Essais

Premier coup d’œil au Ford Série F Super Duty 2020 : plus que super

Se préparer à faire plus avec plus

Se préparer à faire plus avec plus

Cet automne, une autre transition vers un tout nouveau Ford Super Duty sera complète après s’être étirée sur trois ans, soit le temps que prend généralement une telle évolution. La transformation a commencé avec l’éblouissant remplacement de l’acier par l’aluminium sur la plupart des carrosseries pour l’année modèle 2017. Ce camion était en fait le premier tout nouveau Super Duty depuis 1998, alors nous pouvons pardonner au constructeur d’avoir dessiné et lancé sa nouvelle carrosserie et son nouveau châssis avec de vieux groupes motopropulseurs. Ford a passé les dernières années à renouveler la majeure partie de ce qui se trouve sous le capot et le logement de boîte de vitesses.

Étant donné qu’entre 60 et 70 % des acheteurs de Super Duty optent pour le moteur diesel et que des concurrents dans ce segment ont récemment beaucoup fait parler d’eux, il n’est pas surprenant que le moteur V8 turbodiesel Power Stroke de 6,7 litres ait subi une refonte complète tout en conservant l’architecture essentielle qui a été offerte pour la première fois en 2011. Ford va sans doute passer la plus grande partie du temps d’ici l’arrivée du Super Duty à l’automne 2019 à peaufiner et à régler le moteur (et le camion) pour s’assurer que sa puissance, son couple, sa charge utile et sa capacité de remorquage l’emportent sur ceux de tous les autres. Pour l’instant, tout ce que nous pouvons vous dire, c’est que nous pouvons nous attendre à ce que les chiffres s’améliorent par rapport aux 450 chevaux, 935 lb-pi, 3465 kg et 15 875 kg du modèle actuel. La cible actuelle est le Ram 3500, qui a été lancé en janvier et qui a monté ces barres à 1000 lb-pi de couple, 3483 kg de charge utile et 15 931 kg de remorquage. GM n’a pas encore divulgué les chiffres pour sa plus récente version HD, mais elle s’attend à ce que Ford essaie de tous les surpasser.

Les nouvelles les plus intéressantes concernent les moteurs à essence, pour lesquels Ford semble suivre une philosophie disant « même si vous les battez, joignez-vous à eux quand même ». L’Ovale bleu possède 44 % du marché des camions commerciaux, dépassant aisément ses rivaux américains, et pourtant, le constructeur remise son moteur modulaire V10 Triton de 6,8 litres à SACT et de 90 degrés en faveur du V8 à poussoir privilégié par la concurrence. Après 22 ans d’utilisation, l’architecture modulaire/Triton de Ford arrive au bout de la route, et l’équipe du Super Duty est depuis longtemps au courant de la puissance et du couple supérieurs offerts par l’arbre à cames intégré à la culasse de GM et de FCA. Oh, et nous avons confirmé le nom de code interne du nouveau V8, soit « Godzilla », lorsque nous l’avons vu imprimé sur une étiquette d’identification de couvercle de soupape dans un véhicule d’essai. Encore une fois, les statistiques relatives à la puissance, au couple, à la charge utile et au remorquage n’ont pas encore été divulguées. Un troisième moteur offert, du moins au départ sur les modèles de base, sera le V8 de 6,2 litres à 16 soupapes et à SACT, qui continuera probablement à produire 385 chevaux et 430 lb-pi de couple.

Les trois moteurs seront jumelés à une nouvelle boîte de vitesses TorqShift à 10 rapports qui constitue une incarnation pour service dur de la nouvelle architecture de transmission déjà intégrée à la Mustang et au F-150. Il sera intéressant de la comparer à la boîte Allison à 10 rapports que GM installe dans ses camions HD, car on croit que cette dernière utilise également le train planétaire et la conception d’embrayage qui ont été mis au point conjointement par GM et Ford. Pour en savoir plus sur les moteurs et les technologies de boîte de vitesses – auxquels Ford a fait subir de tortueux essais de durabilité sur plus de 10 millions de km – consultez notre premier coup d’œil sur le groupe motopropulseur du Ford Série F Super Duty 2020.

Naturellement, Ford profite de l’occasion pour mettre à jour le Super Duty afin de s’assurer d’offrir une connectivité supérieure et les meilleures technologies avancées d’aide au conducteur. La technologie FordPass Connect de série avec modem 4G LTE offre une connectivité Wi-Fi pour jusqu’à 10 appareils sur tous les modèles, et Ford offre aux propriétaires de parcs une suite de services télématiques et de données pour les aider à surveiller le comportement de leurs conducteurs et à optimiser les coûts et l’utilisation de leurs véhicules. Une fonction de recharge sans fil et des prises USB de type A et C sont offertes pour permettre aux travailleurs de garder leurs appareils bien chargés pendant toute la journée.

Pour réduire le temps perdu en raison d’accidents, toutes les versions à partir de la XLT sont livrées avec le freinage d’urgence automatique avec détection de piétons, l’alerte de déviation de trajectoire et la surveillance des angles morts avec couverture de la remorque. Ces dispositifs sont offerts en option sur la version XL. Parmi les autres options d’aide au conducteur, mentionnons le régulateur de vitesse adaptatif et le dispositif d’assistance de remorque en marche arrière Pro Trailer Backup Assist. Ce dernier permet au conducteur de diriger une remorque en marche arrière à l’aide d’un bouton, et une nouveauté pour 2020 – il fonctionne avec les remorques à col de cygne ou à sellette d’attelage.

Pour programmer une remorque à sellette d’attelage ou à col de cygne avec le dispositif d’assistance de remorque en marche arrière Pro Trailer Backup Assist, un capteur de vitesse de lacet doit être installé sur une surface verticale de la remorque pour mesurer sa vitesse de pivotement. Le système se branche au camion (comme toute caméra de remorque) grâce à un nouveau faisceau électrique de remorque de 12 broches. Ensuite, le conducteur étalonne le système en exécutant quelques manœuvres simples pour que le camion puisse apprendre la distance entre l’attelage et l’essieu de la remorque. Vous êtes prêt à prendre la route!