Essais

Prototype de la Nissan Altima 2019 : bref essai des moteurs de la nouvelle génération

Au volant de l’Altima 2019 à moteur VC-Turbo

Au volant de l’Altima 2019 à moteur VC-Turbo

Vous avez sans aucun doute aperçu les grands titres alarmistes : « Les VUS sont les nouvelles berlines familiales! », « Les Américains abandonnent les berlines intermédiaires pour les camionnettes! » ou « La soif de nouveauté des milléniaux tue la berline américaine! » Pourquoi, donc, pendant que des constructeurs comme Ford cessent de produire la majorité de leurs modèles de voiture, Nissan conçoit-elle une nouvelle Altima? La réponse est toute simple : parce qu’ils en vendent une tonne. En lançant l’Altima 2019, que j’ai passé quelque temps à conduire, Nissan espère en vendre encore plus.

L’année dernière, malgré la baisse des ventes, Nissan a vendu plus de 250 000 unités de la berline de cinquième génération. Contrairement à ce que disent les avis de décès, la berline est bien en vie. Ce qui a changé, selon Nissan, ce sont les acheteurs de ce segment. La berline n’est plus achetée principalement comme véhicule familial; elle est plutôt un moyen de se distinguer de la masse. Nissan a accompli la mission dont elle s’était dotée : concevoir l’Altima 2019 de manière à la rendre plus attirante, plus agréable à conduire et plus technologiquement avancée que la génération précédente.

J’adorerais préciser ma pensée sur ces améliorations, mais Nissan m’a fait signer un document stipulant que je n’en parlerais pas avant une date ultérieure. Par contre, j’ai l’autorisation de vous parler d’autre chose : les deux nouveaux groupes motopropulseurs et leur effet sur la conduite.

La grande nouvelle pour l’Altima 2019 est l’ajout du moteur turbo à compression variable (VC-Turbo) de Nissan, qui est apparu plus tôt cette année sous le capot du multisegment de luxe d’Infiniti, le QX50 2018. Je vous recommande fortement de lire l’article de notre directeur technique, Frank Markus, qui décrit en profondeur la technologie derrière le moteur VC-Turbo (par ici), mais en bref, ce moteur permet de modifier le taux de compression en marche. Plutôt que de choisir un taux de compression élevé pour une meilleure économie de carburant, ou un taux de compression bas pour plus de puissance, le moteur turbo fait varier sa compression entre 8:1 et 14:1, permettant à Nissan d’optimiser à la fois la puissance et l’efficacité en fonction des besoins du conducteur. Bien qu’il soit conçu pour consommer de l’essence ordinaire, le moteur VC-Turbo à quatre cylindres en ligne de 2,0 litres fonctionnerait de façon optimale avec de l’essence super selon Nissan. Il produit 248 chevaux et 273 lb-pi de couple lorsqu’il consomme le carburant idéal, soit 22 chevaux de moins que le V6 de 3,5 litres qu’il remplace, mais 22 lb-pi de couple supplémentaire. Les cotes de consommation de carburant seront annoncées ultérieurement.

Le nouveau moteur turbocompressé à quatre cylindres en ligne de 2,0 litres à compression variable de Nissan a retenu toute l’attention (à juste titre) dans les débuts de l’Altima 2019, mais le moteur de base de l’Altima, soit celui à quatre cylindres en ligne de 2,5 litres et à aspiration atmosphérique, a été entièrement revu pour la sixième génération de la berline. Sa cylindrée et sa configuration demeurent les mêmes, mais désormais, le moteur produit 188 chevaux et 180 lb-pi de couple, une augmentation de 9 chevaux et de 3 lb-pi. Malgré certaines caractéristiques semblables, Nissan affirme que le moteur de 2,5 litres est « nouveau à 95 % », et qu’une attention particulière a été accordée à la réduire le bruit, les vibrations et la rudesse. Les deux moteurs sont jumelés à une transmission à variation continue et sont offerts de série avec la traction avant. La traction intégrale, quant à elle, est offerte en option avec le moteur de base.

Lorsque les conducteurs de l’Altima VC-Turbo appuieront sur la pédale d’accélération, l’une des premières choses qu’ils remarqueront est le son exquis du nouveau moteur. Le grondement guttural du moteur VC-Turbo en accélération est sportif et agréable à entendre. L’Altima VC-Turbo roule en douceur lorsqu’elle atteint son plateau de couple à 1 600 tours par minute et l’augmente jusqu’à 4 400 tours par minute. Elle est rapide et puissante à souhait avec seulement deux personnes à bord, et elle développe une puissante amplement suffisante pour dépasser la circulation lente sur l’autoroute ou pour accélérer rapidement à partir d’un feu rouge.

L’Altima VC-Turbo à transmission à variation continue se défend bien aussi. Elle passe de l’un à l’autre des huit rapports simulés dans des conditions de conduite normales. Elle simule une boîte de vitesses automatique classique, mais elle n’hésitera pas non plus à pousser le moteur VC-Turbo à son régime maximal et à le maintenir en accélération pleins gaz.

Cependant, ce qu’il y a de plus remarquable à propos du moteur VC-Turbo de l’Altima 2019, c’est sa douceur. Malgré la complexité sous le capot, aucun passager de l’Altima ne sentira le moteur changer de taux de compression. Le seul indice, c’est un écran dans le groupe d’instrumentation qui indique la pression de suralimentation et le taux de compression variable sur une échelle allant d’écoénergétique (14:1) à puissant (8:1). La barre se déplace constamment de haut en bas de l’échelle, mais se rapproche du point écoénergétique à vitesse de croisière.

Le moteur de base à quatre cylindres en ligne de 2,5 litres de l’Altima 2019 est bien aussi. La version précédente du moteur était grossière et avait tendance à produire un son plaintif désagréable, mais le travail qu’ont effectué les ingénieurs de Nissan sur le bruit, les vibrations et la rudesse se remarque tout de suite; le nouveau moteur est silencieux et raffiné. L’Altima à moteur de 2,5 litres n’éprouve aucune difficulté à accélérer à un bon rythme jusqu’à vitesse routière, et elle devient agréablement silencieuse une fois qu’elle l’a atteint. La puissance de dépassement sur l’autoroute est correcte; il est préférable que vous effectuiez des dépassements prudents sur des routes à deux voies si vous êtes quatre ou cinq personnes accompagnées de vos bagages dans la voiture, mais lorsque vous parcourrez votre trajet quotidien seul, l’Altima sera probablement assez rapide pour vous.

Comme la transmission à variation continue de l’Altima VC-Turbo, la boîte de vitesses de l’Altima à moteur de 2,5 litres devrait duper presque tous les conducteurs en simulant huit rapports de démultiplication.

Bien que les ventes de berlines aient chuté drastiquement, les concepteurs de la nouvelle Altima 2019 démontrent qu’ils savent ce qu’il faut faire pour gagner des parts d’un marché en contraction. Si l’on se fie à ses groupes motopropulseurs, ceux qui veulent encore acheter des berlines intermédiaires auront tout pour être satisfaits dans ce modèle. Des détails supplémentaires, comme le prix et les cotes de consommation de carburant, seront annoncés à l’approche du lancement de la Nissan Altima 2019, prévu cet automne.

APPRENEZ-EN PLUS SUR LA NISSAN ALTIMA 2019 :