Camion de l’année Prix

Le Camion de l’année Motor Trend 2019 : Ram 1500

Ce qu’un camion du XXIe siècle peut faire

Ce qu’un camion du XXIe siècle peut faire

En tant que Nord-Américains, nous demandons plus à nos camions qu’à n’importe quel autre type de véhicule. Au cours d’une semaine, le camion d’une demi-tonne moyen peut devoir effectuer le travail d’une berline ordinaire, voyager avec son plateau rempli de briques et de sable, transporter une motoneige, rouler sur des terres boueuses ou explorer des sentiers hors route. Il n’est pas étonnant que 2,8 millions unités de ces bolides aient été vendues aux États-Unis l’an dernier.

Le camion le plus populaire aux États-Unis l’an dernier – et même chaque année depuis 40 ans – est le Ford Série F. Mais notre Camion de l’année 2019 devrait faire réfléchir les futurs fidèles de l’Ovale Bleu (ou les acheteurs de n’importe quel autre modèle, d’ailleurs) parce qu’il n’y a pas d’autre camion qui réponde avec autant de précision aux multiples besoins du segment mieux que le Ram 1500 2019.

Le Ram 1500 de cinquième génération est le dernier d’une longue série de progrès évolutifs pour le lucratif véhicule de Fiat Chrysler Automobiles. Le modèle le plus récent semble plus que tout autre prêt à répondre aux besoins de l’acheteur de camions du XXIe siècle. Il offre plus de polyvalence, de capacités, de confort, de commodité et de valeur que jamais auparavant.

L’évolution du design

La beauté est peut-être une question de point de vue, mais il ne fait aucun doute que Ram conserve sa réputation d’offrir un ensemble combinant fonctionnalité et élégance avec son modèle 2019. « Le style du Ram est le plus réussi de sa catégorie : très sophistiqué et bien exécuté, sans être tape-à-l’œil », a déclaré notre rédacteur en chef Ed Loh.

La refonte complète du 1500 2019 élimine bon nombre des éléments de conception que nous voyons souvent sur un camion Ram, mais son identité reste claire. Finies les calandres croisées et les ailes Mack miniatures – on a même retiré l’insigne traditionnel de Ram dans la plupart des endroits.

Au lieu de cela, le 1500 offre aux acheteurs un choix de sept calandres et trois modèles différents de phares et de feux arrière. Ses 15 modèles de roues arborent des moyeux à six boulons plus robustes, allant d’un modèle tout-terrain de 18 pouces à des jantes de 22 pouces avec une allure « cowboy urbain ». Il y en a pour tous les goûts – et cela s’ajoute à vos choix typiques de cabine allongée ou de cabine d’équipe et de plateau de 170 cm ou de 193 cm. Une cabine simple et un plateau de 244 cm devraient être offerts l’an prochain.

« J’adore la conception », a déclaré Chris Walton, chef des essais routiers, en regardant le très beau Ram 1500 Rebel. « On dirait une version Viper des camions Ram. »

Ce qui est encore plus impressionnant que la nouvelle carrosserie extérieure, c’est la façon dont les concepteurs de Ram ont mis à jour l’intérieur. Du Big Horn à grand volume de production jusqu’au luxueux Limited, le Ram possède un intérieur impressionnant. Chaque cabine est équipée de tout ce qu’il faut pour le travail et pour le plaisir. La console centrale configurable transforme efficacement l’intérieur en bureau, où il y a assez d’espace pour y ranger un sac et un ordinateur portable, des endroits dédiés pour votre téléphone et vos boissons, plus un grand couvercle de console centrale qui peut servir de table.

En ce qui concerne la technologie, Ram offre trois versions de son système d’infodivertissement Uconnect, y compris un écran tactile de 8,4 po ou de 12,0 po ressemblant à celui de Tesla. « La configuration de la pile centrale est une combinaison de Volvo (écran), d’Audi (boutons) et de Jaguar (commandes rotatives) », explique Chris. « La console centrale bien pensée (avec poche pour téléphone cellulaire, bacs coulissants et poches latérales) ressemble à une création de Honda. Ram a fait ses devoirs en choisissant différents points de repère sur le marché pour la conception et les ensembles. »

Bien qu’une suite d’infodivertissement digne de la Silicon Valley attirera certainement les regards dans les salles d’exposition, la fonctionnalité et la configuration de l’intérieur sont encore plus impressionnantes.

La version à cabine multiplace du nouveau 1500 comprend un plancher plat à l’arrière et des sièges qui se retournent, ce qui vous permet de ranger des objets de valeur à l’intérieur du véhicule en toute sécurité. Les RamBin, des compartiments cachés sous les tapis de plancher arrière, ont été agrandis pour mieux s’adapter aux attelages de remorque ou aux sangles à cliquet.

En exclusivité pour un camion, les nouvelles versions haut de gamme du 1500 comptent même un siège arrière qui se glisse et s’incline de 8 degrés, ce qui le rend plus confortable pour les adultes et qui met les petits à la portée de leurs parents installés à l’avant.

Nous avons été particulièrement impressionnés par la qualité de l’assemblage et de la finition. Chaque version, du Tradesman de base jusqu’au Limited, offre au moins un choix de cabine avec recouvrement à deux tons, injectant un peu de personnalité et de style, sans égard au prix payé. À la différence de certains de ses concurrents, Ram a pris au sérieux le très payant marché de luxe en offrant non pas un, mais deux camions de luxe différents : le Laramie Longhorn équipé de pochettes de cuir (vous avez bien lu) et le très moderne Limited.

« Il y a de sacrés farceurs chez GM qui croient que le High Country et le Denali peuvent rivaliser avec cet intérieur », a lancé notre rédacteur de chroniques Scott Evans. « C’est un véritable intérieur de camion de luxe. Regardez ce bois! Ce cuir! Le métal, les coutures, la conception, l’attention aux détails! Les poignées recouvertes de cuir! Cadillac pourrait apprendre une chose ou deux sur la construction de voitures de luxe en passant un après-midi dans cet habitacle. »

Au-delà de l’hyperbole, il a raison. La cabine du Ram n’est pas seulement bonne pour un camion : elle est bonne tout court.

L’excellence en matière d’ingénierie

Les apparences peuvent être trompeuses, et on vous pardonnerait de penser que l’approche des ingénieurs pour le 1500 2019 est un peu vieux jeu. Libérée de l’obligation de poursuivre la charge utile maximale et les capacités de remorquage (et des dépenses qui y sont liées) d’une construction entièrement en aluminium, l’équipe de Ram a plutôt investi dans une vaste approche pour améliorer la capacité, l’efficacité et le rendement. Tout cela repose sur une nouvelle plate-forme en acier à haute résistance, plus longue de 10,2 cm et environ 17 % plus légère que l’ancien châssis. La carrosserie aérodynamique est faite en grande partie d’acier, mais avec l’utilisation stratégique de métaux plus légers pour une perte de poids totale d’environ 90 kg.

Comme la version précédente du Ram 1500, notre Camion de l’année 2019 continue d’être livré de série avec une suspension arrière à ressorts hélicoïdaux (maintenant avec des amortisseurs à fréquence), ce qui sacrifie légèrement la capacité de remorquage et de charge utile au profit d’une meilleure conduite que les concurrents à ressorts à lame arrière. Une suspension pneumatique aux quatre coins avec cinq hauteurs de roulement et nivellement de charge est disponible, ce qui offre le meilleur des deux mondes en matière de conduite et de performance.

« C’est vraiment une surprise sur la route », a déclaré Kim Reynolds, directeur des essais, après un tour derrière le volant d’un 1500 équipé d’une suspension pneumatique. « C’est beaucoup plus raffiné et sophistiqué que les camions de GM. La direction est fluide et de qualité. » La suspension de série a également fait l’objet d’éloges aux dépens de la concurrence. « La suspension à ressort est meilleure dans le Ram que dans n’importe quel camion de GM », a déclaré Miguel Cortina, directeur de Motor Trend en espagnol.

Malgré son léger régime minceur, la charge utile maximale est de 1052 kg et la capacité de remorquage maximale augmente à 5783 kg, meilleures que celles des camions d’une demi-tonne de Chevrolet, GMC, Nissan et Toyota (bien qu’elle soit toujours inférieure de 205 kg à celle de Ford).

Sous le capot, le constat est encore plus réjouissant. Pour faire face aux réalités du marché mondial, deux des trois moteurs actuellement disponibles pour le Ram 1500 sont munis de moulins électriques supplémentaires pour améliorer l’économie de carburant et le rendement. Ces groupes motopropulseurs semi-hybrides, appelés eTorque, utilisent de petites génératrices de démarrage et une minuscule batterie de 0,43 kWh cachée dans la paroi arrière de la cabine pour aider le système de mise en veille et fournir un couple d’assistance afin de permettre aux moteurs de s’accrocher plus longtemps à la vitesse de croisière sans avoir à rétrograder.

Le moteur de base de cette voiture est un V6 de 3,6 litres à quatre cylindres en ligne, fournissant 305 chevaux et un couple de 269 lb‑pi, tandis qu’un V6 de 5,7 litres développant 395 chevaux et produisant un couple de 410 lb‑pi est offert en option. Un V8 de 5,7 litres sans eTorque produisant la même puissance que la version eTorque est à mi-chemin entre les deux moulins électriques. (Parce que ces moteurs n’aident pas lorsque les moteurs génèrent la puissance et le couple de pointe, ils n’ont pas d’incidence sur ces chiffres.) Une boîte de vitesses automatique à huit rapports est de série sur toute la gamme, de même que la configuration à propulsion. La traction à quatre roues motrices, les essieux arrière à glissement ou à verrouillage limité et les trois rapports d’entraînement finaux sont également livrables.

Le moteur V6 eTorque de base est un excellent engin pour le prix. Il développe son couple dans le haut de la plage de régime, mais il fait bon usage de sa puissance. « Il donne l’impression d’être puissant, même si c’est un V-6 », a déclaré Kelly Pleskot, rédactrice Web adjointe. Scott Evans est d’accord, ajoutant qu’il « n’a pas le couple des V8, mais qu’il a beaucoup de puissance; le déficit ne se manifeste que lorsqu’on dépasse sur les autoroutes à limite de 120 km/h de l’Arizona ».

En conduisant l’un après l’autre nos modèles Ram 1500 Longhorn et Limited à moteur V8, avec un équipement semblable, la plupart d’entre nous ne pouvions pas sentir l’aide de l’eTorque du Limited au travail. « Je trouve que le groupe motopropulseur avec eTorque est un peu plus doux lors des changements de régime, des passages de vitesse et de l’accélération sur les pentes abruptes », a déclaré Scott.

Les avantages liés à l’économie de carburant du V8 avec eTorque apparaissent dans nos données, mais la performance de remorquage est une tout autre histoire. Tous les V8, avec eTorque ou non, ont eu des résultats presque identiques lors des deux essais de remorquage instrumentés (où ils ont remorqué entre 2994 kg et 5171 kg) et dans notre difficile essai sur le Davis Dam, qui a vu notre camion d’essai à moteur V6 remorquer 1823 kg et celui à V8 remorquer 3529 kg.

Le respect du rôle prévu

Malgré le grand nombre de chapeaux que nous faisons porter à nos camions, au fond, ils sont des bêtes de somme. À cette fin, le Ram 1500 2019 excelle, toutes ses améliorations étant apportées pour faciliter le travail.

La partie la plus importante de tout camion est son plateau, et de ce côté, Ram ne déçoit pas. Les longerons de plateau ont été levés de 3,8 cm pour augmenter l’espace de chargement (particulièrement pratique lorsque vient le temps de transporter du paillis), et les RamBox optionnelles grossissent également, tout en minimisant l’impact sur l’espace du plateau.

Parmi les autres innovations que Ram a apportées à ses plateaux au fil des ans, mentionnons le meilleur duo rallonge de plateau et diviseur de chargement du segment, qui se cache discrètement contre la cabine lorsqu’il n’est pas utilisé, et une caméra installée sur le troisième feu stop en hauteur, qui regarde dans le plateau pour que vous puissiez triple-vérifier votre arrimage pendant le déplacement.

Le seul point que Ram pourrait améliorer à propos du plateau concerne son utilisation des dispositifs d’arrimage, ou plutôt, son manque d’utilisation de tels dispositifs. GM a changé la donne cette année en offrant 12 dispositifs d’arrimage de série (trois dans chaque coin) sur les nouveaux Chevrolet Silverado et GMC Sierra, avec la possibilité d’en obtenir encore plus avec des arrimages mobiles en option. Ram n’en offre que quatre de série (un dans chaque coin) et quatre mobiles montés sur les longerons en option. Il ferait bien de suivre l’exemple de GM à cet égard.

La capacité d’accéder au plateau est sans contredit aussi importante que la construction de celui-ci. N’offrant pas les marchepieds de série comme GM, Ram compense avec sa liste d’options. L’un des nombreux avantages de la suspension pneumatique est son mode d’ajustement de la hauteur d’accès, qui abaisse la hauteur du plateau pour qu’elle corresponde à celle du marchepied. Pour ceux qui n’optent pas pour la suspension pneumatique, Ram offre également une marche arrière escamotable qui se cache derrière le pare-chocs arrière.

Le Ram comporte aussi des améliorations en matière de remorquage. Il simplifie remarquablement la vie de ceux qui veulent simplement atteler leur remorque et se mettre en route. Les caméras arrière offrent une haute résolution, ce qui facilite l’attelage sans l’aide d’une autre personne. Les camions munis de capteurs de surveillance des angles morts ont une capacité impressionnante de plus : une fois que vous avez attelé la remorque et que vous avez effectué quelques virages, les capteurs de surveillance des angles morts déterminent la longueur de votre remorque et augmentent la taille de la zone d’alerte pour inclure la longueur de la remorque.

En ce qui a trait au remorquage en général, le Ram 1500 est extrêmement fiable, surtout lorsqu’il est équipé de la suspension pneumatique. En tractant exactement la même remorque de 3 765 kg que les GMC Sierra et les Chevrolet Silverado, les camions Ram donnaient l’impression d’accomplir la tâche avec beaucoup plus d’assurance et de plaisir.

L’efficacité

Les camions ne sont pas traditionnellement reconnus pour leur efficacité énergétique, mais cela n’a pas empêché Ram de viser une consommation de carburant moins coûteuse. Beaucoup de mérite revient à la gamme de moteurs eTorque, mais Ram a aussi travaillé fort pour s’assurer que le nouveau 1500 soit aussi aérodynamique que possible sans sacrifier la fonctionnalité de sa carrosserie. Son coefficient de traînée de 0,357, le meilleur du segment, est atteint à l’aide d’obturateurs de calandre et de becquets intégrés aux rebords du toit et du hayon. Sur les camions sans suspension pneumatique, un becquet avant se déploie automatiquement à 55 km/h; sur ceux qui en sont au contraire dotés, la hauteur de la suspension s’ajuste en mode aérodynamique.

Le résultat final est que le Ram peut se targuer d’avoir le V8 le plus efficace de sa catégorie; le V8 eTorque a une consommation de carburant estimée par l’EPA de 13,8/10,2/12,4 L/100 km (en ville/sur route/combinée) avec la configuration à propulsion et de 13,8/10,7/12,4 L/100 km avec la traction à quatre roues motrices. Les moteurs V8 sans eTorque du Ram possèdent une cote de consommation concurrentielle de 15,7/10,7/13,8 L/100 km (propulsion) et de 15,7/11,2/13,8 L/100 km (quatre roues motrices). Les résultats obtenus dans le cadre de notre programme Cotes réelles pour les modèles à moteur V8 correspondent en grande partie à ceux de l’EPA, même que notre 1500 Limited 4×4 avec moteur V8 eTorque a battu les résultats de l’agence fédérale avec une cote réelle de 12,6/10,4/11,6 L/100 km.

Le seul point faible est le vaillant groupe motopropulseur V6 eTorque. Ayant une cote de consommation de 11,8/9,4/10,7 L/100 km avec la configuration à propulsion et de 12,4/9,8/11,2 L/100 km avec la traction à quatre roues motrices selon l’EPA, notre Big Horn 4×4 avec un ensemble hors route a obtenu une décevante cote réelle de 15,3/11,9/13,8 L/100 km.

La sécurité

Ni la NHTSA ni l’IIHS n’ont encore soumis le Ram 1500 2019 à des essais de collision, mais nous n’avons aucune raison de croire que notre nouveau Camion de l’année n’obtiendra pas d’excellents résultats. Le nouveau châssis du 1500 est construit en acier à haute résistance et comprend des rallonges de longeron de châssis avant octogonales conçues pour protéger les occupants lors des collisions frontales avec léger chevauchement qui sont souvent mortelles.

Le Ram 1500 est également offert avec des systèmes d’alerte de collision avant et arrière, un régulateur de vitesse adaptatif, un système d’aide au suivi de voie, la surveillance des angles morts et des caméras à 360 degrés dans le but premier d’aider le conducteur à éviter les accidents avant tout. Voilà la vraie mesure de la sécurité.

Le prix

Lorsqu’il est question de camions, le prix est en fin de compte plutôt relatif considérant leur vie utile ponctuée de coups durs et de longues distances. Nous avons toutefois été impressionnés par l’étendue de la gamme Ram. La version Tradesman de base commence à 34 595 $ et ne devrait pas avoir besoin de bien plus qu’une doublure de plateau pulvérisée et un attelage de remorque pour être prête au travail. Le populaire Big Horn est encore plus impressionnant. Cette version, légèrement supérieure à la version Tradesman, débute à 38 095 $ et offre des choix d’intérieur à deux tons, un écran tactile de 8,0 pouces adapté aux téléphones intelligents et plus. Les rédacteurs ont fait l’éloge de nos deux véhicules d’essai Big Horn pour leurs matériaux de première qualité et leur grande quantité de caractéristiques pour le prix.

L’argument le plus convaincant du Ram en matière de prix constitue, étonnamment, ses deux versions les plus coûteuses : le 1500 Laramie Longhorn de 58 395 $ et le Limited de 65 095 $. Ces deux camions de luxe éclipsent tout simplement la concurrence. Ils offrent la technologie dont les contremaîtres et les entrepreneurs ont besoin et à laquelle ils s’attendent, et bien des constructeurs automobiles de luxe pourraient tirer une leçon de la façon dont Ram agence les couleurs, les textures et les matériaux dans ces habitacles. De plus, ils constituent une véritable aubaine, si l’on considère que notre véhicule d’essai Ram Limited tout équipé affichait un prix de 68 340 $ US, soit à peu près le prix d’un GMC Sierra Denali comparable et moins que le prix d’un F-150 Limited équivalent.

Rapporter l’or à la maison

Il n’y a pas de segment où la concurrence est plus forte ni de segment plus important pour les constructeurs automobiles de Detroit et les ouvriers américains que celui des camions d’une demi-tonne. Ces camions sont le visage de leur marque : ils sont achetés, conduits et aimés par des millions de personnes chaque jour. Ils constituent le moyen de transport fiable, l’outil de travail et la source de divertissement qui forment l’épine dorsale de nos familles. Avec autant de capacités diversifiées nécessaires pour produire un camion réussi, il est facile de rater la cible. Mais le Ram 1500 frappe en plein dans le mille. Aucun camion dans le segment n’offre un aussi bon équilibre entre les capacités, l’efficacité, le prix et la qualité. Le Ram 1500 conserve son attrait classique tout en étant rafraîchissant et moderne tant sur le fond que sur la forme. Il est raffiné et sophistiqué sans abandonner ses racines de la classe ouvrière. Voilà pourquoi le Ram est notre Camion de l’année 2019.