Essais

Premier coup d’œil au Ford Escape 2020 : un véhicule citadin

L’Escape évolue pour faire place au VUM hors route à venir

L’Escape évolue pour faire place au VUM hors route à venir

L’ironie de la chose ne nous échappe pas : le tout nouveau Ford Escape 2020 redessiné ressemble davantage à une voiture et est lancé alors que le constructeur quitte le marché des voitures.

Mais, ironie à part, nous comprenons la logique derrière cela. Ford prévoit de lancer un multisegment de taille similaire qui est conçu pour les citadins qui cherchent l’aventure hors route. Cet utilitaire compact sans nom – surnommé le bébé Bronco pour l’instant – sera plus vertical et carré, avec des plaques de protection et des porte-à-faux plus courts.

Afin de mieux différencier ces deux modèles, Ford oriente l’Escape de quatrième génération directement vers le citadin qui achetait auparavant des voitures, mais préfère maintenant la position surélevée des sièges et la commodité d’un multisegment.

Pour suivre les tendances actuelles, l’Escape sera offert avec une variété de groupes motopropulseurs comprenant plusieurs choix de moteurs à essence ainsi que des versions hybride et hybride rechargeable. Ce plus récent Escape est basé sur une nouvelle configuration à traction avant, et la traction intégrale est offerte sur toutes les versions sauf l’hybride rechargeable. Le dernier-né des VUS compacts de Ford a été conçu de façon à plaire à un large éventail d’acheteurs potentiels.

Examinons-le de plus près.

Il ne manque pas de versions : S, SE, SE Sport, SEL et Titanium.

Le moteur de base sur les versions S, SE et SEL est un moteur turbocompressé de 1,5 litre à trois cylindres en ligne construit à Bridgend, au Pays de Galles. Jumelé à une boîte de vitesses automatique à huit rapports, le moteur d’entrée de gamme produit 180 chevaux et 177 lb-pi de couple; il est donc plus puissant que l’engin de 2,5 litres à quatre cylindres en ligne qui était le moteur de base précédent de l’Escape. Autre nouveauté : le moteur turbocompressé à trois cylindres est doté d’une fonction de désactivation des cylindres qui désactive un cylindre lorsque celui-ci n’est pas requis. Avec ce moteur, l’Escape peut remorquer 907 kg.

Un moteur turbocompressé de 2,0 litres à quatre cylindres en ligne développant 250 chevaux et 275 lb-pi de couple est livrable sur la version haut de gamme Titanium. Sa boîte de vitesses à huit rapports est équipée de palettes de passage des rapports, et il fait augmenter la capacité de remorquage à 1588 kg.

LA VERSION HYBRIDE EST DE RETOUR

Un groupe motopropulseur hybride est offert de série sur les versions SE Sport et Titanium. Le système hybride utilise un moteur de 2,5 litres à quatre cylindres en ligne et à cycle d’Atkinson et une transmission à variation continue et à engrenages planétaires. Avec un moteur électrique et des batteries au lithium-ion, la puissance du système est de 198 chevaux. Le bloc de batterie de 1,1 kWh de taille modeste est rangé sous les sièges arrière.

Ford a lancé l’Escape pour l’année-modèle 2001 en tant que premier multisegment à construction monocoque de la marque; une version hybride est ensuite arrivée en 2005. Cette dernière a été populaire, particulièrement auprès des chauffeurs de taxi de New York, qui ont vivement déploré la décision de Ford de l’abandonner en 2012. Le constructeur espérait que les clients se tournent vers la gamme d’hybrides C-MAX 2013, ce qu’ils n’ont pas fait, et le C-MAX a été retiré du marché en 2018. Pour l’année-modèle 2020, l’Escape hybride est de retour et promet une autonomie de 885 km avec un seul plein d’essence. Les chauffeurs de taxi se réjouiront peut-être, mais si un VUS hybride était un spécimen rare en 2015, la concurrence pour ce type de modèle est au contraire très forte aujourd’hui.

LE PREMIER ESCAPE HYBRIDE RECHARGEABLE

Ford mise double sur l’électrification en offrant aussi le premier Escape hybride rechargeable, livrable dans toutes les versions sauf les S et SE Sport. Le véhicule hybride rechargeable utilise le même moteur de 2,5 litres et la même transmission à variation continue que la version hybride, mais possède de plus grosses batteries qui lui permettent d’atteindre une puissance de 209 chevaux et une autonomie de 48 km en mode entièrement électrique. Ce modèle est à traction avant seulement. La batterie au lithium-ion refroidie par liquide de 14,4 kWh est située sous les sièges arrière afin de ne pas empiéter sur l’espace de chargement. De plus, les modèles hybrides utilisent la technologie d’annulation active du bruit et plus de verre feuilleté acoustique que les modèles à essence.

La recharge complète prend de 10 à 11 heures sur un chargeur de 110 volts ou 3 heures et demie sur un chargeur de 240 volts. L’Escape vous laisse choisir la manière dont vous voulez utiliser les sources d’énergie à votre disposition. En mode VE automatique, le véhicule décide d’utiliser le carburant ou l’énergie électrique. Passez en mode VE maintenant pour une propulsion entièrement électrique (jusqu’à l’épuisement de la batterie) ou en mode VE plus tard pour utiliser le carburant et conserver l’énergie de la batterie pour la conduite en ville à un moment ultérieur. Le mode de recharge du VE indique au véhicule de charger la batterie pendant la conduite pour assurer une alimentation électrique plus tard.

LE BESOIN DE SE DÉMARQUER

Lors de son lancement initial, l’Escape était l’un des six multisegments compacts offerts sur le marché. Aujourd’hui, on en trouve 22, et les prochains lancements porteront ce nombre à 30, faisant en sorte qu’il sera encore plus difficile de se démarquer au sein de ce segment.

En ce qui a trait au style, l’Escape 2020 est plus bas, plus large et plus long avec des flancs sculptés rappelant une bouteille de boisson gazeuse et une ligne de toit plus effilée. La calandre trapézoïdale à grillage noir est semblable à la calandre de la Mustang ou de la GT, avec une légère forme de museau de requin. La ligne de ceinture de l’Escape a été abaissée, les montants avant, amincis, et le capot demeure bombé. Les revêtements et les garnitures ont un aspect en maille qui rappelle un soulier de sport. Les phares et les feux arrière sont positionnés au-dessus de la ligne d’eau et ont une allure aérodynamique. Les jantes mesurent 17, 18 ou 19 pouces. L’inscription « Escape » figure à l’arrière, sous l’ovale bleu et au-dessus de la plaque d’immatriculation.

À l’intérieur, la deuxième rangée est plus grande grâce à l’empattement qui fait 2 cm de plus. Pour permettre une utilisation optimale de l’espace, la deuxième rangée glisse de 15 cm vers l’avant ou vers l’arrière afin d’offrir un plus grand dégagement pour les jambes ou de libérer jusqu’à 1062 litres d’espace de chargement à l’arrière. Le dégagement pour la tête, les épaules et les hanches aux deux rangées est supérieur à celui de l’Escape précédent.

L’ajout d’un sélecteur de vitesse rotatif libère encore plus d’espace dans l’habitacle. Le groupe d’instrumentation numérique et personnalisable de 12,3 pouces est une première pour Ford en Amérique du Nord. L’affichage tête haute est offert en option sur la version Titanium.

LE SYSTÈME SYNC

Toutes les versions sauf celle de base sont équipées d’un écran tactile de 8 pouces de série. Le système SYNC est compatible avec Apple CarPlay, Android Auto, Alexa et Waze, et le VUS est doté d’un modem intégré. Pour écouter de la musique, il y a un système audio B&O Play à dix haut-parleurs en option, et le point d’accès sans fil 4G LTE permet de connecter jusqu’à dix appareils mobiles. Il n’y aura que deux ports USB au lancement, mais deux de plus seront ajoutés, et il y a trois prises de courant de 12 volts ainsi qu’une option de chargement sans fil.

Malgré tous les ajouts, l’utilisation d’acier plus léger a permis d’alléger l’Escape de 90 kg. Sa forme plus aérodynamique et les efforts déployés pour créer un soubassement aussi plat que possible pour permettre une circulation d’air efficace font en sorte de réduire la traînée de 3 à 5 %.

L’Escape reprend les mêmes modes de conduite que son grand frère, l’Explorer, soit les modes normal, éco, sport, sur chaussée glissante ainsi que pour la neige et le sable.

Le système Co-Pilot360 de série offre un ensemble de technologies d’aide au conducteur, notamment les feux de route automatiques, un système de surveillance des angles morts, une fonction d’alerte de déviation de trajectoire et d’assistance au maintien de voie ainsi que le freinage d’urgence automatique. Parmi les options offertes, notons le régulateur de vitesse adaptatif, la fonction de maintien au centre de la voie et le stationnement actif 2.0, lequel aide le conducteur à se stationner sur simple pression d’un bouton. De plus, l’aide à la direction lors de manœuvres d’évitement détecte si un véhicule s’arrête ou ralentit subitement devant le véhicule et aide le conducteur à le contourner.

Construit à l’usine de montage de Ford à Louisville, au Kentucky, l’Escape sera mis en vente cet automne, et la version hybride rechargeable sera lancée au printemps 2020. L’usine de Louisville est l’une des cinq usines au monde qui produisent l’Escape et le Kuga pour 180 marchés. Le succès est impératif. Avec environ quatre millions d’unités vendues à ce jour, l’Escape est au deuxième rang des véhicules les plus vendus de Ford, derrière la Série F.

Ford Escape 2020
PRIX DE BASE AUX ÉTATS-UNIS 25 000 à 36 000 $ US (selon Motor Trend)
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE Moteur à l’avant, traction/traction intégrale, VUS de 4 portes pour 5 passagers
MOTEUR Turbocompressé de 1,5 L à trois cylindres en ligne, DACT et 12 soupapes de 180 chevaux et 177 lb-pi; turbocompressé de 2,0 L à quatre cylindres en ligne, DACT et 16 soupapes de 250 chevaux et 275 lb-pi; 2,5 L à quatre cylindres en ligne, cycle d’Atkinson, DACT et 16 soupapes, combiné à un moteur électrique pour un total de 198 à 209 chevaux (approx.)
BOÎTE DE VITESSES Automatique à 8 rapports, à variation continue
POIDS À VIDE 1497 à 1769 kg (selon le constructeur)
EMPATTEMENT 271,0 cm
LONGUEUR x LARGEUR x HAUTEUR 458,5 cm x 188,2 cm x 167,9 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H 6,5 à 9,5 secondes (selon Motor Trend)
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA Aucune cote pour l’instant
MISE EN MARCHÉ EN AMÉRIQUE DU NORD Automne 2019 (VHR printemps 2020)