Essais

Premier coup d’œil à la Toyota Supra de course : un déploiement lent

Kyle Busch conduira cette Supra la saison prochaine

Kyle Busch conduira cette Supra la saison prochaine

Après plus d’une décennie passée à rivaliser avec Chevrolet et Ford dans les compétitions de la NASCAR, Toyota lance un nouveau modèle. La voiture de course Supra de Toyota pour la série Xfinity de la NASCAR participera à ses premières compétitions la saison prochaine dans ce qu’on appelle la série « de promotion » de la NASCAR. « La Camry est la bonne voiture pour le championnat de course du plus haut calibre, et nous ne projetons pas de changer cela », a déclaré David Wilson, président et directeur général de Toyota Racing Development (TRD). « La Supra est une marque emblématique qui possède une riche histoire au sein de notre entreprise, et nous nous sommes dit que la série Xfinity serait l’occasion parfaite de la faire concourir. »

Lorsque Toyota a fait concourir la Camry pour la première fois à une Coupe de la NASCAR en 2007, c’était dans le but de démontrer aux amateurs « l’américanisation » de la marque. Même s’il semblait que la Camry n’avait pas sa place dans ce sport, ce sont aujourd’hui 61 % des amateurs de la NASCAR qui en appuient la participation – un nombre qui ne cesse d’augmenter chaque année. Admirez la Camry de NASCAR ici.Pour examiner de plus près la Supra de course, nous nous sommes rendus à Charlotte, en Caroline du Nord, où nous nous sommes rassemblés autour de la voiture à l’intérieur d’un tunnel aérodynamique. C’est essentiellement une voiture de course au prix exorbitant, mais nous sommes avertis que certains des éléments de design proviennent directement de la voiture de série. Kevin Hunter, président de Calty Design Research, est responsable du style extérieur. Même s’il sait que nous devons faire preuve d’imagination pour voir la vraie Supra de série dissimulée sous la voiture de course, il est satisfait de la manière dont le design a été concrétisé. « Nous sommes très heureux du résultat », a affirmé M. Hunter alors qu’il présentait son plus récent projet. Andy Graves, vice-président et directeur technique du groupe TRD, a ajouté qu’ils avaient essayé de conserver autant de caractéristiques de série que possible.

Il faut utiliser son imagination pour déceler les quelques éléments de la voiture de série. Par exemple, la forme des phares rappelle ceux de la voiture de série; ils proviennent du concept GR Supra Racing présenté plus tôt cette année au Salon de l’auto de Genève. Le séparateur avant avec une calandre divisée en trois fera partie de l’avant de la voiture de série, mais des prises d’air plus imposantes devraient remplacer les petites ouvertures sur le carénage frontal. À l’arrière, les feux et le diffuseur seront très semblables à ceux que nous voyons ici, mais un plus petit becquet fixé au hayon remplacera l’énorme aileron de la voiture de course. Le profil de cette dernière ne dévoile aucun élément de série, et nous devons nous tourner vers le concept FT-1 pour obtenir quelques indices sur les côtés.

Même si la conception de la Supra de série a eu lieu dans un studio à l’extérieur des États-Unis, le studio Calty de Toyota est responsable de la création des deux véhicules, soit la Supra de course et le concept FT-1, présentés lors du Salon international de l’automobile d’Amérique du Nord de 2014 à Detroit. Lors de notre premier article sur la FT-1 il y a quelques années, nous avions remarqué l’empreinte d’une voiture de course sur la voiture concept.

« Toutes les voitures sur lesquelles nous travaillons pour la NASCAR sont des voitures que notre studio de design a générées », a déclaré M. Hunter. « Nous tentons donc de faire en sorte que le concepteur qui a travaillé sur cette voiture de série travaille sur cette voiture de NASCAR. Essentiellement, nous prenons une voiture de série et nous essayons de repenser ses proportions et de la faire entrer dans ce moule, mais en lui faisant garder son identité », a-t-il ajouté.

Créer l’aérodynamisme approprié était crucial pour Toyota. Les équipes chargées du développement et de la conception ont travaillé en étroite collaboration, apportant de multiples ajustements afin que l’aérodynamisme soit adéquat. « La conversation constante que nous avons vise à atteindre l’aérodynamisme approprié », a déclaré M. Hunter. « Nous la modifions encore et encore, et l’équipe d’Andy l’amenait dans le tunnel aérodynamique, la testait, essayait différentes choses, puis nous revenait afin que nous la modifiions. » Andy Graves a ajouté qu’en raison de la relation fructueuse entre Calty et TRD, la voiture de course a rapidement évolué. « Ce projet a pris un peu moins d’un an. Nos premières voitures de course prenaient un an à réaliser, et la Camry 2018 a pris un an et demi », a-t-il précisé.

Une différence importante entre la Supra de course et les autres voitures de course précédentes de Toyota est le fait que M. Graves et son équipe avaient accès à l’équipe d’ingénierie de la Supra au Japon. Étant donné le succès récent de Toyota en NASCAR et l’importance que ce sport a pour la marque, l’équipe de développement de M. Graves a eu des discussions avec l’équipe de production de la Supra au Japon avant de commencer à travailler sur la voiture de course. M. Graves a remarqué que Tetsuya Tada, ingénieur en chef pour la Supra, avait également de l’intérêt envers la culture et la compréhension de la NASCAR. « C’était un très beau bonus », a-t-il ajouté.

La vision de M. Tada pour la Supra va bien au-delà de la voiture de série. C’est une voiture sport qui a un riche passé aux États-Unis et ailleurs, et étant donné le slogan « Fun to Drive Again » (Toujours le plaisir de conduire) d’Akio Toyoda, on peut dire qu’il était justifié de la faire concourir. « L’essentiel, vraiment, c’est de prendre une marque emblématique associée depuis des décennies à Toyota, de la mettre sur la piste, puis de s’amuser », affirme M. Wilson. Il note que M. Tada a assisté à plusieurs courses NASCAR et s’est renseigné sur le sport. Il ajoute ensuite : « C’est une occasion en or pour la Supra, comme une nouvelle vie ».

Il n’est pas prévu de faire participer la Supra à d’autres courses que celles de la NASCAR, mais étant donné l’enthousiasme de Toyota pour les voitures de sport et son engagement envers ses partisans de partout au monde, nous sommes certains de voir arriver un autre type de Supra de course dans un avenir rapproché. « La course, c’est bien, mais en vérité c’est ce que nous faisons en dehors de la piste pour amener la Supra plus loin qui importe », conclut David Wilson.

Même si Toyota ne prévoit dévoiler la Supra de série que l’an prochain, la compagnie a déjà annoncé qu’elle sera construite aux côtés de la BMW Z4, une voiture qui a des airs de famille avec la Supra. Elles seront toutes deux produites par Magna Steyr à Graz, en Autriche.