Prix VUS de l'année

Lincoln Navigator : finaliste au titre de VUS de l’année Motor Trend 2019

Un retour en force

Un retour en force

Nous aimons : son intérieur phénoménal, son excellent groupe motopropulseur, son allure confiante

Nous n’aimons pas : le réglage de sa suspension qui a besoin d’être perfectionné

« Avec le nouveau Navigator, on a l’impression que les jours de gloire de Lincoln des années 1950 et 1960 sont de retour, a déclaré Christian Seabaugh. Ce Navigator est une vision renouvelée de ce que le luxe pourrait et devrait être. Il laisse aux Européens les éléments sport de luxe et se concentre plutôt sur le luxe confiant, décontracté et branché. Le Navigator est à la fois sobre et élégant, rétro et moderne, ainsi que confortable et performant. C’est la meilleure voiture de luxe américaine des 30 dernières années, point final. »

Il y avait unanimité au sein du groupe. « Vous ne confondrez jamais un Lincoln Navigator avec un véhicule provenant d’Europe, du Japon ou de Corée, a affirmé Stefan Ogbac. L’intérieur est son aspect déterminant, en particulier pour la version Black Label, qui donne vraiment une impression de panache et de sophistication que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. »

« Chaque fois que je pense qu’une difficulté ou une situation révélera la faiblesse de ce véhicule, ce dernier la surmonte facilement », s’est émerveillé Mark Rechtin.

Motor Trend n’a jamais hésité à faire le procès des véhicules Lincoln de qualité sous-optimale, mais le Navigator a mis un terme à nos critiques. Ou presque.

Les juges ont exprimé leur déception quant à la qualité de conduite. Le Navigator a absorbé les grosses bosses et les nids-de-poule d’une manière admirable, mais une chaussée fissurée et brisée avait tendance à faire vibrer le châssis, ce qui n’est pas digne d’un tel véhicule de luxe. L’arrière présentait un mouvement secondaire de la carrosserie, un étrange mouvement onduleux dans le châssis à la suite d’un impact important que le véhicule avait par ailleurs géré impeccablement. Une suspension pneumatique a été suggérée pour remédier à ces imperfections.

Des sièges Capitaine à réglage électrique et davantage de commandes d’infodivertissement sur la console centrale à la deuxième rangée seraient également un atout.

Loin du lourdaud peu raffiné qu’il a déjà été, le Navigator pourrait maintenant être le principal véhicule à redéfinir la marque de luxe de Ford.