Prix Voiture de l’année

Finaliste pour la Voiture de l’année 2020 : Porsche 911 Carrera S 2020

L’éternelle, encore meilleure

L’éternelle, encore meilleure

Avantages :

  • Un groupe motopropulseur flexible et réactif
  • Un châssis précis et communicatif
  • Une conception superbement exécutée

Inconvénients :

  • Un levier de commande de l’univers du jeu vidéo
  • Une console garnie de plastique noir brillant
  • Une voiture chère aux options coûteuses

 

La familiarité engendre le mépris : il est facile de dire de la Porsche 911 2020 qu’elle n’est… qu’une 911 parmi d’autres. En y regardant de plus près, toutefois, on s’aperçoit qu’il s’agit en fait de la plus belle 911 jamais conçue.

L’extérieur, avec son surfaçage, ses détails et ses proportions, est tout simplement sublime. « Je n’aurais pas pu faire mieux », a déclaré Ian Callum, un homme qui s’y connaît en conception de belles voitures sport. À moins de dépenser de l’argent, l’habitacle peut sembler un peu austère, mais l’accent est mis sur le conducteur. Et l’expérience de conduite est plus solide, plus ferme et plus communicative que jamais.

La philosophie derrière la conception et le développement de cette Porsche 911 de huitième génération était simple, a assuré Michael Steiner, directeur de la Recherche & Développement : « Nous avons ignoré les tendances à court terme pour nous concentrer sur ce que nous pouvions améliorer. » La 911 de la série 992 est plus longue, plus large et plus puissante que la voiture qu’elle remplace. Elle recèle également un moteur et une suspension révisés, ainsi qu’une nouvelle boîte de vitesses, un nouvel habitacle et de nouvelles technologies d’aide au conducteur.

C’est une grande amélioration.

Tout commence avec la carrosserie, dont la structure n’est composée qu’à 30 % d’acier, contre 63 % pour sa prédécesseure, mais dont la rigidité a tout de même augmenté de 5 %. Les ailes avant sont plus larges de 4,6 cm, pour élargir la voie avant et installer le système de refroidissement de la batterie de la future 911 hybride. Les larges ailes arrière auparavant réservées à la Carrera 4S sont maintenant de série sur toutes les Carrera, et la longueur totale de la voiture a été augmentée de 2 cm à l’avant, pour répondre aux normes de protection des piétons. Alors que l’empattement de 245,1 cm est le même, les améliorations apportées au châssis comprennent l’intégration de roues avant de 20 pouces et de roues arrière de 21 pouces. Enfin, la direction à crémaillère électrique a été recalibrée pour être plus réactive, et la raideur des ressorts a été accentuée.

Le moteur turbocompressé de 3,0 litres reprend quelques éléments de l’ancien groupe motopropulseur de la 911 : le carter moteur, les culasses, le circuit d’huile et la culbuterie. Le taux de compression a été augmenté, des injecteurs plus précis ont été installés, et le système de commande de levée variable des soupapes ouvre maintenant une soupape d’admission plus loin que l’autre sous une charge partielle pour réduire les émissions et accroître la douceur du moteur. Deux turbocompresseurs (à gauche et à droite) de plus grande taille sont dotés de soupapes de décharge à commande électronique et de boîtiers conçus spécifiquement pour chacun, assurant ainsi une prise d’air uniforme.

Le tout fonctionne à merveille sur la route. Le châssis est plus précis que jamais et permet une connexion plus directe entre la route et le conducteur. La direction est délicate et précise, la boîte de vitesses permet des changements doux et vifs, et la pédale de frein offre une sensation nuancée agréable.

 

« J’ai l’impression de rouler en symbiose avec la voiture, pas seulement de rouler à bord de la voiture », a dit Chris Walton. « Instinctivement, on dirait que je sais exactement la pression à appliquer sur les freins, comment gérer la direction, mais aussi quand vient le bon moment d’appuyer sur l’accélérateur et à quelle intensité. J’ai du mal à comparer la 911 à une autre voiture de cette façon, et je ne suis pas certain qu’une autre puisse la surpasser. »

Devrait-on parler de perfection? Presque. Or, certains trouveront la conduite très ferme, et ce, même avec les amortisseurs réglés au plus doux, et la conduite occasionne toujours beaucoup de bruit sur la route. D’autre part, le plastique noir brillant de la console centrale reflète le soleil dans vos yeux. Enfin, le levier de changement de vitesses, petit et trapu, divise le groupe : « Il convient aux joueurs en ligne, pas aux conducteurs sérieux », a dit Mark Rechtin.

Oh, et elle est chère; on n’obtient pas grand-chose de série pour son argent. « Je comprends l’idée de rendre optionnel le régulateur de vitesse à radar, a-t-il ajouté, mais je trouve désagréable que Porsche veuille me faire payer un supplément pour un système sans clé. »

Depuis des décennies, la Porsche 911 demeure la reine incontestée des supervoitures à prix abordable pour une conduite dans la vie de tous les jours. Cela dit, avec le lancement de la Corvette C8 accomplie (et beaucoup moins chère) équipée d’un moteur central, la fin d’un règne s’annonce peut-être. Angus MacKenzie