Essais

Premier coup d’œil à la Porsche 718 Boxster Spyder 2020 : combien pèse-t-elle?

Vive l’admission d’air améliorée!

Vive l’admission d’air améliorée!

La Boxster a toujours eu l’air d’une voiture prometteuse, mais elle n’a jamais été à la hauteur de son potentiel. C’est la petite sœur de la Porsche 911 et l’acolyte plus douce et sans toit de la dynamique Cayman. La disposition du moteur central de la Boxster et de la Cayman offre une maniabilité intrinsèquement supérieure à celle de la 911, car le poids centralisé permet de raccourcir le bras de levier et de faciliter la rotation. Toutefois, depuis des années, Porsche réserve ses meilleurs groupes motopropulseurs à la 911. Même lorsque Porsche a finalement décidé d’équiper ses voitures à moteur central du moteur à six cylindres à plat de 385 chevaux de la 991.1 Carrera S en 2016, les meilleurs éléments ont été réservés pour la Cayman GT4 à toit fixe, tandis que la Boxster Spyder a dû se contenter de 10 chevaux de moins et de composants de freinage et de suspension de qualité inférieure. Cette époque est maintenant révolue.

La Porsche 718 Spyder 2020 fait son entrée aux côtés de la 718 Cayman GT4. Les deux voitures sont dotées du tout nouveau moteur de 4,0 litres à six cylindres à plat et à aspiration naturelle qui développe 414 chevaux et 309 lb-pi de couple; il n’y a aucun avantage pour la Cayman de ce côté. En comparaison avec sa prédécesseure, la nouvelle 718 Spyder a bénéficié, pendant son développement, d’une plus grande implication de la division des voitures GT de Porsche, l’équipe qui construit les 911 GT3 et autres voitures semblables. Cette même division a grandement participé à la construction de la dernière génération de la Cayman GT4, mais beaucoup moins qu’à celle de la Boxster Spyder. La 718 Spyder hérite du pont avant de la 911 GT3 et le derrière de la voiture est celui de la Cayman GT4 de dernière génération, renouvelé. Les freins sont également une gracieuseté de la GT3. La 718 Spyder et la 718 Cayman GT4 sont mécaniquement identiques, et la Spyder est officiellement une voiture née de Porsche Motorsport.

 

La plus grande différence entre les voitures Porsche à moteur central est d’ordre aérodynamique. Comme le constructeur s’attend à ce que les propriétaires de Cayman GT4 roulent sur la piste plus souvent que ceux qui optent pour une Boxster Spyder, le profil aérodynamique du coupé nécessite plus de déportance pour une adhérence accrue dans les virages rapides. La Spyder offre également des options de luxe qui ne sont pas offertes sur la GT4, comme la chaîne audio Burmester et le volant chauffant.

Pour ce qui est du moteur, il ne s’agit pas d’un moteur de la 911 GT3 dégonflé. Le nouveau moteur de 4,0 litres à six cylindres à plat est issu de la famille de moteurs 9A2 Evo; c’est la façon de Porsche de désigner les moteurs développés pour la 911 de génération 992. Il s’agit du premier moteur de sa famille à ne pas être doté de turbocompresseurs et le premier avec une cylindrée supérieure à 3,0 litres. Le moteur de 4,0 litres est couplé exclusivement à une boîte manuelle à six rapports, la même qui est utilisée dans la 718 GTS et, avant que vous ne posiez la question, oui, la gradation des rapports est aussi large que dans les voitures de dernière génération, et oui, nous sommes un peu déçus. Toutefois, le nouveau moteur atteint les 8000 tours/minute et sa puissance fait de cette voiture la Porsche à moteur central la plus musclée à ce jour, sans compter la Carrera GT et la 918 Spyder.

Le problème, c’est qu’elle n’est pas très légère. Bien que la 718 Spyder soit équipée d’un toit souple à commande manuelle et de poignées de fermeture de porte en tissu pour réduire le poids, la voiture pèse quand même 1454 kg. Pour mettre les choses en contexte, c’est 79 kg de plus que la 718 Boxster GTS à boîte manuelle, seulement 11 kg de moins que la grande 911 Speedster, et 139 kg de plus que la dernière Spyder. Cela pourrait expliquer en partie pourquoi on estime que la 718 Spyder atteindra les 100 km/h en 4,2 secondes, soit 0,3 seconde de plus que l’estimation de Porsche pour une 718 GTS équipée de la boîte PDK. Mais ce n’est pas l’intention derrière cette voiture. Il s’agit d’offrir l’expérience unique de faire monter le régime d’un moteur à aspiration naturelle à 8000 tours/minute et de l’entendre chanter lorsque vous filez dans un long tunnel. Avec des règlements sur les émissions de plus en plus stricts, les moteurs à admission d’air améliorée et les boîtes de vitesses manuelles sont de plus en plus difficiles à produire. Porsche comprend ce que nous aimons de la conduite, et son équipe a travaillé à surmonter ces difficultés pour mettre en production un cabriolet muni d’une boîte manuelle et d’un moteur à admission d’air améliorée, véritablement issu de Porsche Motorsport. Nous sommes heureux que cette voiture existe.