Actualités

Rechargez sans fil votre téléphone, n’importe où dans la voiture

Ouais, même en clavardant ou en naviguant sur Internet

Ouais, même en clavardant ou en naviguant sur Internet

Avez-vous remarqué que les tapis de recharge sans fil à protocole Qi de plus en plus omniprésents sur lesquels vous installez votre téléphone sont plutôt laids et encombrants? De plus, bien qu’ils soient plus pratiques que les câbles d’alimentation, ils limitent ce que vous pouvez faire avec votre appareil pendant la recharge. Au Consumer Electronics Show (CES) 2020, la jeune entreprise Yank Technologies, basée à Brooklyn, propose de remplacer ces tapis par des antennes à résonance magnétique intégrées et placées stratégiquement, alimentées par de nouveaux amplificateurs uniques.

La technologie de résonance magnétique à champ proche qu’emploie Yank est similaire à celle qu’utilisent les tapis de recharge sans fil Qi d’aujourd’hui. De plus, comme dans le cas du système Qi, elle nécessite d’intégrer ou d’installer et de brancher un mince récepteur de la taille d’une carte de crédit (différent de celui du Qi) sur tout appareil apporté dans le véhicule. La puissance de recharge est de 30 W (en supposant qu’on a affaire à un système électrique d’une tension nominale de 12 V, cela représente un taux de recharge raisonnable de 2,5 A). En plus de pouvoir recharger un appareil lorsqu’il se trouve dans tout endroit habituel dans l’habitacle (dans une poche, dans les mains, à l’oreille, sur un support pour la navigation, etc.), le chargeur Yank est capable de recharger plusieurs appareils à la fois et peut même être utilisé pour alimenter sans fil divers appareils intégrés au véhicule. Il s’agit là d’une caractéristique dont les constructeurs pourraient se servir pour simplifier les faisceaux électriques. À titre d’exemples, l’illustration de l’entreprise intégrée ci-dessous suggère d’utiliser les rétroviseurs extérieurs et les télécommandes de déverrouillage.

À ce stade-ci de l’article, vous vous inquiétez sûrement de l’effet de cette technologie sur les stimulateurs cardiaques et sur votre santé : être dans un habitacle doté de ce système de recharge équivaut-il à se tenir à côté d’un vieux four micro-ondes qui fuit? Josh Yank, PDG de Yank Technologies, explique que la Federal Communications Commission (FCC) [Commission fédérale des communications] réglemente le rayonnement des ondes radioélectriques selon un indice de débit d’absorption spécifique (DAS) mesuré en watts par kilogramme (W/kg). La limite maximale sécuritaire autorisée est de 1,6 W/kg; un téléphone cellulaire tenu à l’oreille émet généralement de 1,1 à 1,5 W/kg, et le système de recharge Yank n’émet que 0,06 W/kg, tout en fournissant les 30 watts nécessaires pour recharger plusieurs appareils.

Comment ce nouveau système de recharge sans fil parvient-il à émettre des radiations beaucoup moins nocives que les téléphones qu’il alimente? Yank fournit certaines explications : « Vos téléphones sont munis d’antennes gigahertz, par exemple de type Wi-Fi. Notre technologie fonctionne avec des bandes ISM mégahertz à basse fréquence. Plus la fréquence est élevée, plus les niveaux de votre champ électrique le sont aussi en général, et plus le diagramme de rayonnement devient généralement nocif. Ainsi, même si notre technologie transmet plus de puissance qu’un téléphone, elle le fait à une longueur d’onde beaucoup plus grande, donc le niveau de radiations est plus sûr. »

Yank Technologies vient de lancer son nouveau système à l’occasion du CES 2020, et l’intégration de la recharge sans fil Yank dans un véhicule se fera sans doute au plus tôt d’ici deux à quatre ans, en fonction du constructeur automobile qui se laissera convaincre (jeune constructeur ou constructeur déjà établi).