Actualités

Réussite ou raté : Chevrolet Corvette C8 cabriolet 2020

De grands changements pour la huitième génération

De grands changements pour la huitième génération

Depuis son dévoilement l’été dernier, nous avons eu largement le temps de digérer la nouvelle silhouette de la Corvette C8 à moteur central et de nous faire une opinion sur son apparence. Nous essayons toutefois encore de nous habituer à l’allure de cette décapotable, dont le lancement a été annoncé ce mercredi. Cette version apporte des changements peut-être encore plus importants que le coupé à ses débuts. Entre autres, le toit souple a disparu au profit d’un toit rigide rétractable en 16 secondes. La nouvelle allure se compare-t-elle à celle de la génération précédente? Nous examinons en profondeur la nouvelle carrosserie pour voir si Chevrolet a réussi la plus récente version de sa voiture sport emblématique.

Vue avant

Lors de la transition du coupé au cabriolet, tout est resté identique, du montant avant jusqu’au nez, mais la C8 demeure tout de même complètement différente de son prédécesseur. En la regardant directement en face, on remarque un carénage frontal plus dynamique et des échangeurs thermiques repoussés aux coins de la voiture, juste devant les roues avant, alors que le radiateur de la C7 était plus au centre, devant le moteur. L’avant de la C7 était également prononcé et très sculpté, et la C8 n’a fait qu’approfondir cette idée, avec des phares plus angulaires et des pommettes plus définies au-dessus des prises d’air des radiateurs. Aussi, sur la C8, on a retiré la bouche d’air du capot. Enfin, à un angle de trois quarts, les derrières des sièges du conducteur et du passager dépassent, brisant ainsi la courbe continue de la C7, qui s’étendait du rétroviseur extérieur jusqu’à l’arrière.

Profil

 

De côté, beaucoup de choses ont changé entre la C7 et la C8. Comme précédemment mentionné, le cabriolet est maintenant équipé des carénages derrière les sièges, qui sont surtout là comme protection en cas de capotage, lesquels étaient notamment absents de la C7. L’habitacle a également été avancé de 16,5 pouces, débarrassant la nouvelle version de la classique conception à cabine reculée de la Corvette, et c’est de cet angle qu’on le remarque le plus. Aussi, vue de côté, on ne peut nier que la C8 a un moteur central, avec la prise d’air latérale et la masse supplémentaire derrière le siège conducteur. Dans l’ensemble, le côté de la C8 est beaucoup plus chargé que celui de la C7, mais vu la performance augmentée qu’un moteur central implique, nous pouvons bien l’accepter.

Vue arrière

L’arrière de la C7 et de la C8 semble plutôt plat, mais cette dernière est légèrement plus sculptée. Les feux arrière sont une évolution de ceux de la C7 et ont été poussés de chaque côté. On y retrouve aussi beaucoup plus de prises d’air que sur la version précédente. Évidemment, c’est dû au recul du moteur LT2 vers l’arrière du véhicule : il a alors fallu trouver un moyen d’évacuer bien plus de chaleur dans un espace relativement petit. Par conséquent, on peut voir de chaque côté de la plaque d’immatriculation deux grandes bouches d’air pour le refroidir. De plus, on retrouve un diffuseur arrière et des tuyaux d’échappement arrière divisés plus visibles que sur la C7, soit deux de chaque côté plutôt que quatre au centre.

Habitacle

L’habitacle de la C7 est resté à peu près le même pendant les six années où elle a été produite. Nous l’aimions bien en 2014, mais aujourd’hui, il commençait à avoir fait son temps. Le groupe d’instrumentation de la C8 est maintenant entièrement numérique, ce qui n’était que partiellement le cas dans la C7, et le conducteur est plus isolé de son passager que jamais par une rangée de 20 commandes de chauffage et de climatisation qui s’incline de la console centrale jusqu’au tableau de bord. La console centrale s’étend également au côté droit du conducteur pour lui donner la sensation d’être dans un cockpit. Six agencements de couleurs intérieures sont offerts sur le coupé et le cabriolet, en plus de trois options de sièges : GT1, GT2 et Compétition.

Nous trouvons qu’elle a fière allure, mais seul l’avenir nous dira si la première Corvette à moteur central deviendra un classique de l’industrie automobile. Que pensez-vous de la nouvelle Corvette décapotable? Faites-le nous savoir dans notre sondage Twitter! Jetez aussi un coup d’œil au reste de notre dossier exclusif sur la Corvette C8 ici.