Essais

Premier coup d’œil à la BMW Série 3 2019 : retour aux sources

La berline BMW a une deuxième chance d’impressionner

La berline BMW a une deuxième chance d’impressionner

Après avoir été le porte-étendard de son segment, la BMW Série 3 a subi un genre de déroute au cours des dernières années. Une accélération médiocre, une conduite ennuyeuse et un intérieur vieillot ont relégué la Série 3 au milieu du peloton. Mais avec l’arrivée de la septième génération, le populaire modèle pourrait bien rattraper sa concurrence.

Le nouveau design extérieur évoque ses ambitions sportives. À l’avant, les calandres réniformes sont maintenant liées et arborent un large cadre. Les prises d’air avant redessinées contribuent à donner à la berline un aspect plus fier que jamais. Les phares entièrement à DEL sont de série, mais les acheteurs peuvent aussi choisir les phares adaptatifs optionnels avec technologie Laserlight, qui comprennent des éléments en forme de L bleu. À l’arrière, la Série 3 reçoit des feux plus étroits proposant une nouvelle signature lumineuse. En plus de son air légèrement plus audacieux, la voiture a grandi par rapport à sa prédécesseure. Elle est maintenant plus longue de 7,4 cm, plus large de 1,5 cm et plus haute de 1,3 cm; sa voie a aussi été élargie à l’avant comme à l’arrière.

Un certain nombre d’améliorations apportées au moteur, y compris un vilebrequin plus léger et une réduction du frottement interne, rendent la version 330i plus puissante que le modèle de l’an dernier. Le moteur de 2,0 litres à turbocompresseur double et à quatre cylindres en ligne développe désormais 255 chevaux et 295 lb-pi de couple, une augmentation de 7 chevaux et de 37 lb-pi par rapport au modèle précédent. La boîte de vitesses automatique à six rapports n’étant plus offerte, le seul choix est une boîte automatique à huit rapports. BMW estime que le modèle 330i à propulsion prendra 5,6 secondes pour atteindre 100 km/h, tandis que la version à traction intégrale aura besoin de 5,3 secondes. Dans le cadre de nos essais indépendants, nous avons noté une BMW 330i 2017 atteignant 100 km/h en 5,5 secondes, ce qui correspond à l’estimation de BMW pour ce modèle.

Ceux et celles qui désirent plus de puissance devront opter pour la version M340i alimentée par un moteur amélioré de six cylindres produisant 382 chevaux et 369 lb-pi de couple. Ce moteur, également jumelé à une boîte automatique à huit rapports, devrait propulser la BMW à 100 km/h en aussi peu que 4,2 secondes. Comme l’on pouvait s’y attendre, ces modèles reçoivent un châssis ajusté par M Performance, en plus d’un différentiel arrière M Sport de série pour améliorer l’adhérence et les virages. La traction intégrale est offerte en option.

Nous ne connaissons pas encore tous les détails, mais BMW promet une version 330e électrique en 2020. Par ailleurs, on ne sait pas trop si la variante diesel reviendra sur notre marché. BMW affirme évaluer la possibilité d’offrir des versions diesel de ses nouveaux véhicules, y compris la nouvelle Série 3, mais aucune décision n’a été prise.

Quelle que soit la version, BMW promet d’améliorer la conduite et la tenue de route. En plus de réduire le bruit du vent et d’améliorer la sensibilité au braquage, BMW a modifié le système de traction intégrale, ce qui lui permet de diviser plus uniformément le couple entre les roues avant et arrière.

La rigidité de la carrosserie a été augmentée de 25 %. De plus, de nouveaux amortisseurs d’élévation aident à réduire les mouvements de la carrosserie par rapport au modèle précédent. Cette fonction consiste en un amortissement hydraulique supplémentaire à l’essieu avant et un système de limitation de la compression à l’arrière, et elle ajuste continuellement la fermeté de l’amortisseur aux changements de la course du ressort. Les suspensions de série et M Sport offerte en option profitent de cette technologie.

Une suspension adaptative M promet des réponses supérieures grâce à des amortisseurs à commande électronique et la capacité de fournir la force d’amortissement séparément à chaque roue grâce à des soupapes réglables en continu. BMW dit qu’il est maintenant plus facile de distinguer les modes Confort et Sport avec cette suspension. Un mode adaptatif est également disponible.

À l’aide de roues spéciales, de rideaux d’air avant et d’autres mises à jour, la Série 3 a réduit son coefficient de traînée à 0,26, soit 0,03 de moins par rapport au modèle précédent. Grâce à l’utilisation d’acier à haute résistance et d’aluminium, la nouvelle Série 3 a été allégée de 55 kg.

BMW n’a pas complètement redessiné la Série 3 de l’Amérique du Nord depuis l’année modèle 2012. Et ça paraît à certains endroits, particulièrement à l’intérieur. Dans l’habitacle, vous trouverez une configuration beaucoup plus épurée que celle de l’ancien modèle. À l’avant et au centre se trouve le nouvel écran tactile de série de 8,8 pouces ou l’unité optionnelle de 10,25 pouces. Cette unité est complétée par un affichage numérique plus moderne dans le groupe d’instrumentation. BMW a rendu sa console centrale plus compacte et moins encombrée, et d’après ce que nous pouvons déduire de ces photos, le frein de stationnement manuel a disparu.

Les caractéristiques de série comprennent une climatisation automatique à trois zones, un capteur de pluie et un pare-brise en verre acoustique. Parmi les autres caractéristiques, mentionnons un nouveau garnissage en cuir Vernasca, un affichage tête haute de prochaine génération avec une surface de projection agrandie de 70 %, un éclairage ambiant et un ensemble de rangement avec des filets et des crochets à sacs pour votre cargaison. BMW a amélioré le régulateur de vitesse actif du modèle pour qu’il demeure en marche plus longtemps lors d’un arrêt complet avant de se désactiver. La fonction de stationnement automatique de BMW permet désormais de manœuvrer automatiquement hors des espaces de stationnement en parallèle, et la fonction de recherche de stationnement offre aux conducteurs diverses options de stationnement avant qu’ils aient atteint leur destination.

BMW inaugure également son nouvel assistant personnel. Il ne porte peut-être pas un nom spécial comme Siri ou Alexa, mais il peut exécuter une gamme de fonctions lorsqu’il est sollicité par des commandes vocales. À l’aide de l’expression magique « Hé! BMW », le conducteur peut demander à l’assistant d’afficher les directions vers la maison, d’ajuster les réglages de la climatisation, d’expliquer les différentes caractéristiques de la voiture, de trouver un stationnement ou de noter des événements sur le calendrier. Si le conducteur dit : « Hé! BMW, je me sens fatigué », l’assistant ajustera l’éclairage, la musique, la température et d’autres fonctions pour aider à réveiller le conducteur.

La BMW 330i sera mise en vente en mars prochain avec un prix de base de 41 195 $ US. Les versions à traction intégrale coûteront à partir de 43 245 $ US. Les modèles M340i arriveront chez les concessionnaires au printemps.