Actualités

La camionnette Mercedes-Benz Classe X connaît une fin prévisible

Le Classe X trop profondément ancré dans ses racines Nissan

Le Classe X trop profondément ancré dans ses racines Nissan

Après seulement trois ans sur le marché, le Mercedes-Benz Classe X n’est plus. La production à l’usine d’assemblage en Espagne cessera d’ici le mois de juin. Si vous ne connaissez pas le Classe X, il s’agit d’une camionnette de taille moyenne qui est en quelque sorte une reproduction du Nissan Navara, la version du marché mondial du modeste Frontier. Cela répond assez bien à la question de savoir pourquoi Mercedes n’a jamais amené le Classe X en Amérique du Nord, continent qui raffole des camions, même si le constructeur a (brièvement) envisagé de le faire.

Le lien avec Nissan explique probablement aussi pourquoi, même à l’étranger, où l’offre de Mercedes en matière de véhicules commerciaux est mieux connue, le Classe X n’a pas réussi à convaincre les clients européens. La conception d’un tel véhicule était à la base assez logique : Mercedes cherchait à élargir son offre de véhicules commerciaux avec un camion et, à défaut d’en avoir déjà un, a conclu un accord avec Renault-Nissan pour réaliser sa propre version du Navara. Ce partenariat a permis à Mercedes d’économiser le coût de conception d’un tout nouveau camion, et le constructeur allemand a ainsi investi une grande part du budget du projet pour que le style intérieur et extérieur du Classe X se distingue de celui du Navara.

Bien que le résultat final ne ressemble presque pas à un Navara, le Classe X n’en reste pas moins fidèle à ses racines Nissan. Certains éléments de l’intérieur ont été transposés dans le Classe X, et il semble que Mercedes ait eu du mal à convaincre les acheteurs de payer à prix fort l’équivalent d’un Navara pomponné. Selon Automotive News Europe, les ventes du Classe X en 2018 n’ont atteint que 16 700 exemplaires dans le monde (c’est-à-dire en Europe, en Australie et en Afrique du Sud). Environ 10 000 camionnettes Classe X ont été vendues au cours des neuf premiers mois de 2019. Des ventes aussi lentes étaient loin de correspondre aux projections de Mercedes au moment du lancement du Classe X, qui se basait sur des prévisions selon lesquelles le segment des camionnettes de taille moyenne augmenterait de 3,2 millions d’unités au cours des dix prochaines années. Ce sera peut-être le cas, mais sans la contribution du Classe X, semble-t-il. Au revoir, étrange collage de camionnette. On te connaissait à peine.