Essais Premières impressions

Premières impressions du Jeep Renegade 2019 : le vol du Firefly

Un Jeep d’entrée de gamme moins puissant, mais plus économe

Un Jeep d’entrée de gamme moins puissant, mais plus économe

Plus petite taille, plus de couple, plus de puissance et une meilleure économie de carburant. Ainsi va le progrès, comme le démontre le nouveau moteur turbocompressé du Renegade rétréci de 68 cm3, entièrement fait d’aluminium et avec injection directe, qui utilise des astuces récemment apprises pour gagner 17 chevaux de puissance et 16 lb-pi de couple, pour un total de 177 chevaux et 200 lb-pi. Ce tout nouveau moteur GSE (Global Small Engine) de 1,3 litre, surnommé Firefly, est maintenant l’option haut de gamme du Renegade. Il sera offert de série sur les modèles Limited et Trailhawk et en option sur les versions de base, tandis que le moteur Tigershark de 2,4 litres à aspiration naturelle déployant 180 chevaux et 175 lb-pi de couple deviendra le moteur de base. Le constructeur a également échangé la boîte manuelle à six rapports, auparavant jumelée au moteur de 1,4 litre, contre une nouvelle boîte automatique à neuf rapports améliorée.

On dit que l’économie de carburant est meilleure qu’avant – l’objectif étant de faire passer la consommation officieuse sur l’autoroute de 8,7 à 7,4 L/100 km (les essais finaux étaient incomplets au moment d’écrire ces lignes). Remarquez que la motivation de Jeep à effectuer ce changement n’est pas tant de satisfaire les propriétaires de Renegade, mais plutôt de contrebalancer la forte consommation de véhicules comme le Grand Cherokee, dont les moteurs sont plus gros et beaucoup plus rentables.

En plus du nouveau groupe motopropulseur, l’avant reçoit un capot qui recouvre la calandre et les phares, ce qui lui donne un aspect plus horizontal. Un nouveau carénage frontal complète le visage de cette chirurgie plastique. Les phares et les feux arrière à DEL sont maintenant offerts en option. À l’intérieur, les améliorations apportées à l’écran en 2018 sont encore présentes : l’écran de navigation de base de 5 pouces peut être remplacé par un écran de 7 pouces ou de 8,4 pouces, en option. De nouveaux modèles de roues sont offerts et les modèles Latitude et Limited peuvent maintenant être équipés de pneus de 19 pouces.

À l’intérieur, l’affichage du groupe d’instrumentation a été modifié et des améliorations importantes ont été apportées à l’ensemble technologie avancée, qui ajoute un régulateur de vitesse adaptatif, un système ParkSense avec Park Assist Plus pour les stationnements en parallèle et perpendiculaires, et des capteurs de stationnement avant.

Nous avons fait l’essai d’un Renegade à moteur turbocompressé de 1,3 litre lors de l’événement annuel « Les nouveautés » de Jeep, qui s’est tenu sur son terrain d’essai de Chelsea. Sur la route, ce moteur est franchement décevant, sans grande surprise – le rapport poids-puissance de chaque Renegade construit en usine est inférieur à 11,6 kg/kW. Par conséquent, tous les modèles que nous avons testés ont atteint les 100 km/h en 9,0 secondes, plus ou moins un dixième, et nous serions prêts à parier que ce sera exactement pareil avec celui-ci. L’aspect le plus intéressant est peut-être la modification de la boîte à neuf rapports, qui comprend maintenant la correspondance du régime en rétrogradation. Rien à voir cependant avec la boîte de vitesses d’une Nissan 350Z manuelle, qu’on adore ou qu’on déteste. On ne remarque pas non plus de coups de gaz au passage d’un rapport à l’autre comme c’est le cas dans une M5 ou une AMG. Au contraire, elle synchronise discrètement la vitesse de ses engrenages à l’interne, de sorte que les passages se produisent beaucoup plus rapidement et de façon beaucoup moins perceptible – une caractéristique très appréciée pour ceux qui changent souvent de rapport dans leurs trajets.

Si le Renegade n’impressionne pas sur la route, sa version Trailhawk prend réellement son envol hors route. Ce petit Jeep s’attaque à des obstacles extrêmement redoutables, auxquels la plupart des civils n’oseraient pas s’attaquer. C’est principalement grâce au système Active Drive Low, qui offre un rapport à forte démultiplication amélioré de 21:1, la garde au sol de 20,6 cm, les plaques de protection, l’articulation de roue de 22,1 cm, le régulateur de vitesse en descente et la capacité de passage à gué allant jusqu’à 48,3 cm. Mais l’équipe d’étalonnage du moteur a également joué un rôle important dans le réglage de la progression du papillon des gaz : lorsque le bouton Selec-Terrain est correctement réglé en mode Rock (roches), il est possible d’appuyer très doucement sur l’accélérateur pour surmonter un rocher ou pour reprendre contact avec le sol en diagonale, sans même détecter la moindre poussée du turbocompresseur. Bref, il répond parfaitement à nos attentes pour un Renegade avec moteur de 2,4 litres à aspiration naturelle. Il se comporte comme un Jeep, mais sa consommation d’essence est probablement meilleure.

Jeep Renegade 2019
PRIX DE BASE AUX ÉTATS-UNIS Entre 20 000 et 27 000 $ US (approx.)
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE Moteur à l’avant, traction/traction intégrale/4 roues motrices, VUS de 4 portes pour 5 passagers
MOTEUR 2,4 L à SACT, 16 soupapes et 4 cylindres en ligne, 180 chevaux et 175 lb-pi de couple; turbocompressé de 1,3 L à SACT, 16 soupapes et 4 cylindres en ligne, 177 chevaux et 200 lb-pi de couple
BOÎTE DE VITESSES Automatique à 9 rapports
POIDS À VIDE (RAPPORT AVANT/ARRIÈRE) 1451 kg à 1610 kg (selon le constructeur)
EMPATTEMENT 257,1 cm
LONGUEUR X LARGEUR X HAUTEUR 423,2 cm x 188,5 cm x 168,9 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H Entre 8,8 et 9,0 secondes (selon Motor Trend)
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA 10,7-11,2/7,8-8,1/9,4-9,8 L/100 km (2,4 litres)
MISE EN MARCHÉ EN AMÉRIQUE DU NORD Automne 2018