Essais Geneva Salons de l'auto

Premier coup d’œil au concept Alfa Romeo Tonale : loin de n’être qu’un concept?

Le multisegment compact sous le Stelvio semble prometteur

Le multisegment compact sous le Stelvio semble prometteur

C’est un concept. Il ne s’agit que d’un concept. Voilà ce qu’a affirmé Alfa au Salon de l’auto de Genève 2019, et le constructeur n’en démord pas. Et ce, même si chaque panneau, ligne, surface en verre et même les pneus et les jantes de 21 pouces rappelant le cadran d’un téléphone à roulette semblent prêts pour la production. D’accord, les boîtiers vides des caméras censées servir de rétroviseurs et les panneaux intérieurs illuminés présentent des obstacles à la production, et le fait que le « pare-chocs » arrière est situé devant le point arrière le plus éloigné sur l’attrayant hayon effilé ne sera pas bon pour l’essai de collision contre un poteau. Mais à part cela, le Tonale d’Alfa Romeo semblerait n’avoir de concept que le nom.

La marque a désespérément besoin d’accéder au marché en pleine expansion des multisegments compacts, alors le parcours de ce concept jusqu’à la production ne devrait pas être long ni sinueux. Parlant de chemins longs et sinueux, le nom du Tonale réfère à un autre formidable col de montagne italien : celui-ci se trouve dans les Alpes rhétiques, entre la Lombardie et le Trentin.

Ce qui est typique d’un concept est la quantité de réelles informations divulguées au sujet du Tonale, mis à part le fait qu’il serait doté d’un groupe motopropulseur hybride rechargeable, ce que laisse penser le biscione modifié dans le logo d’Alfa, où le corps du serpent se termine par une fiche électrique et sa langue est remplacée par un petit éclair (appuyer sur ce logo sur le cadre supérieur de la porte arrière l’ouvre de manière électrique – une caractéristique que nous recommanderions de laisser tomber pour la production). On dit aussi que l’essieu arrière est propulsé électriquement. Les représentants de la marque n’ont même pas voulu confirmer que le véhicule est construit sur la petite plateforme large de FCA (Jeep Renegade, Jeep Compass et Fiat 500X) – et c’est pratiquement certain; ils n’ont donc pas du tout parlé de moteurs, de boîtes de vitesses ou de tailles de batteries.

Le vice-président du design pour Alfa Romeo, Klaus Busse, était impatient de parler du design, qui a impliqué beaucoup de sculpture à la main. Dessiné au Centro Stile d’Alfa à Turin, le véhicule incorpore de nombreux éléments de design de la marque et a visiblement un air de famille avec le Stelvio, sans toutefois donner l’impression qu’il s’agit de la même esthétique dans un format différent. La calandre Scudetto distinctive de la marque est toujours présente, mais cette fois, elle est encadrée de phares à DEL en trois parties qui évoquent ceux de la SZ et de la Brera. La ligne latérale monte et redescend de manière équivalente à celle du coupé Giulia GT Junior. Les phares distinctifs en trois parties se retrouvent également à l’arrière.

À l’intérieur, l’habitacle à quatre places (qui en obtiendra assurément une cinquième à la production) est conçu pour évoquer une tension musclée grâce au contraste entre les tons chauds du cuir ainsi que de l’alcantara et le ton froid de l’aluminium, et à l’éclairage ambiant à pulsations. Naturellement, des écrans immenses informent le conducteur et divertissent le passager avant, et on promet d’atteindre de nouveaux sommets en matière de connectivité, en connectant les propriétaires et amateurs de véhicules Alfa entre eux et en présentant de la marchandise Alfa qui peut être commandée à même l’écran tactile. Le mode Dynamique du bouton « DNA » sollicite la pleine puissance du moteur avant et du moteur électrique arrière, tandis qu’un bouton « E-mozione » sur l’écran tactile permet d’adapter les réglages de l’accélérateur, la réaction des freins et la sensibilité au braquage.

Surveillez cette section pour obtenir plus de renseignements techniques dans les mois à venir, car nous nous attendons à voir ce « concept » sur la route dans un avenir rapproché.