à un VUS sans personnalité. La V60, livrable avec deux groupes motopropulseurs hybrides, offre un toit panoramique vitré qui met en valeur les acres d’espace vital et de rangement de ce véhicule intermédiaire – qui a notamment su régler le problème des sièges trop étroits à la seconde rangée du modèle précédent. De plus, puisque tout repose sur la plateforme SPA, nous savons que la dynamique de conduite sera géniale. La meilleure nouvelle dans tout ça : des sièges en tartan offerts en option! – Mark Rechtin



Concept Porsche Mission E Cross Turismo

Porsche a dévoilé une familiale entièrement électrique et, oui, elle sera offerte en Amérique du Nord. Il ne s’agit que d’un concept, mais développé en parallèle avec le modèle de production qui sera mis en vente vers la fin de 2019. Le directeur du design Michael Mauer a bien réussi à conserver le toit effilé (ou « flyline ») et les hanches typiques de Porsche, tout en s’assurant que quiconque suivra un Cross Turismo sur la route saura immédiatement qu’il appartient à la nouvelle famille électrique Mission E. Nous avons remarqué un petit détail astucieux : à l’arrière du véhicule, le nom « Porsche » est écrit en lettres vitrées et, lorsque le véhicule est en charge, le « E » s’illumine. Les motifs en diamant sur le toit en verre, sur les panneaux de porte et dans l’aire de chargement sont également bien pensés. Finalement, avec plus de 600 chevaux provenant de deux moteurs électriques, et avec un système de recharge de 800 volts, le Cross Turismo donne un sérieux avertissement à Tesla. – Alisa Priddle

Ne voyez pas cette Porsche comme un VUS électrique, mais plutôt comme une rivale à l’Audi A4 Allroad silencieuse et ultra rapide. Libéré de l’obligation d’insérer un volumineux moteur à combustion interne sous la carrosserie, M. Mauer a pu accentuer des éléments de design propres à Porsche comme le capot abaissé et les hanches élargies. Avec des pneus épais, une garde au sol surélevée et des élargisseurs d’ailes noirs, le Cross Turismo semble prêt à affronter n’importe qu’elle étape de rallye. Personne n’en parle officiellement, mais des sources bien informées ont laissé entendre que le Cross Turismo sera le deuxième véhicule Porsche construit sur l’architecture J1 entièrement électrique, lui qui sera lancé après la berline de route Mission E en 2019. – Angus MacKenzie



Concept Toyota Gazoo Racing Supra

Comment cette voiture s’est-elle taillé une place dans un palmarès des merveilles de Genève? Parce qu’elle semblait parfaitement à sa place, avec ses ailes, ses ailettes et ses becquets aux allures de McLaren, de Ferrari ou d’Aston Martin – et parce que nous en avons appris beaucoup à son sujet par nos discussions avec Tetsuya Tada, ingénieur en chef. Nous venons de faire un pas de géant vers le retour tant attendu de cette légende à moteur turbocompressé et six cylindres en ligne pour deux passagers. Ça promet. – Ed Loh



Mercedes-AMG GT63 S Coupé quatre portes 2019

Pourquoi n’inviter que deux personnes à la fête? L’ajout d’une banquette arrière transforme ce véhicule en une berline familiale qui fera des jaloux. AMG s’est servie du châssis de la familiale de Classe E et l’a modifié afin d’obtenir une meilleure dynamique de conduite. La voiture nous a été présentée dans un bleu mat brillant avec, à l’intérieur, la plus récente interface utilisateur du constructeur et un affichage numérique épuré et personnalisable – jusqu’aux commandes au volant. À l’arrière, les passagers ont également accès à un pavé tactile pour contrôler la lumière ambiante, le volume de la chaîne audio et le système de climatisation, ou encore pour consulter les données du véhicule. Des espaces de recharge sans fil sont aussi livrables aux deux rangées de passagers. – Alisa Priddle


Ferrari 488 Pista

Avec autant de puissants véhicules électriques au Salon de Genève cette année, concepts et modèles de production compris, il est tentant de voir la Ferrari 488 Pista comme une supervoiture dépassée. C’est tout le contraire. Le constructeur italien s’est inspiré de son expérience en Formule 1 pour repenser la carrosserie de son bolide et ainsi en améliorer l’efficacité aérodynamique et la déportance. La fibre de carbone est utilisée abondamment afin de réduire le poids de la 488 Pista de près de 90 kg par rapport à une 488 GTB traditionnelle. Elle renferme peut-être un bon vieux moteur à combustion interne, mais c’en est tout un! Déployant 711 chevaux à un régime étourdissant de 8000 tours par minute, c’est le V8 le plus puissant jamais produit par Ferrari. Voilà tout ce que vous devez savoir afin de comprendre pourquoi la 488 Pista est vouée à devenir l’un des chefs-d’œuvre de Maranello. – Angus MacKenzie