Essais Premières impressions

Premières impressions de la Subaru Legacy 2020 : une berline survivante

La nouvelle Legacy est plus concurrentielle que jamais

La nouvelle Legacy est plus concurrentielle que jamais

Dans la nature, lorsque différentes espèces se disputent des ressources de plus en plus rares, la survie dépend souvent de la spécialisation. Les girafes ont évolué pour avoir un long cou afin de pouvoir atteindre les arbres hors de la portée des autres animaux. Le pécari, cousin sauvage du porc domestique, a développé des mâchoires spécialisées et un système digestif qui lui permet de manger des cactus, épines comprises. Le marché des véhicules neufs n’est pas si différent : comme les berlines continuent de perdre du terrain au profit des véhicules multisegments, les constructeurs de berlines doivent se disputer de moins en moins de clients. Tout comme dans le règne animal, survivre dans une catégorie dominée par la Honda Accord et la Toyota Camry, c’est avant tout une question de se trouver un créneau spécifique. Et la Subaru Legacy en a certainement un.

Développée en parallèle de son frère, le multisegment Outback, la Legacy 2020 est construite sur la même plateforme globale Subaru (SGP) et offre les mêmes options de transmission : un moteur à aspiration naturelle à quatre cylindres à plat de 2,5 litres qui développe 182 chevaux et 176 lb-pi de couple, et un nouveau moteur turbocompressé à quatre cylindres à plat de 2,4 litres qui produit 260 chevaux et 277 lb-pi de couple. Quel que soit le moteur choisi, la voiture est dotée d’une transmission à variation continue (TVC) et de la traction intégrale de série. L’Outback est le gagnant incontestable des deux modèles (en 2018, Subaru a vendu au-delà de quatre fois plus d’Outback que de Legacy), mais le constructeur voit tout de même sa berline intermédiaire de septième génération comme une concurrente viable.

Pour nous le démontrer, Subaru nous a invités à Ojai, en Californie, pour conduire la nouvelle Legacy. Située juste au nord de Ventura, la vallée d’Ojai est connue pour ses produits biologiques, son éveil spirituel et ses routes exceptionnelles. Ces dernières ont fait ressortir certaines des importantes améliorations apportées au nouveau modèle et ont également révélé certains points qui pourraient être améliorés. Tout d’abord, la Legacy 2020 est plus silencieuse qu’auparavant, en partie grâce à une nouvelle conception de coupe-froid pour les portes, au pare-brise (et aux glaces des portes avant du modèle turbocompressé) en verre acoustique et aux propriétés naturellement insonorisantes de l’adhésif structurel de la nouvelle plateforme, qui est utilisé partout dans la voiture.

L’essai routier a commencé dans une voiture équipée du moteur à aspiration naturelle de 2,5 litres. Vous ne gagnerez pas de courses d’accélération avec le moteur de base, mais vous ne manquerez pas de puissance non plus dans la plupart des situations. Le moteur à quatre cylindres à plat a semblé suffisant pour faire le tour des petites villes et des routes accidentées de la vallée d’Ojai. Même sur l’autoroute, le moteur de base n’a pas vraiment eu de mal à prendre de la vitesse. Une fois de plus, la TVC de Subaru s’avère être l’une des meilleures de l’industrie. La plupart des acheteurs ne seront probablement pas en mesure de déceler qu’il ne s’agit pas d’une boîte automatique traditionnelle (et ils ne s’en soucieront pas). Enfoncez l’accélérateur et la TVC enfile en douceur ses rapports de vitesse infinis tout en simulant des changements de vitesse, qui produisent un son et une sensation convaincants. La TVC est constamment à l’affût d’occasions d’abaisser le régime moteur pour offrir une conduite silencieuse et efficace, mais elle est aussi prête à entrer en action à tout moment pour tirer le meilleur parti des 182 chevaux du moteur à aspiration naturelle.

La nouvelle la plus excitante au sujet de la Legacy 2020 est sans doute le retour d’un moteur turbocompressé en option sur les versions GT. Une version du moteur turbocompressé de 2,4 litres du multisegment à trois rangées Ascent remplace le moteur à aspiration naturelle à six cylindres à plat de 3,6 litres de la génération précédente; celle-ci est jumelée à une variante à couple élevé de la TVC avec des palettes de passage des rapports de série et huit rapports simulés. En passant à la voiture ainsi équipée, je n’ai pas remarqué tout de suite la puissance supplémentaire, mais les 78 chevaux et les 101 lb-pi supplémentaires se sont manifestés une fois que j’ai atteint un rythme plus dynamique.

La Legacy turbocompressée a été plutôt divertissante à conduire dans les virages, mais l’excitation a été gâchée par ses pneus toutes saisons ennuyeux, les seuls actuellement offerts sur la GT. Toutes les versions de la Legacy sont dotées d’un dispositif amélioré de variation active du couple basé sur le freinage qui vise à accroître la tenue de route lors des virages, et si les pneus avaient plus d’adhérence, la GT pourrait en faire un meilleur usage à grande vitesse pour corriger le sous-virage frustrant. La suspension relativement molle et le mouvement de roulis généreux de la voiture n’aident pas non plus à donner l’impression d’une conduite sportive, bien que Subaru affirme que le roulis a été réduit de 45 % en passant à l’architecture SGP. Si vous espériez le retour de la Legacy GT d’avant, nous sommes désolés de vous dire que ce n’est pas la même voiture. Mais même si ce n’est pas une berline sport, la nouvelle GT a ses avantages. La puissance à moyen régime du moteur turbo facilite grandement les dépassements sur l’autoroute et vous serez heureux d’avoir ce coup de pouce au moment de monter une pente abrupte.

L’un des éléments de la Legacy qui a évolué est son habitacle. L’espace pour les passagers a augmenté d’environ 25 litres et l’espace pour les jambes à l’arrière, de 3,6 cm. La conception à l’intérieur comme à l’extérieur reste classique, mais elle a maintenant une apparence plus moderne et utilise des matériaux de meilleure qualité. Le cuir Nappa est offert pour la première fois dans l’histoire de Subaru sur la version Premier. Il y a aussi un recouvrement de tableau de bord en matériau à apparence de cuir doux au toucher qui s’harmonise à la couleur des sièges et qui utilise de vraies surpiqûres doubles. Néanmoins, la véritable vedette de l’habitacle est le nouvel écran tactile central de 11,6 pouces, offert de série sur toutes les versions sauf celle de base. Cet appareil fourni par Denso offre une résolution nette et des menus bien pensés, mais l’écran pourrait être plus sensible au toucher lorsqu’on tente d’effectuer des glissements. Les versions supérieures obtiennent un système de navigation embarqué développé par TomTom, dont les graphismes rappelant ceux de Google Maps occupent la majorité de l’écran orienté verticalement.

En plus d’offrir la traction intégrale de série, Subaru a fait de la sécurité une partie importante de sa spécialisation. Subaru est la marque qui a le plus grand nombre de modèles nommés Meilleur choix sécurité+ par l’Insurance Institute for Highway Safety pour 2019, et elle s’attend à ce que la Legacy 2020 obtienne aussi ce statut quand elle sera testée plus tard cette année. Chaque Legacy est dotée de l’ensemble de technologies de sécurité avancées EyeSight de Subaru, qui comprend maintenant un régulateur de vitesse adaptatif avec fonction de maintien au centre de la voie de série. Le système d’alerte aux distractions DriverFocus, qui ne fait pas partie de cet ensemble, est offert sur les versions Premier et supérieures. Ce système nous a agacés avec ses bips constants dans le nouveau Forester, mais il a semblé lancer moins de fausses alarmes dans la Legacy. Comme il se doit, il n’a émis des bips que si mon regard se détournait de la route devant moi.

La valeur est un autre point fort de la marque Subaru, et la Legacy continue de s’appuyer dessus avec un prix de départ de 26 395 $. La Legacy Premier GT se classe au sommet de la gamme avec un prix à partir de 39 095 $.

Dans un paysage ravagé par un essaim de VUS, les véhicules intermédiaires qui se trouvaient autrefois au sommet de la chaîne alimentaire en ce qui a trait au volume de ventes doivent maintenant faire des pieds et des mains pour s’abreuver à un seul et même bassin de consommateurs moyens de berlines. Pendant ce temps, la Legacy, qui a évolué de façon unique au fil de ses sept générations, a accès à un plus petit bassin de consommateurs inaccessible aux autres, formé d’une clientèle qui recherche une traction intégrale, des caractéristiques de sécurité exceptionnelles et un excellent rapport qualité-prix.