Actualités

Repérés! Des prototypes du Land Rover Defender à Moab

De nombreux mulets aperçus dont un Defender 90 à deux portes

De nombreux mulets aperçus dont un Defender 90 à deux portes

C’est en partie grâce aux clichés « d’espionnage » publiés par Land Rover l’an dernier que nous savons depuis un certain temps que le nouveau Defender sera un véhicule tout terrain. Nous allons devoir attendre un peu plus longtemps pour le dévoilement officiel, mais même sur les images prises par des photographes-espions, il est clair que les concepteurs de Land Rover ont au moins mieux réussi leur coup qu’avec le concept DC100 en 2011. C’est la semaine dernière que nous avons eu le meilleur aperçu du nouveau Defender à ce jour, quand un groupe de prototypes a interrompu notre équipe de tournage alors qu’elle travaillait sur le prochain épisode de Head 2 Head à Moab, dans l’Utah.

Comme vous pouvez le voir, les ingénieurs en développement chez Land Rover avaient des prototypes à deux et à quatre portes avec eux à Moab, ce qui pourrait être une excellente nouvelle pour ceux et celles qui craignaient que le Defender sans portes arrière ne soit pas offert en Amérique du Nord. Lorsqu’ils seront en vente pour l’année modèle 2020, le premier modèle devrait être vendu en tant que Defender 90 et le deuxième devrait s’appeler Defender 110. Nous avons aussi entendu dire que le Defender 90 serait livré avec un toit souple optionnel.

Compte tenu de la taille des prises d’air du prototype à quatre portes, nous sommes pas mal certains qu’un V8 a été installé sous le capot. L’un des autres prototypes semblait être muni d’un moteur diesel. D’après ce que nous avons entendu dire, le Range Rover Sport modifié qui les accompagnait était un mulet du groupe motopropulseur du Defender. Nous avons également réussi à rapprocher notre Classe G du prototype Defender 110 pour une comparaison approximative de la taille.

Mieux encore, pendant que Jethro détournait l’attention des ingénieurs en développement, un des photographes a pu ramper sous les prototypes et obtenir quelques clichés de la suspension arrière. Comme vous l’avez peut-être deviné en regardant d’autres photos, il n’y a pas de pont rigide ou de suspension à ressort hélicoïdal. Le Defender aura plutôt une suspension pneumatique avant et arrière indépendante. Nous ne savons pas si cette configuration tiendra toujours la route après quelques centaines de milliers de kilomètres, surtout sur du gravier et autour de rochers pointus, mais on ne sait jamais. Il devrait au moins se conduire mieux que son prédécesseur sur les routes ordinaires.

Malheureusement, les ingénieurs étaient très peu bavards, et même Jonny n’a pas réussi à leur faire cracher leurs secrets. Mais nous savons maintenant que le nouveau Defender sera au moins en mesure de parcourir la Poison Spider Trail, même avec une suspension entièrement indépendante. Il ne nous reste plus qu’à attendre que Land Rover dévoile l’ensemble du véhicule.