Actualités Geneva Salons de l'auto

Le Mercedes-Benz Classe GLC 2020 reçoit un lifting et plus de puissance

Ce qui a changé sur le multisegment compact de Mercedes

Ce qui a changé sur le multisegment compact de Mercedes

Mercedes fera couler beaucoup d’encre cette année lors du Salon de l’auto de Genève, mais la nouvelle la plus importante – du moins pour les concessionnaires – pourrait bien être le dévoilement du petit multisegment GLC redessiné, le véhicule le plus populaire de la marque aux États-Unis. Compte tenu de cette popularité, il n’est pas surprenant que les changements apportés soient prudents, avec une conception subtilement mise à jour, des ajustements au moteur et une nouvelle technologie intégrée, bien que la technologie en question soit assez importante.

Commençons à l’extérieur du GLC, où le constructeur a amélioré les carénages frontal et arrière. La calandre supérieure conserve sa forme mais arbore maintenant des éléments de remplissage empruntés au plus grand GLE redessiné pour 2020, tandis que la partie inférieure ressemble maintenant à une grimace entourée de chrome. Les phares ont une nouvelle forme et sont faits d’ampoules à DEL ordinaires. À l’arrière, le seul véritable changement est le réarrangement des feux.

Une fois monté à bord, vous ne remarquerez peut-être aucune différence, à l’exception de quelques modifications apportées aux matériaux de finition des portes et du tableau de bord. Mais attendez, avez-vous vu l’écran d’infodivertissement? Il est un peu plus grand, mesurant maintenant 10,3 pouces en diagonal, et est doté de la commande tactile. L’ancien bouton rotatif a été remplacé par un pavé tactile, et les commandes au volant sont nouvelles. Ce sont vos indices que le GLC est maintenant équipé de l’interface Mercedes-Benz User Experience (MBUX) introduite dans la nouvelle Classe A. Voilà une mise à jour importante.

Parmi les avantages de ce nouveau système, citons une interface plus intuitive et une reconnaissance vocale améliorée intégrant des fonctionnalités similaires à Alexa et à Siri, grâce auxquelles vous pouvez dire « Hé! Mercedes » et lui indiquer ce que vous voulez savoir ou faire. Les options incluent la commande gestuelle et la réalité augmentée pour la navigation, qui superpose des flèches se déplaçant sur une vue prise de l’avant du véhicule. Avec ça, difficile de rater ce prochain virage. Autre nouveauté : un groupe d’instrumentation numérique de 12,3 pouces avec graphiques et animations haute résolution.

La technologie d’assistance au conducteur nouvellement offerte comprend un régulateur de vitesse adaptatif qui ralentit automatiquement le véhicule dans les courbes et lorsque la limite de vitesse est réduite (une fonctionnalité que nous avons essayée dans le GLE et qui ne nous a pas encore convaincus). L’assistance à la direction active permet d’automatiser certaines manœuvres, comme le centrage dans la voie et le changement de voie. La fonction sonore Pre-Safe va même jusqu’à protéger votre ouïe lors d’une collision en produisant un son censé déclencher le réflexe stapédien protecteur dans l’oreille humaine.

Le GLC obtient une nouvelle version du moteur turbocompressé de 2,0 litres à quatre cylindres de Mercedes développant désormais 255 chevaux, soit une augmentation de 14 chevaux. Le couple de 273 lb-pi demeure inchangé. Mercedes dit que la consommation de carburant sera également inférieure, bien que les chiffres ne soient pas encore connus. Les émissions de CO2 du moteur ont aussi été réduites, ce qui importe peu en Amérique du Nord mais qui est un facteur clé pour les acheteurs européens.

Mercedes va lancer à nouveau le GLC ordinaire en versions GLC 300 à propulsion et GLC 300 4Matic à traction intégrale; les prix seront annoncés plus près de la date de mise en vente, à la fin de 2019. Attendez-vous à ce que les nouveautés technologiques et les éléments d’éclairage repensés se retrouvent dans le coupé GLC 300, comme les versions coupé et VUS des GLC 43 et GLC 63 AMG.

Source(s) : Mercedes-Benz