Listes de voitures

Ces 7 véhicules auraient bien besoin d’un nouveau look

Ces modèles seront redessinés dans les prochaines années

Ces modèles seront redessinés dans les prochaines années

En 2019, nous avons assisté à la renaissance de quelques légendes du monde de l’automobile. La Chevrolet Corvette C8 est désormais dotée d’un moteur central, la Toyota Supra est de retour avec un moteur BMW sous le capot, et la Bentley Continental GT a maintenant des airs de Porsche 928 mise au goût du jour. Si certains constructeurs se sont démarqués par leurs bons coups, d’autres auraient intérêt à retourner à la planche à dessin.

Ce n’est toutefois qu’une question de temps. Les constructeurs alternent habituellement les refontes de milieu de cycle et les refontes complètes pour éviter que leurs gammes ne soient dépassées d’un seul coup. Il n’est donc pas rare que certains modèles soient à la traîne en ce qui a trait à la conception. Alors que nous tournons la page sur 2019 et entamons une nouvelle décennie, voici quelques véhicules mûrs pour une refonte.

Jeep Cherokee

Lors de notre premier essai du Jeep Cherokee dans sa version actuelle en 2013, nous avions été impressionnés par ses capacités hors route et son habitacle inspiré du Grand Cherokee. Force est de constater toutefois que cette conception n’a pas très bien vieilli. Même après une refonte de milieu de cycle pour l’année-modèle 2019, le Cherokee s’est classé à l’avant-dernier rang lors de notre Grand Essai de VUS compacts, au cours duquel huit véhicules ont été mis à l’épreuve.

Comparativement à d’autres véhicules de cette gamme de prix, l’habitacle du Cherokee est plutôt minimaliste et l’écran d’infodivertissement est petit. L’aménagement est aussi un point faible, avec la banquette arrière exiguë et les compartiments de rangement d’une capacité limitée et peu pratiques. Jeep perd également quelques points en réservant les technologies de sécurité active aux versions les plus chères. Du côté du Toyota RAV4 et du Honda CR-V, qui dominent le segment, ces technologies sont comprises même dans les modèles de base.

Dans les prochaines années, un Cherokee mieux équipé et doté des dernières technologies de sécurité serait le bienvenu. Peut-être aurons-nous droit à une version hybride à l’image du Wrangler avec moteur eTorque de 2,0 litres.

Lexus NX

Le Lexus NX, dont les dimensions sont similaires à celles du RAV4, est un VUS compact de luxe tout à fait acceptable, mais des améliorations pourraient être apportées. Lors de notre dernier essai routier du NX 300, nous avions noté le tangage, la plongée et le mouvement de roulis excessifs et recommandé que la suspension soit revue. Nous avions aussi critiqué le système d’infodivertissement doté d’une interface à pavé numérique digne d’un ordinateur portable, totalement dépassé selon nous.

Au moment de redessiner le véhicule, pourquoi ne pas intégrer le groupe motopropulseur hybride rechargeable du Toyota RAV4 Prime récemment dévoilé? Il existe bien une version hybride du Lexus NX, mais côté puissance, vitesse et efficacité, le nouveau RAV4 est supérieur, ce qui n’est pas idéal pour la marque de luxe de Toyota.

Subaru Crosstrek

Notre admiration pour le Subaru Crosstrek est bien connue. Basé sur l’Impreza, cet excellent multisegment de Subaru se conduit bien, offre une excellente visibilité et est plus performant qu’on pourrait le croire avec sa garde au sol de 22,1 centimètres.

Cela dit, le constructeur a fait de grands progrès récemment avec la refonte complète du Forester, de la Legacy et de l’Outback, et le lancement de l’Ascent doté de trois rangées. L’ajout du nouvel écran d’infodivertissement de 11,6 pouces et du moteur turbocompressé de 2,4 litres et de 260 chevaux de Subaru améliorerait grandement le Crosstrek. Si le Crosstrek est jugé digne de recevoir un groupe motopropulseur turbocompressé, pourquoi ne pas lancer un Crosstrek STI?

Chevrolet Camaro

La Chevrolet Camaro a progressé de manière fulgurante lorsqu’elle a hérité de la plateforme Alpha de GM en 2015. C’est d’ailleurs ce changement qui lui a valu le titre de Voiture de l’année 2016. Grâce à cette plateforme, la Camaro est passée de simple concurrente de la Mustang à digne rivale de la BMW M4, à laquelle elle a fait mordre la poussière lors d’essais comparatifs.

Trois années se sont écoulées, et le contexte n’est plus le même. La toute nouvelle et impressionnante Mustang Shelby GT500 de 760 chevaux éclipse la Camaro ZL1 en matière de puissance et de performance. La Corvette à moteur avant étant maintenant chose du passé, la Camaro occupe une niche dans la gamme Chevrolet et ne peut qu’être améliorée. Nous espérons que GM ne se reposera pas sur ses lauriers après le lancement de la Corvette C8, mais qu’il s’efforcera plutôt de rendre son pony car à nouveau imbattable.

Lexus GS

La Lexus GS est remarquable à bien des égards. En 2012, au moment de son lancement, elle a vaincu ses rivales de chez Audi, BMW et Infiniti lors d’un essai comparatif opposant des berlines intermédiaires de luxe dotées d’un moteur à six cylindres. Nous avions vu en la GS une possible « machine de conduite suprême », louant sa légèreté, sa dynamique de conduite communicative et équilibrée, et son habitacle sublime.

C’était en 2012, cependant. En 2019, le système d’infodivertissement a plutôt mal vieilli, l’absence d’un système de caméras à 360 degrés est décevante, et le fait qu’Apple CarPlay ne soit pas compatible n’aide en rien à attirer les acheteurs. Le seul moteur livrable (outre le V8 de 5,0 litres de la GS F) est un V6 à aspiration naturelle suffisamment puissant, mais offrant une économie de carburant plutôt ordinaire.

Même si la GS aurait bien besoin d’une refonte complète avec une version hybride rechargeable, le V6 à turbocompresseur double de la LS 500 et un système d’infodivertissement moderne qui ne semble pas tout droit sorti d’un ordinateur portable datant de 2005, ne nous faisons pas de faux espoirs. Lexus a cessé la production de la GS pour les marchés européens en 2018, et comme la demande pour les berlines de luxe est en baisse, la version actuelle pourrait bien être la dernière.

Jeep Grand Cherokee

Cette génération du Jeep Grand Cherokee existe depuis 2010 – il s’agit du véhicule le plus ancien de cette liste. Ce modèle est tellement stagnant que nous n’avons rien publié sur lui depuis 2016. La version Trackhawk fait figure d’exception.

Si le Trackhawk de 707 chevaux impressionne, le Grand Cherokee de base pourrait être amélioré. Maintenant que le moteur EcoDiesel n’est plus offert, le groupe motopropulseur le plus efficace – un V6 Pentastar de 3,6 litres, dont est doté le Grand Cherokee à propulsion – offre une consommation combinée s’élevant à 10,7 L/100 km. Nous aimerions voir un Grand Cherokee amélioré ou complètement redessiné doté d’un groupe motopropulseur eTorque efficace et d’un écran d’infodivertissement de 12 pouces comme celui du Dodge Ram.

La sécurité laisse aussi à désirer. Le Grand Cherokee a obtenu la note « Limite » lors de l’essai de collision frontale avec léger chevauchement de l’IIHS. Ses phares ont quant à eux obtenu les notes « Mauvais » et « Acceptable ».

Lexus RC

Nous ne voulons pas casser du sucre sur le dos de Lexus, mais il faut bien avouer que sa gamme est un peu dépassée. Le coupé RC a été lancé en 2014; son poids à vide élevé et son système d’infodivertissement encombrant ont toujours posé problème. Lexus dispose de l’excellente plateforme à propulsion conçue pour le coupé LC et la berline LS. Pourquoi ne pas l’intégrer dans une nouvelle RC? Il suffirait de raccourcir un peu la plateforme.

Le poids demeurerait élevé, mais l’habitacle pourrait être rehaussé de détails stylistiques inspirés de la LC. Le coupé RC pourrait être redéfini comme une voiture grand tourisme à l’apparence athlétique plutôt que comme une voiture sport un peu baquaisse. En mettant à jour le système d’infodivertissement et en adaptant le régulateur de vitesse à radar pour la conduite avec arrêts fréquents, Lexus compterait un autre coupé moderne formidable dans sa gamme.