Actualités

Le concept « Grappler » de la Hyundai Veloster entraîne la voiture à hayon dans une conduite hors route

Une étrange voiture compacte qui ose se salir

Une étrange voiture compacte qui ose se salir

Le concept « Grappler » permet à Hyundai de sortir sa Veloster à hayon asymétrique des sentiers battus. Équipée d’un revêtement de carrosserie, d’une hauteur de suspension relevée et d’un pare-chocs avant différent, avec des angles d’approche et de départ améliorés, la Veloster Grappler semble prête pour toutes sortes d’aventures hors route.

Pour ajouter au thème de performance hors route, la Veloster Grappler est équipée de pneus tout-terrain surdimensionnés, de jantes en alliage Method Racing sur le thème du rallye et d’un système d’échappement Borla. Une galerie de toit Thule avec lampes utilitaires intégrées, un éclairage Baja Designs, un panneau solaire monté sur support, une tente extérieure Napier montée sur le toit et un capot Seibon en fibre de carbone viennent compléter l’aspect robuste de la voiture.

À l’intérieur, la Veloster Grappler est dotée de sièges avant Recaro au motif pied-de-poule, d’une centrale électrique portable Goal Zero, de feux de cette même marque, de trousses d’assistance routière et de premiers soins puis de supports Scosche. Hyundai a également ajouté un certain nombre d’accessoires, notamment des pédales et un levier de vitesses sport, des tapis toutes saisons et un éclairage intérieur ambiant.

Hyundai n’a pas dévoilé sur quel modèle est basée la Veloster Grappler, mais nous sommes prêts à parier que c’est sur la Veloster Turbo. Ce modèle est équipé d’un moteur turbo de 1,6 litre à quatre cylindres en ligne générant 201 chevaux et 195 lb-pi de couple, jumelé à une boîte automatique à double embrayage à sept rapports sur les modèles de base et Ultimate, ou à une boîte manuelle à six rapports sur la R-Spec. La deuxième génération de la Veloster à hayon a été très appréciée pour sa dynamique de conduite attrayante, qu’elle doit à une suspension entièrement revue, où l’on a abandonné la poutre de torsion à l’arrière au profit d’une configuration multibras. C’est aussi le premier véhicule Hyundai en Amérique du Nord à acquérir un modèle haute performance portant l’insigne N.

Source(s) : Hyundai