Essais Premières impressions

Premières impressions de la Volkswagen Jetta GLI 2019 : une dompteuse de dragon?

Volkswagen donne plus de puissance à la GLI

Volkswagen donne plus de puissance à la GLI

Mes attentes étaient aussi grandes que les monts des Great Smoky Mountains. Ma mission : conduire la nouvelle Volkswagen Jetta GLI 2019 sur le fameux tronçon de l’autoroute 129 appelé Tail of the Dragon (la queue du dragon) à proximité de Knoxville, au Tennessee.

Mes attentes étaient justifiées. Cette toute dernière GLI de sixième génération possède le même groupe motopropulseur que la Golf GTI : un moteur turbocompressé de 2,0 litres à quatre cylindres développant 228 chevaux et 258 lb-pi de couple. Elle génère donc 18 chevaux et 51 lb-pi de couple de plus que le modèle précédent.

Comparativement à sa prédécesseure, la Jetta GLI 2019 a un empattement plus long (268 cm) et est plus longue de 10 cm au total, légèrement plus large, un peu plus haute et abaissée de 1,5 cm.

La boîte manuelle est de retour – les dirigeants de Volkswagen admettent qu’il y a eu beaucoup de plaintes lorsqu’elle a été abandonnée pour la génération précédente. Pour 2019, la boîte de vitesses manuelle à six rapports de série est la même que celle de la Jetta ordinaire, mais avec les rapports de démultiplication de la Golf GTI. Une boîte de vitesses automatique à double embrayage et à sept rapports est offerte en option au coût de 1400 $ et comprend un dispositif de démarrage-arrêt. La GLI est dotée des mêmes freins que la Golf R (freins avant à disques ventilés de 13,4 pouces de diamètre avec des étriers rouges), d’une suspension arrière multibras à roues indépendantes (la Jetta ordinaire a une configuration à barre de torsion) et d’un différentiel avant à blocage électronique offert de série sur les deux versions au Canada et sur les versions S de base et Autobahn haut de gamme aux États-Unis. L’Édition 35e anniversaire comprend un système d’amortissement adaptatif.

La GLI 2019 a-t-elle répondu à mes énormes attentes? Elle s’en est bien tirée. Le volant charnu à base plate semble presque lourd dans les mains, mais une fois en route, les réactions de la direction sont directes et instantanées dans les 318 courbes successives de la queue du dragon. Notre journée avec la voiture comprenait également un fabuleux trajet autour d’un lac au nom imprononçable qui était sans contredit plus amusant à parcourir et qui avait le type de chaussée abîmée qui peut être déterminant même pour un châssis dynamique. La voiture était stable, parfois même presque au point d’être ennuyeuse, même dans les virages en dévers audacieux. Les freins étaient excellents sans être collants et assez fluides pour qu’on ne les remarque pas vraiment, ce qui est une bonne chose.

Les pneus d’été Hankook sur les jantes de 18 pouces en alliage n’ont émis aucun crissement ni couinement, malgré de nombreuses occasions qui y auraient été propices – ce qui est impressionnant compte tenu de la pluie et du brouillard épais que nous avons affrontés. L’habitacle est silencieux. Le bruit du vent y a un peu pénétré, mais le bruit de roulement était imperceptible.

D’un point de vue objectif, la GLI obtient des A sur tous les plans. S’il y avait une chose qui lui manque, ce serait une petite dose supplémentaire d’émotion ou de passion. Je m’attendais à m’écrier de joie au volant de cette voiture sur cette route célèbre. Une partie du problème était la nature imprévisible des virages, qui faisait en sorte qu’il était difficile pour une plus grande voiture de trouver son rythme. Après des recherches plus approfondies, j’ai appris que la route suit les sentiers d’origine empruntés par les bisons à la recherche du chemin le plus facile pour gravir la montagne. Les autochtones, puis les marchands ont utilisé ce chemin, qui est devenu la voie publique au fil du temps. Je blâme donc les bisons, et non la GLI.

Les modèles avec des boîtes manuelles m’ont effectivement fait sourire, alors que je savourais l’embrayage tout en douceur. Même le bourdonnement un peu lourd du moteur en mode Sport semblait plus approprié avec la boîte à six rapports. Je sais que c’est psychologique, mais la passion l’est aussi. La moitié des acheteurs de Golf R optent pour la boîte manuelle; le taux de popularité de cette dernière diminue à 40 % pour la GTI, et devrait aussi être de 40 % pour la GLI.

Le moteur a fourni la puissance nécessaire. Avec la boîte automatique, la voiture maintenait les rapports longtemps à l’accélération, mais une fois la vitesse atteinte, elle rétrogradait rapidement pour économiser le carburant. Avec la boîte manuelle, il y avait une drôle de poussée lors des changements de rapport effectués à plus de 5000 tours par minute – le régime augmentait un peu puis redescendait –, mais c’était plus étonnant que négatif en ce qui a trait à la performance. La puissance maximale est atteinte à 5000 tours par minute, mais le couple maximal l’est à 1700 tours par minute. La consommation de carburant est de 9,4 et de 7,4 L/100 km en ville et sur route pour une consommation combinée de 8,4 L/100 km selon l’EPA – et ce, pour les deux boîtes de vitesses. Notre consommation a varié entre 9,0 et 9,8 L/100 km lors de l’essai routier.

L’Édition 35e anniversaire comprend un cinquième mode de conduite, Confort, permettant d’adapter la direction, les points de passage des rapports, l’accélérateur, le chauffage et la climatisation ainsi que l’éclairage ambiant selon vos préférences. Il faut le configurer avant de prendre la route, car on ne peut en modifier les réglages en marche. Les autres modes sont les suivants : Normal, Sport, Éco et Personnalisé.

Bien que la Jetta n’ait pas un style à faire tourner les têtes, la GLI ajoute un peu de piquant avec une ligne contrastante rouge qui traverse la calandre noire en nid d’abeilles vous invitant à venir la conduire. La GLI est munie de jantes de 18 pouces en alliage, d’un becquet, de jupes latérales et d’un échappement double avec embouts chromés propres à elle seule. L’Édition 35e anniversaire est dotée d’un toit et de boîtiers de rétroviseurs noirs, de sièges en tissu et d’un insigne soulignant l’anniversaire.

Cette dernière est produite pour l’année-modèle 2019 uniquement, mais nous nous attendons à ce que Volkswagen transfère le système d’amortissement adaptatif à la version Autobahn offerte aux États-Unis pour l’année-modèle 2020. Cette prévision est appuyée par le fait que sur le marché canadien, une seule version est offerte et que celle-ci comprend le système. Au Canada, l’Édition 35e anniversaire est également offerte, mais elle consiste plutôt en un ensemble décor.

En ce qui concerne la sécurité, la GLI comprend une fonction de surveillance des angles morts et d’avertissement de circulation arrière de série. En option, on trouve le tableau de bord numérique avec un écran de 10,3 pouces, un toit ouvrant panoramique, des sièges avant en cuir qui sont chauffants et refroidissants ainsi qu’un système audio BeatsAudio amélioré.

L’habitacle est centré sur le conducteur avec la console centrale orientée vers celui-ci. L’intérieur mise davantage sur un style sobre que luxueux, présentant beaucoup de plastique noir rigide. Les sièges sont en cuir sur le modèle canadien et sur la version Autobahn offerte aux États-Unis. Ils ne sont pas particulièrement confortables, mais ont bien accompli l’exigeante tâche de maintenir les conducteurs en place dans les centaines de virages du trajet de l’essai routier.

Le petit écran d’infodivertissement est intégré à la console centrale. L’écran de série mesure 8 pouces dans le modèle en vente au Canada et sur la version Autobahn offerte aux États-Unis, lesquels comprennent également le tableau de bord numérique. Il n’y a pas de système de navigation dans le modèle américain, mais il suffit de connecter un téléphone intelligent : le système est compatible avec Apple CarPlay et Android Auto. Les sièges arrière pourraient être un peu exigus pour les passagers qui ont de grandes jambes, mais sont autrement assez fonctionnels. Encore une fois, la finition y est très sobre. Il n’y a pas de bouches d’air, de commandes ni de ports USB, seulement du plastique et un plafonnier. Les sièges en tissu avec passepoils gris sont plutôt jolis et on retrouve des surpiqûres rouges qui ajoutent une touche de couleur un peu partout dans l’habitacle.

La Jetta 2019, construite à Puebla, au Mexique, s’inscrit dans la continuité de l’année de la berline pour Volkswagen avec la nouvelle Jetta GLI, l’Arteon à venir en avril et la Passat 2020 attendue pour l’automne. La Jetta GLI a commencé à arriver chez les concessionnaires tout récemment. Les prix commencent à 31 695 $ pour la GLI et à 32 445 $ pour l’Édition 35e anniversaire. Elle coûte moins que sa prédécesseure et son prix a été fixé afin qu’elle soit en concurrence directe avec la berline Honda Civic Si à 28 990 $.

La Jetta GLI est un produit de niche dans le marché des voitures en général qui rétrécit. Bien que la Golf GTI ait été conçue pour les marchés de partout au monde, la GLI a quant à elle été élaborée pour l’Amérique du Nord, où on observe des signes encourageants dans le marché des voitures compactes hautes performances. Maintenant que la GLI offre des performances semblables à celles de la GTI, les dirigeants chez Volkswagen pensent qu’elle pourra profiter du fait que les acheteurs de GTI envisageront la plus grande berline pour la première fois. La GLI coûte seulement 850 $ de plus que la GTI, et elle en offre plus aux clients, en plus d’avoir un coffre. Pourtant, la GLI ne représentera pas beaucoup plus que 5 % des ventes, soit la proportion actuelle des ventes de la Jetta.

Le futur nous réserve-t-il une Jetta R? Une Jetta de haut calibre est prévue, mais la question à savoir s’il s’agira d’une version R ou d’une version plus haut de gamme, ou encore d’une version avec la traction intégrale 4Motion, fait toujours l’objet de débats, selon Hein Schafer, premier vice-président de la stratégie et du marketing des produits pour Volkswagen Group of America. La Jetta pourrait suivre l’exemple de la Golf avec la GTI TCR de course à hayon. Le constructeur recueillera les commentaires sur la voiture actuelle, maintenant qu’elle est sur la plateforme MQB qui constitue aussi la base de l’Atlas, de la Golf et du Tiguan, afin d’évaluer s’il y a un intérêt pour une version à près de 40 000 $ et ce que cela impliquerait, selon Hein Schafer. Voilà qui serait une bonne excuse pour refaire un essai sur la Tail of the Dragon.