Prix VUS de l'année

Ford EcoSport : aspirant au titre de VUS de l’année Motor Trend 2019

Nous aimons : l’interface utilisateur de SYNC, l’intérieur bien pensé de la version SES

Nous n’aimons pas : les moteurs qui se lamentent comme des mendiants

Il s’agit d’un véhicule créé davantage pour plaire aux actionnaires que pour répondre aux demandes des clients. Dans la guerre de profits sur les multisegments compacts qui se dessine à l’horizon, Ford ne peut pas se permettre de jouer le rôle de la Suisse. Le constructeur s’est donc lancé sur le champ de bataille avec son régiment vieillissant plutôt qu’avec l’armée de pointe qu’il aurait certainement voulue.

Nous avons hâte de découvrir des éléments des excellents Expedition et Navigator sur le remplaçant de l’EcoSport, mais pour l’instant, il n’y a pas grand-chose à recommander. C’est un véhicule haut, basculant, d’apparence maladroite, qui porte un nom ironique sur un marché en développement, loin d’être « écologique » ou « sport ».

Plusieurs rédacteurs ont quand même émis des commentaires positifs. Zach Gale, notre homme-séquoia, a été agréablement surpris par l’espace de dégagement et les accoudoirs confortables du haut et droit siège arrière, alors que Stefan Ogbac, notre amateur de gadgets, a apprécié la convivialité et la rapidité du système SYNC 3. Kim Reynolds, lui, a fait l’éloge du dynamisme de l’EcoSport lors de notre épreuve du huit. Il a même fait preuve d’une bonne souplesse en traversant une réplique cahoteuse en blocs de l’autoroute 110 de Los Angeles, ce qui nous amène à nous demander si c’est parce que son empattement était plus court que les dalles de la chaussée.

Mais dans nos cahiers, ces flatteries étaient nettement moins nombreuses que les critiques. « Il consomme beaucoup d’essence, en plus d’être bruyant et laid », a déclaré Gordon Dickie avec son franc-parler typiquement écossais. Angus MacKenzie a aussi noté que « le moteur bourdonne, et il y a beaucoup d’inclinaison diagonale dans les virages ». Stefan a observé que « tout de ce véhicule semble indiquer qu’il est bon marché, mais son prix peut facilement atteindre 30 000 $ avec les options ».

Et sur le parcours hors route, où le véhicule à traction et moteur de 1,0 litre était à un cheveu de s’enliser dans du sable peu profond ressemblant à de la neige, Christian Seabaugh a tellement poussé le pauvre engin qu’il a reçu cet avertissement très inhabituel : « La puissance a été réduite pour abaisser la température du moteur. » Son résumé de l’EcoSport exprime notre sentiment collectif : « Ford d’Amérique du Nord n’a pas pris ce véhicule au sérieux, alors pourquoi devrais-je? » Frank Markus