Essais

Premier coup d’œil : Audi A6 2019

Aperçu de la berline intermédiaire d'Audi

Aperçu de la berline intermédiaire d'Audi

Vous avez probablement l’impression d’avoir déjà vu cette voiture avant. Mais au cas où vous seriez passés à côté des nouvelles concernant les plus récentes Audi A8 et A7, voici ce qu’il y a à savoir sur la nouvelle A6.

Comme vous l’avez déjà deviné, la berline la moins chère du trio de berlines intermédiaires et grand gabarit d’Audi emprunte, comme toujours, une grande partie de ses caractéristiques à l’A7 « Longtail » et à l’A8 au confort enveloppant. À l’avant, elle est identique à l’A7 et de côté, elle est plutôt similaire, à part pour la ligne de toit. L’arrière de l’A6 est ce qui la distingue; il est manifestement apparenté aux deux autres, mais unique dans son exécution.

Son habitacle, tout comme son nez, est identique à celui de sa presque jumelle, l’A7. Sa caractéristique vedette est le système à pavé tactile MMI comprenant un système d’infodivertissement à écran tactile de 10,1 pouces en haut du tableau de bord et un écran tactile de 8,6 pouces avec rétroaction haptique en dessous qui contrôle la climatisation et permet de saisir du texte en le traçant du doigt. La voiture tout équipée avec l’écran de 10,1 pouces et le système de navigation en option comprend également le cockpit virtuel de 12,3 pouces à indicateurs numériques et un affichage tête haute couleur.

Ses caractéristiques technologiques liées à la conduite comprennent des systèmes de sécurité active, des technologies d’aide au conducteur comme le régulateur de vitesse adaptatif avec système de suivi de voie, et la technologie de stationnement autonome d’Audi, qui permet de se stationner depuis l’extérieur de la voiture au moyen d’une application mobile. Comme c’est le cas pour l’A7, la technologie de conduite autonome de niveau 3 de l’A8 n’est pas offerte.

Le thème récurrent se retrouve aussi sous le capot, où, encore une fois similairement à l’A7, le seul moteur que nous obtiendrons probablement sur le marché nord-américain est un V6 turbocompressé de 3,0 litres avec un système alternodémarreur à entraînement à courroie semi-hybride de 48 volts. L’ajout d’un moteur/générateur électrique à la courroie serpentine permet un démarrage-arrêt automatique du moteur plus rapide et plus fluide ainsi que le freinage à récupération d’énergie, la compensation du couple lorsque le moteur ne produit pas sa pleine puissance et la capacité de rouler à des vitesses situées entre 55 et 160 km/h même si le moteur est éteint. Lorsqu’il est éteint automatiquement, ce qui peut se produire lorsque le véhicule ralentit à moins de 23 km/h, le moteur redémarre automatiquement au moment où le véhicule devant se déplace.

Le moteur est relié exclusivement à une boîte de vitesses automatique à sept rapports et à double embrayage ainsi qu’à une variante de la traction intégrale Quattro d’Audi, qui découple l’essieu arrière lorsqu’il n’est pas nécessaire afin d’économiser le carburant. Un système de roues arrière directionnelles est offert en option et améliore l’agilité ainsi que le rayon de braquage.

Lorsque les roues sont entraînées et tournent, elles sont contraintes par la suspension indépendante à l’avant et à l’arrière avec l’une des quatre combinaisons de ressorts et d’amortisseurs : amortisseurs fixes à ressorts, amortisseurs électroniquement ajustables à ressorts, suspension pneumatique et amortisseurs électroniquement ajustables, ou suspension sport avec ressorts plus rigides et amortisseurs fixes.

Légèrement plus grosse à l’extérieur, considérablement plus grande à l’intérieur et entièrement renouvelée, l’A6 fera son entrée sur le marché européen en juin et probablement d’ici la fin de l’année sur le marché nord-américain.