Essais

Premier coup d’œil au BMW X7 2019 : toujours plus gros

BMW rejoint enfin le segment des grands VUS

BMW rejoint enfin le segment des grands VUS

BMW offre une vaste gamme de véhicules utilitaires, de gros à des plus petits, de modèles à moteur V8 à des hybrides rechargeables, en passant par des multisegments coupés. Mais il reste un grand vide de la forme d’un VUS pleine grandeur au milieu de la gamme. Le BMW X7 2019 arrive un peu en retard sur ce segment hautement lucratif et sera mis en vente en mars 2019 en Amérique du Nord. Il rivalisera avec des joueurs déjà bien établis sur le marché, notamment l’Audi Q7, le Mercedes-Benz GLA, le Lexus LX et l’Infiniti QX80.

BMW compense le temps perdu par une conception qui indique la position du X7 au sommet de la gamme. Le modèle arbore la plus grande calandre réniforme jamais utilisée par le constructeur. La taille du nouveau VUS, plus long que le X5 de 22,9 cm, aide aussi. Des accents lumineux ornent l’extérieur, y compris une barre chromée qui relie les feux arrière, un détail que l’on trouve également sur la Série 7.

Le X7 peut transporter sept passagers en configuration standard, ou six s’il est équipé des sièges capitaine. Les sièges en vinyle sont de série, mais vous pouvez opter pour des sièges en cuir de différentes couleurs. Les passagers de la troisième rangée ne se sentiront pas comme sur un banc des pénalités; ils peuvent profiter de porte-gobelets, d’accoudoirs, leur propre toit ouvrant et des commandes pour le pare-soleil coulissant. Il y a des boutons sur les portes arrière et dans l’aire de chargement pour plier ou soulever le dossier des sièges des deuxième et troisième rangées. Les sièges de la deuxième rangée peuvent être inclinés pour faciliter l’accès à la troisième rangée.

Dans la liste complète de caractéristiques de série, on note un système de contrôle de la température à quatre zones, une chaîne audio à 10 haut-parleurs, un dispositif de recharge sans fil et un point d’accès Wi-Fi. Afin de rivaliser avec le cockpit virtuel d’Audi, le véhicule est doté d’un nouvel écran numérique de 12,3 pouces ainsi que d’un écran central de la même taille. L’affichage du système d’infodivertissement sur la console centrale est maintenant équipé de commandes haptiques plates plutôt que de boutons physiques. À l’instar de la nouvelle Série 3, le modèle est doté d’un assistant personnel qui peut fournir des directives de navigation, ajuster la température du véhicule, trouver des espaces de stationnement et répondre à d’autres questions à partir de commandes vocales qui commencent par « Hé! BMW ». Parmi les options, il y a un affichage tête haute, des portes automatiques à fermeture en douceur, un toit panoramique avec lumières à DEL, des porte-gobelets chauffants et refroidissants et un système de divertissement arrière avec deux écrans tactiles de 10,2 pouces et un lecteur DVD. Pour aller plus loin, il y a des commandes en verre offertes en option pour le levier de vitesse, le bouton de démarrage/arrêt, la commande du système d’infodivertissement et le bouton de volume.

Pour garder les choses simples, BMW offre seulement deux variantes : le xDrive40i et le xDrive50i. Les choix de moteurs sont les mêmes que le X5. Le 40i est équipé d’un moteur de 3,0 litres à six cylindres en ligne avec un seul turbocompresseur à double volute. Il déploie 335 chevaux et 330 lb-pi de couple, ce qui, selon BMW, est suffisant pour propulser le multisegment à 100 km/h en 5,8 secondes. Doté d’un moteur V8 de 4,4 litres à turbocompresseur double, le 50i, lui, développe 456 chevaux et 479 lb-pi de couple. Cette puissance permet de propulser le grand véhicule de 0 à 100 km/h en 5,2 secondes, toujours selon le constructeur. Pas mal, étant donné que le modèle avec moteur V8 pèse plus de 2540 kg.

Les deux moteurs sont jumelés à une boîte automatique à huit rapports remise à neuf pour une efficacité et un confort accrus. La vitesse de pointe des deux modèles est de 210 km/h et, comme le nom de la version l’indique, la traction intégrale est de série. Le X7 est basé sur la nouvelle architecture flexible CLAR qui sous-tend une foule d’autres voitures et VUS de BMW.

Tous les X7 reçoivent une suspension pneumatique à deux essieux qui ajuste automatiquement la hauteur du véhicule en fonction des conditions routières. Les conducteurs peuvent aussi manuellement régler la position en appuyant sur un bouton, jusqu’à 4,0 cm au-dessus du réglage de base. Il y a un mode confort et un mode sport, et comme nous l’avons noté dans notre essai du prototype, ils sont, à juste titre, différents. Un ensemble de conduite dynamique est livrable, avec des freins M Sport, une direction active intégrale et, sur les modèles 50i, un différentiel arrière M Sport.

Les clients peuvent commander le X7 en ligne, une première pour BMW. Les réservations commencent ce mois-ci, et ceux qui passent par ce processus profiteront de la production prioritaire de véhicules. Les prix commencent à 74 895 $ US pour le 40i et à 93 595 $ US le 50i.