Prix VUS de l'année

Finaliste pour le VUS de l’année 2020 : Lincoln Aviator 2020

Avantages :

  • Une élégance à l’intérieur comme à l’extérieur
  • Une suspension souple
  • Une chaîne audio et un système d’infodivertissement compétents

Inconvénients :

  • Un hybride qui bondit vers l’avant
  • Une difficulté à grimper par-dessus les porte-gobelets de la deuxième rangée
  • Une commande d’ouverture de porte difficile à utiliser

 

Avec son nouvel Aviator, Lincoln s’est lancé dans la création d’un véhicule apaisant et élégant qui vous propulse tranquillement, vous et vos passagers, le long des bretelles d’autoroute.

En renouant avec le nom Aviator, le constructeur a mis au point une nouvelle architecture à propulsion (qui se différencie de façon impressionnante de celle du Ford Explorer) avec un châssis de voiture, une excellente suspension et tous les accessoires que vous attendez d’un VUS de luxe à trois rangées. Il offre aussi beaucoup plus de puissance, surtout l’hybride rechargeable.

L’ambiance haut de gamme s’installe à l’approche du véhicule, menée par les phares et les lampes dirigées vers le sol. Une fois à l’intérieur, les carillons de l’Orchestre symphonique de Detroit vous accueillent alors que vous serrez un volant somptueux et poussez le levier sélecteur horizontal. « La qualité de l’exécution et de la conception de cet habitacle est tout simplement stupéfiante », a déclaré Christian Seabaugh.

 

Installez-vous dans le siège réglable en 30 directions et activez la fonction de massage. « Ce sont probablement les sièges les plus confortables ici; on dirait une semelle de marque Dr. Scholl’s pour tout le dos », a dit Ed Loh. « Un endroit vraiment charmant pour passer du temps. »

De plus, le châssis offre une conduite irréprochable. « Il est facile à conduire rapidement et offre un excellent contrôle de la carrosserie », a déclaré Scott Evans, qui a également aimé la direction rapide. Mark Rechtin a loué le fait que l’Aviator a « beaucoup de plaisir à déraper », si c’est ce que vous attendez de votre VUS.

Le prix de départ du modèle Ultra à traction intégrale est de 69 000 $. Vous obtenez ainsi le moteur V6 de 3,0 litres produisant 400 chevaux et 415 lb-pi. « C’est difficile de se rappeler qu’il s’agit du moteur de base », a dit Miguel Cortina. Lors de nos essais, ce véhicule de 2344 kg passait de 0 à 100 km/h en 5,4 secondes et franchissait le quart de mille en 14,1 secondes. Il l’emporte ainsi sur ses rivaux de Cadillac et de Mercedes-Benz, tandis que sa consommation de carburant selon l’EPA correspond à celle du Cadillac XT6, beaucoup moins puissant.

Ed a décrit l’accélération comme étant solide et inébranlable. La boîte de vitesses à dix rapports est intelligente et raffinée et les freins sont doux. Le problème majeur, c’est la puissance au démarrage très dynamique de l’hybride, qu’aucun d’entre nous n’a réussi à moduler correctement.

L’Aviator Grand Touring hybride rechargeable électrifie le moteur à essence, mais les moteurs et les batteries supplémentaires ajoutent à son poids, qui atteint alors 2648 kg. Certains juges se demandaient où se trouvaient les 494 chevaux et 630 lb-pi de couple de ce modèle plus costaud, puisqu’au quart de mille, l’hybride est plus rapide que le modèle à essence de seulement trois dixièmes de secondes.

En outre, son penchant pour la propulsion arrière procure une conduite trépidante; la suspension pneumatique est incroyablement souple sur les surfaces inégales. C’est tout simplement génial de projeter du sable sur le pare-brise d’un véhicule de luxe grâce à un mode de conduite adapté à toutes les conditions.

Bravo pour le beau volant fonctionnel et l’emplacement intelligent (ou agaçant) du bouton de commande vocale là où on dépose notre pouce gauche. Appuyez sur le bouton du régulateur de vitesse et les boutons de la fonction s’allument. Le grand écran d’infodivertissement réagit rapidement et s’utilise de façon intuitive. Vous ressentez le son de la chaîne stéréo Revel dans tout votre être. Il y a une fente verticale pour votre téléphone et des ports USB facilement accessibles.

De plus, l’accès à la troisième rangée est incroyablement facile. Il suffit d’appuyer sur un bouton pour que les fauteuils Capitaine de la deuxième rangée s’avancent. (En comparaison, cela prend une éternité dans le Mercedes-Benz GLS et le BMW X7.) Malgré tout, il y a peu d’espace dans la troisième rangée et les passagers doivent garder les genoux hauts lorsqu’ils s’y assoient.

Quelques critiques : c’est étrange d’appuyer sur le bouton à solénoïde qui remplace la poignée intérieure de la portière, et lorsque nous approchons de véhicules arrêtés sur la route, le régulateur de vitesse adaptatif semi-autonome s’éteint de façon inquiétante sans avertissement.

Enfin, les prix nous ont divisés. Johan De Nysschen a qualifié le Grand Touring de « fortement ambitieux » à 69 895 $ US pour le modèle de base et à 88 895 $ US pour notre modèle d’essai équipé. Angus MacKenzie estime toutefois que Lincoln a fait des efforts pour justifier ses prix.

« Dans l’ensemble, l’Aviator m’impressionne vraiment », a déclaré Christian. « Lincoln a réussi ce que Cadillac a essayé sans succès pendant des années : construire un véhicule de luxe manifestement américain et intransigeant qui rivalise avec les marques de luxe étrangères selon ses propres conditions, pas les leurs. » Alisa Priddle