Actualités

Lotus s’allie à Williams et travaillerait sur une hypervoiture électrique

Les entreprises annoncent un partenariat technique

Les entreprises annoncent un partenariat technique

Le constructeur britannique Lotus a annoncé un partenariat technique avec Williams Advanced Engineering, la division de recherche du groupe propriétaire de l’écurie de Formule 1 Williams. Dans l’annonce faite récemment, Lotus a expliqué que l’objectif du partenariat est de « partager la recherche et le développement de technologies de propulsion avancées ». On ne sait pas exactement ce que cela signifie, mais il y a de bonnes chances que ce partenariat concerne des groupes motopropulseurs hybrides et électriques. Après tout, Williams fournit déjà sa technologie de batterie à la Formule E.

« Notre nouveau partenariat technologique avec Williams Advanced Engineering fait partie d’une stratégie visant à accroître nos connaissances et nos capacités dans le contexte d’une industrie automobile en rapide évolution. L’utilisation de groupes motopropulseurs avancés peut offrir de nombreuses solutions intéressantes dans de nombreux secteurs automobiles. Nos expériences combinées et complémentaires créent une combinaison très convaincante de talents en ingénierie, de compétences techniques et d’un esprit britannique pionnier », a déclaré Phil Popham, le PDG de Lotus.

Bien qu’il s’agisse d’une nouvelle intéressante en soi, Autocar croit que c’est en fait le début de quelque chose de beaucoup plus palpitant. Le site britannique affirme que ce partenariat s’inscrit en fait dans un plan plus vaste de développement d’une hypervoiture électrique, qui porte actuellement le nom de code Omega. Cette hypervoiture se vendra apparemment pour plus de 2 millions de livres sterling l’unité (l’équivalent de 3,4 millions de dollars canadiens) et utilisera un système à deux moteurs pour diriger l’électricité aux quatre roues. On dit qu’elle offrira une autonomie de plus de 400 km, un certain type de charge rapide et un système de récupération d’énergie inspiré des voitures de course.

Étant donné que personne chez Lotus n’a confirmé officiellement le projet Omega, il n’y a aucun moyen de savoir dans quelle mesure le rapport d’Autocar est véridique. Mais s’il s’avère, préparez-vous à l’arrivée de l’Omega en 2021.

Source(s) : Lotus et Autocar