Detroit Essais Salons de l'auto

Premier coup d’œil aux Ford Explorer ST et hybride 2020 : bienvenue dans la famille

Le nouvel Explorer se développe dans deux directions

Le nouvel Explorer se développe dans deux directions

Ford élargit sa gamme de l’Explorer 2020 en deux directions, avec l’introduction d’un modèle de performance ST à un extrême et l’ajout d’un hybride à l’autre – deux expressions distinctes de la performance pour les conducteurs qui recherchent plus d’adrénaline ou une meilleure efficacité énergétique.

Les nouveaux modèles, construits à Chicago, viennent s’ajouter à une gamme qui comprend toujours un Explorer de base qui commencera à 33 860 $ US (les prix canadiens n’ont pas encore été annoncés), un XLT, un Limited, les nouveaux ST et Limited hybride et le Platinum haut de gamme. L’Explorer 2020 est basé sur une nouvelle plateforme à propulsion et débarquera en juin.

LES DÉBUTS DE L’EXPLORER ST

Le ST remplace la version Sport et l’améliore à l’aide de l’équipe de Ford Performance. Sous le capot, un V6 de 3,0 litres à turbocompresseur double est ajusté pour produire 400 chevaux et 415 lb-pi de couple. Le même moteur développe 365 chevaux et 380 lb-pi de couple dans la version Platinum. Un ensemble sport ajoute des roues et des pneus de 21 pouces, un réglage sportif du servofrein électrique, des disques de frein plus larges, des plaquettes améliorées et des étriers rouges qui sont également agrandis (bien que leur conception de base à deux pistons à l’avant et à un piston à l’arrière soit conservée).

La boîte de vitesses automatique à 10 rapports, qui est réglée pour la performance, permettra d’obtenir des changements de vitesse plus rapides en mode Sport. Parmi les autres changements apportés, on note une amélioration du son du moteur et une accélération et une direction plus réactives.

L’objectif est de plaire aux acheteurs de l’Explorer Sport et d’attirer de nouveaux clients qui veulent s’amuser davantage avec leur véhicule familial.

« Ce sera le VUS le plus rapide offert à un prix de moins de 60 000 $ [US] », a déclaré Scott Slimak, directeur de l’ingénierie des véhicules Explorer.

Il affirme qu’il s’agit d’un véritable véhicule de performance, développé conjointement avec l’équipe de Ford Performance. La version ST se distingue par sa calandre grillagée noire, sa carrosserie très brillante, ses deux embouts d’échappement quadruples, son volant aplati à la base et son insigne ST. On y trouve des freins améliorés et des amortisseurs et ressorts uniques intégrés dans une suspension spécifique avec une tourelle d’amortisseur en aluminium. Certaines améliorations sont regroupées dans les ensembles ST Street et ST Track, notamment les roues de 21 pouces et les étriers de frein rouges.

EXPLORER HYBRIDE

Il s’agit du premier nouveau véhicule hybride de marque Ford en six ans, mais ce n’est certainement pas le dernier, car le constructeur souhaite électrifier pratiquement toute sa gamme à partir d’aujourd’hui.

Dans l’Explorer Limited hybride, le moteur V6 hybride de 3,3 litres développe 318 chevaux et 336 lb-pi de couple et est jumelé à une boîte hybride modulaire à 10 rapports qui partage 90 % de ses parties avec les boîtes non hybrides. Nous soupçonnons fortement que le moteur est équipé pour fonctionner en mode de cycle d’Atkinson, mais le constructeur n’est pas encore prêt à divulguer cette information ou les spécifications de puissance et de couple du moteur électrique. À propos du moulin électrique, celui-ci est installé entre le moteur et le convertisseur de couple de la boîte de vitesses afin que le véhicule puisse rouler en mode électrique seulement sur de courtes distances, comme lorsqu’il se faufile dans le voisinage après le couvre-feu.

Le bloc de batterie refroidi par liquide se trouve sous le plancher du siège avant et de la deuxième rangée, du côté du passager. Sa capacité n’est que de 1,5 kWh, qu’il peut livrer à un taux maximal de 35 kW (47 chevaux). La propulsion uniquement électrique n’est pas le but du système. Il s’agit d’offrir un rendement énergétique sans compromis, une autonomie allant jusqu’à 800 km et une accélération améliorée.

Même s’il s’agit d’un véhicule hybride, le multisegment peut remorquer 2270 kg, soit 680 kg de plus que le Toyota Highlander hybride.

Aucune donnée de consommation de carburant n’est encore disponible. À titre de comparaison, le modèle Highlander hybride à traction intégrale consomme de 7,8 à 8,1/8,4 à 8,7 L/100 km (en ville/sur route).