Essais Premières impressions

Premières impressions du Maserati Levante Trofeo 2019 : le Cayenne dans la mire

Un formidable V8

Un formidable V8

Avec 550 chevaux, un bruit d’échappement exotique et une maniabilité impressionnante, le Maserati Levante GTS est tout à fait capable de rivaliser avec le Porsche Cayenne Turbo. Mais l’équipe de Maserati ne s’est pas arrêtée là. Sachant qu’un nouveau Cayenne Turbo S est en route, les ingénieurs ont rehaussé encore davantage le côté sportif du Levante pour créer la version Trofeo.

Comme le GTS, le Trofeo utilise un moteur V8 de 3,8 litres à turbocompresseur double fabriqué par Ferrari. Bien qu’il produise toujours le même couple de 538 lb-pi, le moteur de cette version a été réglé pour développer 590 chevaux. Selon Maserati, ces 40 chevaux supplémentaires suffisent pour réduire de 0,2 seconde l’accélération de 0 à 100 km/h et augmenter la vitesse de pointe de 10 km/h. Cela signifie que le véhicule atteint 100 km/h en 3,8 secondes et que sa vitesse de pointe est de 300 km/h.

En plus d’un style plus dynamique et audacieux, Maserati a ajouté un mode de conduite plus sportif. Le mode Corsa, qui porte bien son nom, rigidifie la suspension, abaisse la position de roulement, envoie moins de puissance aux roues avant, réduit l’intervention électronique, accélère les changements de rapport et ajoute une fonction de contrôle de démarrage. C’est exactement le genre de changements que nous recherchons.

Oh, et il produit un bruit d’échappement plus fort. Un bruit d’échappement magnifique, qui mérite probablement d’être amplifié encore plus qu’il ne l’est déjà en mode Corsa. Qu’importe si vous réveillez les voisins? Le son du Levante Trofeo vaut plus que le sommeil.

Comme le suggèrent les chiffres, le Levante Trofeo peut accélérer avec puissance. Il ne s’agit pas d’une sensation effrayante ou incontrôlable, mais quand on appuie sur l’accélérateur, il se propulse vraiment et file à toute allure. Le Cayenne Turbo S sera probablement plus rapide, mais il n’aura toutefois pas de moteur V8 Ferrari. Maserati obtient l’avantage.

Heureusement, le Trofeo a plus à offrir que son moteur. Il est véritablement agréable à conduire. Le Levante, qui pèse un peu plus de 2100 kg, est probablement trop massif pour être agréable à conduire sur piste, mais sur une route de montagne sinueuse, cela n’a pas d’importance. Il est parfaitement à l’aise sur ce terrain, négociant les courbes comme s’il était beaucoup plus petit qu’il ne l’est vraiment.

Même si certains véhicules offrent une sensation à peu près similaire quel que soit le mode de conduite, ce n’est pas le cas avec le Levante. Le mode Corsa procure une expérience de conduite plus précise et plus réactive, que le GTS ne peut égaler même avec son mode le plus sportif. La différence n’est pas extraordinaire, mais elle est perceptible.

Quand vient le temps de rentrer à la maison, vous pouvez toujours revenir au mode normal et profiter d’une conduite silencieuse et confortable sur l’autoroute. En fait, vous pouvez le faire si vous choisissez l’option de jantes de 21 pouces sans frais supplémentaires. Avec les jantes de 22 pouces de série, le Trofeo offre malheureusement une conduite rigide et un bruit de roulement excessif. Passer à des jantes plus petites règle (en grande partie) le problème.

À part cela, le Trofeo est un excellent véhicule de promenade, en partie grâce à son nombre impressionnant de caractéristiques de série. Les phares à DEL, le régulateur de vitesse adaptatif avec assistance à la direction, l’alerte de prévention de collision, un système de caméras 360 degrés et la surveillance des angles morts sont tous compris, de même que les sièges chauffants et ventilés, la compatibilité avec Apple CarPlay et Android Auto ainsi qu’une chaîne audio Bowers & Wilkins à 17 haut-parleurs. Ainsi, en plus de comporter de nombreuses améliorations en matière de performance et d’apparence, le Trofeo offre également de nombreuses options pour lesquelles vous devriez payer des frais supplémentaires sur le GTS.

Cela dit, puisque le prix de base est de 187 500 $, transport et préparation inclus, le Trofeo se doit bien d’offrir plus que 40 chevaux supplémentaires et un mode de conduite plus sportif. Vous avez bien lu. Bien que le GTS coûte déjà 137 500 $, il faut dépenser 50 000 $ de plus pour obtenir le Trofeo.

Même s’il serait facile de dire que le Trofeo coûte trop cher, je ne suis pas si certain que ce soit le cas. Lorsque le nouveau Cayenne Turbo S sera mis en vente, il coûtera probablement à peu près la même chose que le Trofeo. En fait, le véhicule de Porsche pourrait même coûter plus cher avec un équipement comparable. Le Range Rover Sport SVR de 575 chevaux, par contre, coûte considérablement moins cher, mais ne se manœuvre pas aussi bien.

Ce qui m’amène vraiment à remettre en question le Levante Trofeo, c’est son habitacle. Peu importe à quel point le cuir Pieno Fiore est doux et le son des palettes de changement de vitesse en aluminium est satisfaisant, l’intérieur n’est pas à la hauteur. Ce n’est pas seulement parce que Maserati a pigé un peu trop souvent dans les pièces Chrysler.

L’habitacle n’a tout simplement pas le type d’élégance auquel on peut s’attendre d’un multisegment italien avec un moteur Ferrari et un bruit d’échappement si revigorant. Il est assez joli, mais sans les insignes, est-ce que l’on devinerait qu’il s’agit d’un Maserati? Probablement pas.

Bien sûr, ce n’est pas le genre de choses qui peuvent être changées lors de l’ajout d’une nouvelle version. Mais compte tenu du degré d’émotion que Maserati a insufflé à la carrosserie, au bruit d’échappement et à l’expérience de conduite du Trofeo, il était décevant d’ouvrir la porte et d’être accueilli par un habitacle si traditionnel.