Essais Premiers essays

Premier essai de la Hyundai Sonata Limited 2.4 2018 : promenade de confort

Un dernier coup d’œil au modèle actuel

Un dernier coup d’œil au modèle actuel

La novatrice Hyundai Sonata de sixième génération a mis le constructeur coréen sur la carte en tant que concurrent sérieux sur le segment des berlines intermédiaires, aux côtés des modèles bien établis de Toyota et de Honda. Cela signifiait également que sa successeure avait de grosses pointures à remplir, mais lorsqu’elle est arrivée pour l’année-modèle 2015, la performance de la Sonata actuelle a déçu. Hyundai a considérablement mis à jour le modèle 2018, alors nous avons fait l’essai d’une voiture Limited 2.4 pour voir dans quelle mesure la berline rafraîchie peut concurrencer la Toyota Camry, la Honda Accord et la Nissan Altima.

Le système d’infodivertissement convivial de Hyundai est un argument de vente clé pour la Sonata des années-modèles 2018 et 2019. Tout est facile à trouver, il y a des boutons de raccourci pour chaque fonction, et le fonctionnement s’apprend en quelques secondes. Les fonctions fréquemment utilisées, comme le contenu multimédia, le téléphone et la navigation, sont toutes facilement accessibles au lieu d’être enfouies dans des sous-menus. L’écran tactile de 8,0 pouces livrable est très réactif et ses graphiques sont lisibles, mais les cartes du système de navigation intégré pourraient être plus attrayantes. L’intégration d’Android Auto et d’Apple CarPlay de Hyundai demeure l’une des meilleures sur le marché; il y a peu de ratés et les commandes sont intuitives. La chaîne audio Infinity à 10 haut-parleurs en option offre une excellente qualité sonore, mais n’est pas personnalisable et n’offre pas la fonction ambiophonique d’autres unités plus récentes.

L’espace pour les passagers de la Sonata est plus que suffisant, mais les sièges avant n’offrent pas assez de soutien latéral et pour les cuisses, surtout pour les adultes de grande taille. Le généreux espace de dégagement pour les jambes permet aux passagers assis à l’arrière de s’étirer. Malgré le toit bas, l’espace de dégagement pour la tête est abondant et la visibilité est excellente partout. Le coffre de 461,6 L de la berline est l’un des plus grands de sa catégorie, et la banquette arrière divisée 60/40 repliable de série permet de transporter des objets longs. L’ajustement et la finition sont réussis, avec de nombreuses surfaces rembourrées où vos bras peuvent s’appuyer et des plastiques doux au toucher sur les panneaux supérieurs des portes et du tableau de bord. Les éléments plus durs sur la partie inférieure des portes, la console centrale et à l’arrière ont l’air plus bon marché. Bien que l’habitacle soit, en général, plutôt silencieux, le bruit des pneus devient excessif sur les chaussées mal entretenues, et il y a beaucoup de bruit du vent à vitesses élevées.

Toutes les Sonata 2018 sont livrées de série avec un dispositif de surveillance des angles morts et une alerte de circulation transversale à l’arrière. L’aide au suivi de voie et un régulateur de vitesse adaptatif sont livrables pour toutes les versions sauf les SE et Eco, et des feux de route automatiques ne sont offerts que sur les Limited et Limited 2.0T. Le régulateur de vitesse adaptatif fonctionne bien, laissant un espace raisonnable entre vous et le véhicule à l’avant même lorsqu’il est configuré pour coller le plus possible au pare-chocs arrière. Toutefois, le système d’aide au suivi de voie réagit parfois en retard; dans certaines situations, la voiture a déjà traversé l’autre voie lorsque le dispositif tente de vous remettre dans le droit chemin.

La suspension souple et les roues de 17 pouces en alliage de série de notre voiture Limited 2.4 d’essai isolent l’habitacle des imperfections de la route. Sur la piste, la Sonata Limited 2.4 2018 a terminé l’épreuve du huit en 27,6 secondes avec une moyenne de 0,61 g et produit 0,80 g d’accélération latérale. Notre chef des essais routiers Chris Walton a trouvé la puissance au démarrage trop brusque en mode Sport; elle brasse le châssis, le faisant pivoter si vous levez le pied ou occasionnant un sous-virage si vous appuyez sur l’accélérateur. Le contrôle de la carrosserie est médiocre; la Sonata souffre de mouvements secondaires et tertiaires lorsqu’elle roule sur de grandes bosses et d’un mouvement de roulis excessif lorsqu’elle emprunte des virages à des vitesses d’autoroute. La direction est rapide mais semble déconnectée; Chris l’a qualifiée d’amorphe. La Honda Accord et la Mazda6 demeurent les meilleures berlines intermédiaires lorsqu’il est question de la tenue de route et de l’équilibre de la maniabilité.

Le moteur de base de 2,4 litres à quatre cylindres en ligne de la Sonata développe suffisamment de puissance pour répondre aux besoins de la plupart des conducteurs, mais il doit être forcé pour arriver à dépasser d’autres véhicules, entrer sur l’autoroute et monter des côtes. Les passages de la boîte de vitesses automatique à six rapports de Hyundai se font en douceur, mais en mode Eco ou Comfort, la boîte hésite à rétrograder et a tendance à se glisser vers le rapport le plus haut. La réactivité du moteur est également presque inexistante, sauf en mode Sport. Notre véhicule a atteint 100 km/h en 7,9 secondes et a franchi le quart de mille en 16,1 secondes à une vitesse de 141,1 km/h. L’arrêt à partir de 100 km/h a nécessité 36,9 mètres, et Erick Ayapana a remarqué que la distance n’augmentait que légèrement avec plusieurs arrêts brusques. La sensation de la pédale de frein est rassurante, mais Chris a observé qu’elle est devenue spongieuse et vague au fil du temps lorsqu’on la poussait fort pendant les essais.

Le prix de la Sonata est juste, puisqu’elle offre d’excellentes fonctionnalités technologiques, une longue garantie, un intérieur spacieux et une conduite confortable. Notre Sonata Limited 2.4 d’essai avec l’ensemble Ultimate offert en option aux États-Unis (ajoutant un toit ouvrant panoramique, une chaîne audio améliorée, une fonction de navigation, des capteurs de stationnement arrière, etc.) coûtait moins de 31 000 $ US, y compris la livraison, soit moins qu’une Toyota Camry équivalente. En dépit de ce rapport qualité-prix et d’une refonte qui a amélioré l’ensemble de la voiture, la Sonata reste plutôt en milieu de peloton dans son segment. Alors que les berlines s’efforcent de rester pertinentes dans un marché obsédé par les multisegments, la Hyundai Sonata 2020 devra repousser les limites pour demeurer dans la course.

Hyundai Sonata Limited 2018
PRIX DE BASE 34 699 $
PRIX DU MODÈLE AMÉRICAIN TESTÉ 30 585 $ US
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE Berline 4 portes pour 5 passagers, à traction, moteur à l’avant
MOTEUR 2,4 L à DACT, 16 soupapes et 4 cylindres en ligne, 185 chevaux et 178 lb-pi de couple
BOÎTE DE VITESSES Automatique à 6 rapports
POIDS À VIDE (RAPPORT AVANT/ARRIÈRE) 1544 kg (59/41 %)
EMPATTEMENT 280,4 cm
LONGUEUR x LARGEUR x HAUTEUR 485,4 cm x 186,4 cm x 147,6 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H 7,9 secondes
QUART DE MILLE 16,1 secondes à 141,1 km/h
FREINAGE DE 100 À 0 KM/H 36,9 m
ACCÉLÉRATION LATÉRALE 0,80 g (en moyenne)
ÉPREUVE DU HUIT DE MOTOR TREND 27,6 secondes à 0,61 g (en moyenne)
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA 9,4/6,7/8,4 L/100 km
CONSOMMATION D’ÉNERGIE EN VILLE ET SUR LA ROUTE 83,9/59,7 kWh/100 km
ÉMISSION COMBINÉE DE CO2 191,7 g/km