Essais

Premier coup d’œil au Volvo XC40 Recharge 2020 : le premier d’une longue série de Volvo électriques à venir

Ce premier VE trace la voie vers le développement durable

Ce premier VE trace la voie vers le développement durable

Volvo n’est pas timide à ce sujet : nous devons changer nos façons de faire pour lutter contre les changements climatiques auxquels le monde est confronté aujourd’hui. Les véhicules en particulier – y compris, de l’aveu même de Volvo, ses propres véhicules – sont un des principaux responsables des émissions de gaz à effet de serre et de l’épuisement des ressources qui constituent un enjeu majeur pour la société actuelle.

Plutôt que d’adopter une attitude fataliste et de suggérer d’arrêter complètement de conduire, Volvo pense qu’il y a une approche plus intelligente et plus holistique. Cette nouvelle approche est meilleure pour la planète, mais en même temps, elle ajoutera de la valeur à la marque Volvo, sans compter qu’elle permettra toujours de produire des véhicules amusants à conduire. Entrez dans le Volvo XC40 Recharge 2020.

Partageant le même nom et la même carrosserie que le multisegment compact XC40, le tout premier véhicule entièrement électrique de Volvo est basé sur l’architecture modulaire compacte (CMA) qui se trouve sous la carrosserie des véhicules XC40, Polestar 2, et Lynk & Co. Dans une configuration de type « planche à roulettes » abaissée, une batterie de 78 kWh refroidie par liquide est montée entre un moteur électrique sur chaque essieu, fournissant une puissance de 408 chevaux et un couple de 487 lb-pi. Volvo revendique une accélération de 0 à 100 km/h en 4,9 secondes et un peu plus de 320 km d’autonomie sur une seule charge.

De plus, les renforts structurels entourant la batterie augmentent la rigidité du véhicule, tandis que le bloc de batterie en tant que tel abaisse le centre de gravité par rapport à celui d’un XC40 à essence. Cela dit, le véhicule entièrement électrique pèse environ 500 kg de plus qu’un XC40 T5 comparable.

En ce qui a trait au style, il est pratiquement identique au XC40 hautement raffiné. Bien sûr, il n’y a pas de tuyau d’échappement, mais le changement le plus notable dans l’apparence est la calandre. Comme sur d’autres véhicules électriques, Volvo remplace les fentes par un panneau plein pour souligner l’absence d’un moteur à combustion interne. Il y a toujours une fente dans le bas pour permettre à une petite quantité d’air d’entrer et de refroidir le moteur avant.

À l’intérieur, c’est le même habitacle ultramoderne que dans le XC40, jusqu’à ce que vous arriviez à l’écran d’infodivertissement. L’ancien système Sensus n’y est plus. À sa place, une nouvelle interface Android développée par Google offre une connectivité d’un tout autre niveau entre les applications qu’un conducteur utilise sur son téléphone portable et le véhicule.

Par exemple, lorsque le conducteur saisit une destination dans Google Maps, le système évalue la courbure de la route, l’altitude et la température ambiante le long du trajet pour calculer la charge restante de la batterie à l’arrivée. Il montrera les bornes de recharge en cours de route, afin de minimiser l’anxiété liée à l’autonomie. En même temps, les caméras et capteurs intégrés du véhicule identifient les panneaux de signalisation et les conditions de circulation, et envoient ces données à Google pour constamment mettre à jour l’application pour tous les utilisateurs. Quelle que soit l’application utilisée, le système sera intuitif pour tous les utilisateurs peu importe leur appareil et aura la capacité de s’améliorer continuellement grâce aux mises à jour sans fil.

Contrairement à certains véhicules à moteur à combustion convertis en véhicules électriques, le XC40 Recharge ne fait aucun compromis sur le volume intérieur ou le confort des passagers. En fait, il offre plus d’espace de chargement qu’un XC40 à essence : l’absence de moteur sous le capot permet d’y installer un petit coffre.

En fin de compte, ce véhicule existe pour favoriser l’équilibre environnemental dans le transport personnel, mais ce ne sera pas un effort unique pour Volvo – en fait, ce n’est qu’un début. Avec le XC40 Recharge comme point de départ, la marque s’engage à lancer un nouveau véhicule entièrement électrique dans la gamme Recharge chaque année jusqu’en 2025. Cela comprendra une variante du VUS XC90 de la prochaine génération, qui sera dévoilé en 2021. De plus, Volvo étendra son offre de véhicules hybrides rechargeables dans l’ensemble de sa gamme. Pour motiver les acheteurs, elle offrira un an d’alimentation électrique gratuite pour tous ces véhicules de la gamme Recharge.

Volvo sait que les véhicules et les conducteurs doivent changer pour lutter contre les changements climatiques, mais reconnaît que la construction de véhicules contribue également de façon importante aux émissions de gaz à effet de serre. Pour cette raison, le constructeur accroît son utilisation de ressources durables pour les composants, en particulier les batteries. Il travaille déjà avec un fournisseur de batteries utilisant du cobalt recyclé provenant d’appareils électroniques grand public. D’autres initiatives axées sur la durabilité de sa chaîne d’approvisionnement et de ses activités contribueront à l’atteinte de son objectif de neutralité climatique en matière de construction d’ici 2025 et dans l’ensemble de la marque d’ici 2040.

Pendant ce temps, Volvo continuera d’offrir les véhicules élégants, sûrs et intelligents pour lesquels elle est connue, tout en faisant progresser les principes de développement durable que toute l’industrie peut adopter. Le XC40 Recharge devrait être mis en circulation à la fin de 2020.