Actualités

Réussite ou raté : La Toyota Supra par rapport à ses concurrentes sportives

Le design de l’A90 comparé à celui de ses rivales

Le design de l’A90 comparé à celui de ses rivales

Nous avons conduit la Toyota Supra 2020 pour la première fois récemment et notre expérience a confirmé que le nouveau modèle est un digne successeur de la légendaire voiture originale. Quelques-uns des faits saillants : la voiture bénéficie d’une direction extrêmement précise, d’une conduite flexible et d’une boîte automatique à huit rapports à changement rapide. Mais ressemble-t-elle à une voiture sport emblématique? Comparons la Supra à certaines de ses principales rivales.

À l’avant, la Supra est dotée d’un nez distinct avec une calandre béante et surbaissée. Les phares sont équipés d’éléments d’éclairage à DEL individuels élégants. De cet angle, vous pouvez facilement distinguer le toit à double bulle. Comme la Supra, les Porsche 718 Cayman et Boxster comportent trois ouvertures séparées dans la jupe inférieure, bien qu’elles soient beaucoup plus discrètes, tout comme l’ensemble de la conception. En regardant les phares et la forme du capot, on peut dire que le design est indubitablement Porsche, mais on ne pourrait probablement pas dire que le design de la Supra est indubitablement Toyota. La Corvette est dotée d’une large partie avant et d’un capot bien sculpté, ce qui lui confère une allure audacieuse qui, malgré son âge, lui permet de rivaliser avec la concurrence plus moderne. La jumelle mécanique de la Supra, la BMW Z4, présente une allure plus classique avec des phares arrondis et une calandre réniforme étroite.

 

Le profil latéral est probablement le meilleur angle de la Supra. Cette vue montre vraiment son long capot, ses hanches aérodynamiques et sa séduisante ligne de toit inclinée. Nous avons aussi aimé les montants avant noirs, lesquels donnent l’impression que le pare-brise entoure l’habitacle. La voiture de Porsche semble encore plus basse, prenant une forme arrondie avec des bouches d’air à l’avant des roues arrière. La Corvette est dotée du pare-brise le plus incliné et d’une ceinture de caisse surélevée et sculptée, ce qui donne une vitre de custode très effilée. De côté, la Z4 ne ressemble pas du tout à sa compagne de plateforme, avec sa partie avant et des lignes distinctives plus droites.

 

Tout comme l’avant, l’arrière de la Supra est un peu controversé. Certains diront que le seuil de coffre est étrange, jaillissant brusquement en l’air. Les feux arrière étroits conviennent aux petites proportions de l’arrière et la forme trapézoïdale du pare-chocs est un autre joli détail. De cet angle, la Cayman présente aussi un attrait qui lui est propre grâce à sa ligne de toit fortement inclinée. La Corvette est dotée d’un arrière carré avec des feux arrière volumineux, mais ces éléments s’intègrent parfaitement à la personnalité du modèle. L’arrière de la Z4 est peu spectaculaire : des feux étroits et un pare-chocs de conception simple.

 

Jetez un coup d’œil à l’intérieur de la Supra, et vous trouverez beaucoup d’éléments inspirés de la BMW. Prenons le levier de commande, par exemple, ou le système d’infodivertissement iDrive. Cela dit, l’habitacle de la Supra est suffisamment différent de celui de la BMW, surtout en ce qui concerne l’emplacement de l’écran et le design du compartiment de la console centrale près du conducteur. La Cayman présente de bonnes vieilles bouches d’air circulaires contrôlées par un écran d’infodivertissement carré surbaissé. La Corvette est également équipée d’un écran carré et de boutons résolument non haut de gamme.