Prix VUS de l'année

Ford Edge : aspirant au titre de VUS de l’année Motor Trend 2019

Nous aimons : la puissance accrue du ST, l’excellent son du moteur

Nous n’aimons pas : le ST n’est pas à la hauteur de son badge, le Titanium n’est pas assez haut de gamme

Ford a fait un excellent choix en décidant de se lancer sur le marché des multisegments de performance avec l’Edge. Ford a aussi profité de sa refonte de milieu de cycle pour ajouter une nouvelle version haut de gamme et améliorer légèrement l’apparence du véhicule.

Alors que l’Edge ordinaire reçoit un énergique moteur turbocompressé de 2,0 litres à quatre cylindres en ligne, le ST, lui, a droit à un V6 de 2,7 litres à turbocompresseur double; il a également l’honneur d’être le premier modèle à recevoir la nouvelle boîte de vitesses à huit rapports et à dispositif de mise en veille du constructeur.

Sur le parcours de maniabilité, le ST est comme une boule de feu, a noté Frank Markus, « avec peu de bruit de pneu, un mouvement de la carrosserie très bien contenu et un magnifique rugissement du moteur ». À l’inverse, le Titanium avec la boîte à six rapports était lourdaud, ses freins bafouillant parfois à basse vitesse. La suspension, très loin de celle du ST, n’était pas suffisante pour atténuer les défauts de la route. Le système de maintien au centre de la voie est compétent, comme ce à quoi on s’attend de Ford.

À l’intérieur, le levier de commande électronique, avec son sélecteur de vitesse rotatif, libère un peu d’espace sur la console. Nos rédacteurs ont bien aimé les améliorations apportées au système d’infodivertissement SYNC 3. Certains ont toutefois eu l’impression que la nouvelle version Titanium aurait pu être plus haut de gamme. On retrouve d’ailleurs à l’intérieur des garnitures de métal travaillé pour ressembler à de la fibre de carbone qui tentent tant bien que mal d’illuminer un habitacle où un plastique noir dur au toucher est omniprésent.

Le ST pourrait bien révolutionner le marché des multisegments, et ce, même si son dynamisme n’est pas tout à fait à la hauteur de ce dont on a été habitués avec les Fiesta ST et Focus ST. Les juges se sont entendus pour dire que même si l’Edge ST est rapide et puissant, qu’il adhère bien à la chaussée et que le rugissement de son échappement est fort agréable, il n’a ni la personnalité ni le caractère jovial des autres ST. Tous n’auront pas l’occasion de le conduire sur la piste, mais Kim Reynolds l’a tout de même décrit comme un « st, en minuscule ». Angus MacKenzie estimait que le VUS était en quelque sorte inférieur à la somme de ses parties.

« C’est un excellent début, a dit Christian Seabaugh. Mais il manque l’ingrédient secret qui fait des autres ST des véhicules si spéciaux. »