Actualités Listes de voitures

6 touches satisfaisantes du Hyundai Kona 2019

De nombreux points positifs sur ce multisegment compact

De nombreux points positifs sur ce multisegment compact

Nous ne sommes encore qu’au début de notre essai à long terme du Hyundai Kona 2019 et jusqu’à présent, il n’a pas fait grand-chose pour se démarquer. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose, cependant. Apparemment, partout où on regarde, on peut voir des preuves de l’attention aux détails de Hyundai. Il en résulte un multisegment sous-compact plein de touches satisfaisantes. Aucune n’est révolutionnaire, mais il vaut parfois la peine d’apprécier les petites choses.


BOÎTE AUTOMATIQUE À DOUBLE EMBRAYAGE À SEPT RAPPORTS

Dans la Hyundai de notre dernier essai à long terme, un Tucson 2017, nous avions des problèmes constants avec cette même boîte de vitesses. Nous avons cependant pu observer des améliorations notables dès les premiers instants dans notre Kona. La boîte de vitesses, laissée à elle-même, passe calmement et en douceur au rapport approprié. Rien que cela constitue une grande amélioration. Il ne suffit que de pousser le levier sélecteur à gauche pour activer le mode manuel, et chaque passage d’un rapport à l’autre est accompagné d’une sensation mécanique satisfaisante. C’est une façon amusante et accessible d’apprendre les principes de base de la conduite manuelle sans avoir à se soucier d’accrocher le secteur d’embrayage ou cette troisième pédale bizarre. Et si vous voulez atteindre des régimes élevés sans vous préoccuper du changement de rapport, il y a aussi un mode Sport.


RECHARGE DE TÉLÉPHONE SANS FIL

Le système de recharge sans fil Qi est une caractéristique de plus en plus commune dans les véhicules neufs. Personnellement, puisque j’ai un iPhone 7 Plus sans recharge sans fil, je ne l’ai même pas utilisé, mais je le trouve tout de même satisfaisant. Pourquoi? Parce que mon téléphone rentre vraiment dans l’espace. Certains téléphones sont plus gros, mais de peu, et il faut dire que j’ai un étui assez gros. Mon téléphone tient rarement dans ces endroits réservés, et pourtant, il glisse facilement dans l’espace pour téléphones du Kona. C’est très satisfaisant de savoir que votre gros étui laid convient bien et que lorsque vous devrez le changer, vous aurez facilement accès à la recharge sans fil et vous n’aurez pas à sortir un ruban à mesurer avant de l’acheter.


DE LA LIME PARTOUT – ET C’EST UNE BONNE CHOSE

Cet aspect est subjectif, mais les accents citron vert (si vous optez pour la couleur extérieure jaune acide) semblent être parfaits. Quand j’ai entendu parler pour la première fois de la « peinture lime avec des accents de lime », j’étais certain de m’en lasser rapidement. Mais l’application de la couleur est juste assez subtile pour rester de bon goût. Un peu plus et je la détesterais probablement maintenant. Un peu moins et je ne saurais peut-être même pas qu’elle était là. C’est un équilibre satisfaisant.


SIÈGES AVANT CHAUFFANTS

Ce n’est pas une technologie nouvelle ou inédite, mais les sièges avant chauffants du Kona sont tout de même très agréables. En Californie du Sud, les sièges chauffants sont rarement nécessaires, mais c’est l’une des premières choses que je recherche dans toute voiture que je conduis, peu importe la température extérieure. Les sièges avant du Kona s’échauffent rapidement, mais ils ne chauffent pas trop, et les trois réglages garantissent un niveau satisfaisant autant pour le conducteur que pour le passager.


CONNECTIVITÉ BLUETOOTH ET APPELS MAINS LIBRES

La connectivité Bluetooth existe sur presque tous les nouveaux véhicules, mais tous les systèmes ne se valent pas. Dans le Kona, les téléphones se connectent rapidement et (pour votre appareil principal) automatiquement, ce que vous ne remarquerez peut-être pas sauf si votre véhicule ne le fait pas. Et une fois le téléphone connecté, les appels mains libres offrent un son clair et net des deux côtés. Une telle technologie est inutile si les utilisateurs ne sont pas satisfaits de la qualité et ne l’utilisent donc pas. Mais ce n’est pas le problème de Hyundai.


LE REBORD DE LA FENÊTRE

Je vais peut-être chercher ça loin – ou est-ce plutôt le contraire? Dans un véhicule, rien ne me frustre plus que de découvrir que je ne peux pas reposer mon coude sur le bord de la fenêtre. Notre Nissan Kicks d’essai à long terme, par exemple? Ce n’était pas vraiment une option, car le rebord sous la fenêtre tombait précipitamment. Le Kona a un espace qui peut presque servir d’accoudoir, ce que je trouve très satisfaisant.