Essais Premières impressions

Premières impressions du Chevrolet Colorado ZR2 Bison 2019 : l’animal totem

Chevrolet crée un Colorado conçu pour l’exploration hors route

Chevrolet crée un Colorado conçu pour l’exploration hors route

Avez-vous déjà vu un bison courir? Ce n’est pas un galop gracieux comme celui d’un cheval – la course du bison ressemble plus au sautillement d’une chèvre. Il est donc logique que cet animal soit la mascotte d’American Expedition Vehicles, partenaire de développement du Chevrolet Colorado ZR2 Bison 2019, parce que le véhicule saute sur des rochers avec toute l’agilité d’une chèvre des montagnes.

J’imagine que la plupart de nos lecteurs n’ont jamais eu l’occasion de faire cette observation, mais moi, je l’ai remarqué lorsque, une fois, un mâle a chargé ma voiture. Je ne sais pas si c’était personnel ou si le bison avait une dent contre les Volkswagen, mais il a abandonné après une courte poursuite. Contrairement à son homonyme, le ZR2 Bison n’abandonne pas aussi facilement.

Si vous êtes amateur de camions, vous connaissez probablement déjà le Colorado ZR2 de série, essentiellement un Colorado à quatre roues motrices incroyablement performant hors route, avec des différentiels avant et arrière verrouillables, de larges pneus, une protection pour soubassement de carrosserie, un pare-chocs aux extrémités coupées (pour le dégagement) et des amortisseurs DSSV Multimatic. Un camion à tout faire, sa conduite est aussi agréable à grande vitesse dans le désert que lorsqu’il rampe lentement dans la boue. Toutefois, tous les terrains et tous les sentiers ne sont pas égaux, et certains types de parcours hors route nécessitent de l’équipement spécialisé. C’est là qu’on fait appel à AEV.

Connu pour ses pièces de rechange de qualité d’usine pour des VUS et camions tout-terrain extrêmes (sans parler de ses véhicules complets), AEV se spécialise dans l’exploration hors route, une catégorie de conduite hors route pour ceux qui préfèrent parcourir de longues distances et camper le long du chemin, tout à fait isolés du monde extérieur. Si vous ne prévoyez pas retourner à la civilisation à la fin de la journée ou de la fin de semaine et que vous songez à voyager seul, vous avez besoin du bon équipement.

Pour le ZR2 Bison, cela signifie de nouveaux pare-chocs avec une protection tubulaire en acier pour les coins du camion. Le pare-chocs avant est muni d’un treuil et des points de dépannage sont intégrés à l’arrière. Les protections de bas de caisse du ZR2 sont toujours là, mais le Bison reçoit aussi des plaques d’acier au bore supplémentaires sous le camion pour protéger tous ses organes vitaux. L’allure du bolide est rehaussée par des roues en aluminium de 17 pouces d’AEV et des pneus Goodyear Wrangler DuraTrac de 31 pouces, une nouvelle calandre noire inspirée du Silverado avec les lettres « Chevrolet » poinçonnées et des insignes Bison et AEV. Une prise d’air de type schnorkel est offerte en option, et Chevrolet affirme que les amortisseurs DSSV ont été ajustés pour l’escalade sur roches.

En regardant la liste des améliorations, on peut dire que le ZR2 Bison est fait pour aller à des endroits où les autres camions ne s’aventurent pas (et pour en revenir). Un camion 4×4 ordinaire n’est pas très habile sur les pistes non entretenues, pour traverser les cours d’eau profonds ou pour grimper sur les roches, et les camions spécialisés comme le Ford F-150 Raptor et le Ram 2500 Power Wagon sont beaucoup trop gros pour passer entre les arbres. Le ZR2 Bison se déplace allègrement dans des endroits normalement réservés aux Jeep Wrangler et aux bolides construits sur mesure, tout en vous offrant un plateau que vous pouvez remplir d’équipement, auquel vous pouvez fixer des supports et que vous pouvez même utiliser pour monter une tente.

Vous vous en doutez, il ne s’agit pas du genre de camion clinquant qui finit par passer la grande majorité du temps dans un stationnement du quartier DIX30. Pour le prouver, Chevrolet nous a emmenés au désert de Sonora, à l’est de Phoenix, et nous a permis d’essayer le bolide de 48 045 $ US (pour le modèle de base avec cabine allongée et moteur V6; celui avec la cabine multiplace à quatre portes et moteur V6 coûte 49 645 $ US) sur tous les cailloux que nous avons pu trouver. Attention : on était loin de la pente-école. Le terrain que le constructeur a choisi nécessitait des guides à chaque obstacle pour tenter de limiter les dommages que l’exercice pourrait causer aux pièces.

Nous, nous n’avons pas vraiment fait attention. Les protections de bas de caisse sous les portes ont pris le plus gros coup, suivies de la protection du soubassement de carrosserie. Ça ne paraît pas trop, et même les bosses que vous pouvez voir ne semblent pas si pires, ce qui témoigne de la solidité des boucliers. Peu importe la force des plaques de protection, il est difficile de ne pas grincer des dents en entendant le bruit qu’elles font quand vous les traînez sur des rochers. Malheureusement, l’énorme embout d’échappement des modèles diesel ne s’en est pas aussi bien tiré; sur chaque camion diesel, il a pris la forme d’une cosse de haricot. Si vous possédez ce camion et que vous le conduisez ainsi, vous allez tout simplement vouloir amputer l’embout. Les modèles à essence, avec leurs tuyaux d’échappement plus courts et de plus petit diamètre, ont été moins endommagés.

Dans la plupart des cas, l’adhérence des pneus Goodyear et la multiplication du couple à bas régime suffisaient à pousser le Bison, mais le différentiel arrière autobloquant était très utile. Quelques obstacles et une mauvaise ligne de conduite ont nécessité l’utilisation du différentiel avant, mais lorsque c’est arrivé, le camion est passé sans avoir besoin d’un treuil.

Ne pensez toutefois pas que ces nouveaux attributs ont forcé Chevrolet à faire des compromis. Une fois les plaques de protection bien amochées, nous avons désactivé les différentiels et remis le Bison en mode quatre roues motrices de gamme haute pour parcourir le sentier et la route de terre de la même façon que nous l’aurions fait dans un ZR2 de base. De retour sur l’autoroute, nous n’avons pas noté le poids supplémentaire des éléments de protection et les ajustements différents ne se sont pas fait sentir. Le bruit des pneus hors route était la seule indication de la spécialité du camion.

Conduire sur les sentiers et sur l’autoroute la même journée a mis en perspective la plus grande décision que vous aurez à prendre lorsque vous achèterez un Colorado : choisir entre un modèle à essence ou diesel. En général, nous aimons beaucoup le couple produit à bas régime du moteur diesel, que ce soit sur la route ou ailleurs. Avec le penchant du Bison pour la conduite sur roches, ça va de soi. Le V6 à essence a toujours été un peu léthargique à bas régime, préférant développer toute sa puissance en tournant très vite, et ce n’est pas ce que vous voulez hors route. Par contre, le diesel est beaucoup plus lent à atteindre les vitesses de l’autoroute, et il coûte quelques milliers de dollars de plus. Sauf que l’économie de carburant est considérablement meilleure, ce qui est un facteur à prendre en considération si vous passez beaucoup de temps loin d’une station-service. Chevrolet ferait bien d’envisager d’offrir son nouveau moteur à essence turbocompressé de 2,7 litres à quatre cylindres qui combine le couple à bas régime du moteur diesel et la vitesse du V6.

Le Chevrolet Colorado ZR2 Bison n’est pas un ZR2 amélioré; c’est un ZR2 différent. Il fait tout ce qu’un ZR2 peut faire, mais sa spécialité est de vous sortir des pires situations. De plus, il vous offre une excellente plateforme pour construire le véhicule hors route de vos rêves. Avec un prix de départ dépassant les 50 000 $, ce n’est pas le genre de véhicule que la plupart des gens achèteront sur un coup de tête, mais si vous prévoyez construire votre véhicule hors route personnalisé sur un nouveau camion plutôt que sur un camion usagé, vous allez y injecter des sommes importantes de toute façon. Pourquoi ne pas commencer par le meilleur?

Chevrolet Colorado ZR2 Bison 2019
PRIX DE BASE AUX ÉTATS-UNIS 48 045 $ US – 49 545 $ US
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE Moteur à l’avant, quatre roues motrices, camion à 4 portes pour 5 passagers
MOTEURS V6 de 3,6 L à DACT et 24 soupapes de 308 chevaux et 275 lb-pi de couple; moteur turbodiesel de 2,8 L à quatre cylindres en ligne, DACT et 16 soupapes de 186 chevaux et 369 lb-pi de couple
BOÎTES DE VITESSES Automatique à 8 rapports; automatique à 6 rapports
POIDS À VIDE 2087 kg à 2268 kg (selon le constructeur)
EMPATTEMENT 325,9 cm
LONGUEUR x LARGEUR x HAUTEUR 539,5 cm x 194,8 cm x 183,4 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H De 7,1 à 9,7 secondes
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA 13,1 à 14,7/10,7 à 13,1/12,4 à 13,8 L/100 km
CONSOMMATION D’ÉNERGIE EN VILLE ET SUR LA ROUTE 83,3 à 131,1/67,8 à 116,2 kWh/100 km
ÉMISSION COMBINÉE DE CO2 318,5 à 324,1 g/km
MISE EN MARCHÉ EN AMÉRIQUE DU NORD Janvier 2019