Prix Uncategorized VUS de l'année

Introduction au titre de VUS de l’année Motor Trend 2019

Toutes les bonnes notes

Toutes les bonnes notes

Si vous vous êtes déjà tenu debout à côté d’un piano, vous avez probablement senti l’envie de taper sur chaque touche du clavier, juste pour entendre toutes les notes. Devant 38 VUS et multisegments, nos juges ressentent la même impulsion.

Certaines années, c’est davantage comme jouer différents accords que des notes individuelles, puisque beaucoup de multisegments assemblés sans trop y penser ont de la difficulté à se démarquer tant ils se copient les uns les autres. Cette année n’est pas l’une de ces années. L’ensemble des véhicules réunis donne une symphonie aussi dissonante que si on avait simplement laissé un chat se promener sur le clavier d’un piano, ce qui rend la tâche de choisir le meilleur VUS d’autant plus difficile – et plus intéressante.

Jetez un coup d’œil sous les capots des concurrents de cette année, et vous trouverez des ponts moteurs et des suspensions indépendantes; des moteurs à trois, quatre, six et huit cylindres jumelés à des boîtes de vitesses automatiques à six, sept, huit, neuf et dix rapports; sans oublier l’occasionnelle boîte manuelle ou transmission à variation continue et quelques boîtes à démultiplication à rapport unique. Il y a des moteurs à essence et des moteurs électriques, parfois ensemble, parfois séparés. Il y a des turbocompresseurs, des compresseurs d’alimentation, des fonctions d’assistance électrique et la bonne vieille aspiration naturelle. Les multisegments sont parfois des modèles à traction, d’autres fois à traction intégrale axée vers l’avant, à traction intégrale axée vers l’arrière, ou encore à traction à quatre roues motrices et à passage manuel ou automatique. Il y a même un moteur à cylindrée variable et une traction intégrale sans lien mécanique entre les essieux.

Lorsqu’il s’agit de trouver les meilleures notes parmi des dizaines de VUS, nos juges sont de véritables mélomanes. Armés des résultats aux essais de collision, de comparaisons de prix, de listes d’équipement, d’une tonne de données d’essai et de plus de deux siècles d’expérience combinée en essai et en évaluation de véhicules, nous examinons la composition de chaque concurrent en fonction de nos six critères clés.

L’évaluation de chaque véhicule nous permet de choisir équitablement le gagnant dans un segment qui comprend de sympathiques véhicules bon marché, des bolides de luxe avec des prix de six chiffres, des véhicules électriques conçus à cette fin, des moyens de transport adaptés à la famille et le VUS qui a défini le segment.

Trouver l’équivalent du do central parmi 25 modèles (et leurs nombreuses variantes) n’est pas facile, mais quand vous l’entendez, vous comprenez pourquoi il est au centre du clavier de notre piano métaphorique.

Phase 1

Données concrètes

Comme le nombre de concurrents dépasse souvent la trentaine de véhicules, les centres d’essais automobiles sont devenus notre lieu de prédilection pour la collecte de données. Nous avons à nouveau été invités au centre d’essais de Honda, à un peu plus de 200 km au nord de notre siège social adjacent à Los Angeles, où les installations récemment rénovées offrent à nos juges plus de moyens que jamais d’évaluer la performance, la conduite et la qualité des candidats. Tout d’abord, chaque véhicule a subi notre batterie de tests habituelle. L’accélération et le freinage en ligne droite, l’accélération latérale et le résultat à notre épreuve du huit sont tous enregistrés par un ensemble de dispositifs collecteurs de données Vbox utilisant la technologie GPS, qui notent des chiffres 20 fois par seconde. À partir de là, notre équipe crée une feuille de calcul à 1000 cellules qui pourra être consultée tout au long de l’évaluation. En plus de recueillir des données, l’équipe prend des notes méticuleuses sur les performances de chaque véhicule pour éclairer les discussions d’évaluation.

 

Phase 2

Réduire la concurrence

Le grand avantage d’un centre d’essais, c’est qu’il regroupe une myriade de surfaces de conduite en une seule piste fermée et contrôlée. Un centre comme celui de Honda donne à nos juges l’occasion de conduire les 36 véhicules sur la route et hors route, dans des courbes serrées et sur de longues lignes droites, sur des chaussées neuves et endommagées, tout cela au même endroit. Une route sinueuse de 3,0 km permet d’évaluer la tenue de route, tandis qu’une piste ovale de 12,3 km permet de vérifier la stabilité à haute vitesse et le bruit intérieur, en plus d’offrir l’occasion de mettre à l’essai des technologies avancées de régulateur de vitesse et de maintien de voie. Diverses surfaces rugueuses, dont une piste pavée de blocs, un segment en gravier et des recréations de diverses autoroutes du monde réel (on y retrouve notamment les fameux joints de chaussée de l’autoroute 101 de Los Angeles), révèlent les problèmes d’ajustement de la suspension et de qualité de construction. Un parcours hors route de 2,1 km met à l’épreuve les capacités des véhicules sur des routes bosselées, sur des côtes en montée et en descente, ainsi que dans une profonde tourbière sablonneuse qui simule la neige fraîchement tombée. Après ces évaluations consécutives, nos juges choisissent les finalistes parmi tous les candidats.

Phase 3

La réalité

Même après avoir évalué nos véhicules sur ce terrain d’essai de haute technologie ayant coûté une centaine de millions de dollars, nous faisons ensuite des essais dans le monde réel parce qu’il y a des choses qu’on ne peut tout simplement pas simuler dans un environnement contrôlé. Ceux d’entre vous qui nous lisent depuis longtemps connaîtront déjà l’épreuve que subissent nos finalistes : un parcours de 44,4 km dans la ville de Tehachapi, en Californie, et aux alentours. En plus de son élévation de 1219 mètres, la route est difficile pour toutes les parties d’un véhicule – elle comprend des côtes montantes ou descendantes de 305 mètres, des bouchons de circulation en ville, des routes de campagne sinueuses, des autoroutes larges et une tortueuse route de canyon très technique. Les finalistes devront traverser une circulation dense et des passages à niveau ainsi que rouler sur différentes conditions de chaussée, du béton flambant neuf à du vieil asphalte fissuré et brisé par les camions lourds. À partir de ces évaluations en conditions réelles, un VUS de l’année émergera parmi les finalistes.