Essais Premiers essays

Premier essai du Kia Soul GT-Line Turbo 2020 : stylisé et pratique

Le mariage parfait du style et de l’utilité

Le mariage parfait du style et de l’utilité

Depuis son arrivée en 2009, le Kia Soul a conquis le cœur des consommateurs grâce à son mélange de convivialité, de fraîcheur et de personnalité. Bien qu’il soit débarqué tard dans le segment des multisegments carrés, le Soul est devenu l’un des modèles les plus vendus de Kia et a survécu alors que le Honda Element, le Scion Xb et le Nissan Cube, eux, ont disparu. Ses concurrents d’origine abandonnés, le Soul 2020 chevauche le segment des voitures compactes et celui des multisegments sous-compacts, avec des dimensions bien ordonnées et un intérieur spacieux.

La fenestration verticale du Soul 2020 offre un espace généreux et une excellente visibilité. Il y a amplement d’espace pour les passagers, même de grands adultes. Les sièges sont aussi juste assez hauts pour permettre de monter dans le véhicule et d’en sortir avec facilité, sans avoir besoin de grimper ou de ramper. Avec tous les sièges relevés et le faux plancher abaissé, l’aire de chargement est bien assez grande pour transporter deux grosses valises pleines jusqu’à l’aéroport. En repliant les dossiers de la banquette arrière divisée 60/40 et en retirant le couvre-bagages, le Soul s’ouvre comme une caverne. Le seul autre multisegment sous-compact qui offre une capacité de chargement se rapprochant de la capacité maximale de 1758,5 L du Soul est le Honda HR-V, avec 1665,0 L. Dans le segment des voitures compactes, seules les Fiat 500L et les Volkswagen Golf SportWagen et Alltrack offrent plus d’espace de chargement que le Soul, avec une capacité maximale de chargement de plus de 1840 L.

Un intérieur solidement construit avec beaucoup d’éléments de style rehausse l’extérieur avant-gardiste du Soul 2020. Des morceaux moulés souples à l’avant jusqu’aux plastiques plus durs à l’arrière des sièges, les matériaux ont l’air d’être de bonne qualité. Certaines variantes arborent des garnitures de porte avec des motifs de cristaux, un garnissage à deux tons et des surpiqûres contrastantes. L’amusant éclairage multicolore du GT-Line Turbo émet des pulsations au rythme de votre musique, rehaussant légèrement l’attrait du Soul.

Le Soul GT-Line 1.6T haut de gamme est aussi très compétent sur la piste. Le puissant moteur turbocompressé de 1,6 litre à quatre cylindres, partagé par Hyundai et Kia, ne cause que peu de délai d’accélération, ce qui permet au Soul d’atteindre 100 km/h en 6,5 secondes et de dépasser le quart de mille en 15,0 secondes à 150,8 km/h. Le Soul turbocompressé est plus rapide que tous les autres multisegments sous-compacts dont nous avons fait l’essai, à l’exception du tout aussi rapide Hyundai Kona 1.6T à traction avant. Parmi les voitures à hayon compactes, se sont la Honda Civic Sport et la Hyundai Elantra GT Sport qui offrent une vitesse comparable, mais même celles-ci sont au moins 0,7 seconde et 0,5 seconde derrière le Soul lors de l’accélération à 100 km/h et au quart de mille, respectivement.

Chris Walton, notre chef des essais routiers, a fait remarquer que le Soul 1.6T est un peu lent au démarrage, avant que la puissance fasse légèrement patiner les roues. La boîte de vitesses automatique à sept rapports et à double embrayage aime passer rapidement d’un rapport à l’autre pour atteindre la vitesse la plus élevée possible, ce qui cause de l’hésitation lorsque la circulation est dense. En mode Sport, la boîte de vitesses maintient les rapports plus longtemps et réagit plus rapidement aux pressions sur l’accélérateur, ce qui permet au groupe motopropulseur de fonctionner en douceur dans toutes les conditions de conduite.

La conduite et la tenue de route du Soul 2020 sont bien équilibrées avec une direction rapide et précise, des mouvements de carrosserie bien contrôlés et un châssis amélioré. Le véhicule est stable dans les virages et la suspension atténue facilement toutes les imperfections de la chaussée, sauf les plus vilaines. Kim Reynolds, notre directeur des essais, a apprécié les virages rapides du Soul lors de l’épreuve du huit, qu’il a terminé en 26,8 secondes avec une moyenne de 0,66 g. Chris fait l’éloge des freins du Soul, qui offrent un bon mordant et résistent à l’affaiblissement, et qui permettent au multisegment de s’arrêter à partir de 100 km/h en 34,7 mètres. La plongée avant est minimale, et les distances d’arrêt sont demeurées constantes après quatre tentatives consécutives. À l’écart de la piste, la puissance de freinage est demeurée constante et la sensation de la pédale était rassurante. Sur l’autoroute, cependant, le vent souffle abondamment au-dessus des montants avant, et la situation ne fait qu’empirer lorsque la météo se met de la partie. Les modèles chaussés de roues en alliage plus grandes souffrent également du bruit de la route et des pneus sur les chaussées inégales.

Au moins, l’interface UVO de Kia est extrêmement intuitive. L’écran tactile réactif de 10,3 pouces et la disposition logique de la console centrale éliminent efficacement la courbe d’apprentissage. Apple CarPlay et Android Auto fonctionnent parfaitement même lorsqu’ils sont utilisés avec le système du véhicule. Le système de sonorisation Harman Kardon de 640 watts installé sur le GT-Line Turbo fait de l’habitacle un paysage sonore riche et enveloppant.

Des technologies actives d’aide au conducteur sont livrables sur certains modèles, et elles fonctionnent plutôt bien. L’assistance au maintien de voie centre le véhicule avec précision, même dans de légers virages à des vitesses d’autoroute. Le régulateur de vitesse adaptatif, une exclusivité du GT-Line Turbo, fonctionne bien, laissant un espace raisonnable entre vous et le véhicule à l’avant même lorsqu’il est configuré pour coller le plus possible au pare-chocs arrière. Lorsque le véhicule à l’avant ralentit ou que quelqu’un entre dans votre voie devant vous (ou vous coupe), le système ajuste la vitesse et la distance de façon douce et subtile, évitant ainsi de secouer les occupants.

Le Soul 2020 continue d’apporter une touche de design original dans le segment tout en offrant toujours une conduite quotidienne agréable. Bien que la dernière version montre une certaine maturité, sa personnalité excentrique est plus évidente que jamais, en particulier avec la version turbocompressée. En combinant les proportions d’une voiture compacte avec l’espace intérieur d’un multisegment, le Soul embrasse son design qui défie les segments, surtout maintenant qu’il est le dernier représentant de la catégorie des boîtes sur roues.

Kia Soul GT-Line Turbo 2020
PRIX DE BASE AUX ÉTATS-UNIS 28 485 $ US
PRIX DU MODÈLE AMÉRICAIN TESTÉ 28 965 $ US
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE Voiture à hayon de 4 portes pour 5 passagers, moteur à l’avant, traction
MOTEUR Turbocompressé de 1,6 litre à 4 cylindres en ligne, à DACT et à 16 soupapes, 201 chevaux, 195 lb-pi de couple
BOÎTE DE VITESSES Automatique à 7 rapports à double embrayage
POIDS À VIDE (RAPPORT AVANT/ARRIÈRE) 1417 kg (62/38 %)
EMPATTEMENT 260,1 cm
LONGUEUR x LARGEUR x HAUTEUR 419,6 cm x 180,1 cm x 160,0 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H 6,5 secondes
QUART DE MILLE 15,0 secondes à 150,8 km/h
FREINAGE DE 100 À 0 KM/H 34,7 m
ACCÉLÉRATION LATÉRALE 0,86 g (en moyenne)
ÉPREUVE DU HUIT DE MOTOR TREND 26,8 secondes à 0,66 g (en moyenne)
CONSOMMATION DE CARBURANT SELON NOTRE PROGRAMME COTES RÉELLES 8,3/6,7/7,6 L/100 km
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA 8,7/7,4/8,1 L/100 km
CONSOMMATION D’ÉNERGIE EN VILLE ET SUR LA ROUTE 77,7/65,2 kWh/100 km
ÉMISSION COMBINÉE DE CO2 188,8 g/km