Uncategorized

BMW et Mercedes-Benz pourraient s’unir pour construire des compactes

Et partager une plateforme autonome

Et partager une plateforme autonome

La rivalité entre BMW et Mercedes-Benz est très féroce, mais apparemment, les constructeurs allemands pourraient être prêts à la mettre de côté s’il y a suffisamment d’argent en jeu. Non, ils ne fusionneront pas en une seule entreprise. Selon une rumeur qui court, ils envisagent de travailler ensemble pour développer une nouvelle plateforme pour leurs petites voitures.

Le magazine allemand Handelsblatt signale que la société mère de Mercedes-Benz, Daimler, est en pourparlers avec BMW pour partager les coûts de développement de la Série 1 et de la Classe A de prochaine génération. Le rapport ne mentionne pas ses sources, alors il n’y a aucun moyen de savoir à quel point il est véridique, mais c’est au moins une idée intéressante. Les marges de profits des modèles plus petits et moins coûteux ont tendance à être plus faibles, et le partage des coûts de développement serait avantageux pour les deux constructeurs.

La BMW Série 1 du marché chinois, basée sur la plateforme UKL

Selon Handelsblatt, il sera probablement difficile de parvenir à une entente même si BMW et Daimler voient les avantages de la collaboration. Il y aurait eu de la résistance des deux côtés, ce qui est compréhensible compte tenu de la durée de leur rivalité. Il est également possible qu’une telle collaboration aille à l’encontre des lois européennes sur la concurrence.

Si le rapport est exact, le résultat le plus probable de ces négociations sera un accord de codéveloppement d’une plateforme pour les véhicules autonomes. Aussi avantageux que le partage d’une plateforme puisse être pour les petites voitures, la collaboration au développement de véhicules autonomes pourrait permettre aux deux entreprises d’économiser des milliards de dollars.

Source(s) : Handelsblatt