Actualités

La prochaine Volkswagen GTI pourrait ne pas être une hybride

C’est grâce à Herbert Diess

C’est grâce à Herbert Diess

Nous serions impatients de conduire la Volkswagen GTI 2020 même si les rumeurs voulant que la prochaine génération de la voiture à hayon sportive produise 300 chevaux se révélaient fausses. La version actuelle est une voiture incroyablement bien équilibrée pour la conduite quotidienne, et la nouvelle version promet d’améliorer ce que nous avons déjà. Mieux encore, il semblerait que le passage à un groupe motopropulseur hybride, qui faisait l’objet de rumeurs, n’aura finalement pas lieu.

Selon un rapport d’Autocar, la décision de transformer la GTI en hybride est venue de Matthias Müller, alors qu’il était à la tête du Groupe Volkswagen. Lorsque Herbert Diess a pris la relève, il aurait annulé cette décision. On dirait plutôt que la prochaine GTI s’en tiendra à la formule de base qui a assuré sa popularité au cours des dernières décennies.

Pour être honnête, les hybrides de performance ne sont pas une mauvaise idée en soi. Ferrari, Porsche et McLaren nous ont convaincus il y a des années, avec leurs hypervoitures hybrides LaFerrari, 918 Spyder et P1. Mais le prix de la GTI augmente déjà d’année en année, et celui d’une potentielle GTI hybride nous préoccupait. Après tout, si une GTI de base coûte déjà 30 845 $, la version hybride redessinée ajouterait certainement quelques milliers de dollars à ce montant.

Autocar pense que la GTI 2020 sera plutôt offerte en deux versions, soit une version de base qui développera environ 250 chevaux et une version plus puissante qui se rapprochera davantage des 285 chevaux. Il semble aussi que les ingénieurs aient beaucoup travaillé pour améliorer la direction, ce dont nous ne nous plaindrons pas.

Source(s) : Autocar