Essais Premiers essays

Premières impressions du gros VUS 2018 de Volkswagen : pour frapper un grand coup

Volkswagen a grand besoin d’un coup de circuit

Volkswagen a grand besoin d’un coup de circuit

Qui aurait cru qu’un jour, l’entreprise qui encourageait les consommateurs à « penser petit » avec ses adorables modèles compacts se tournerait vers des véhicules imposants? L’énorme VUS à trois rangées, conçu pour rivaliser avec l’Explorer, le Highlander, le Pilot, le Traverse et compagnie, sera assurément l’un des modèles les plus spacieux de la catégorie. On ne sait toutefois pas encore tout de son poids, ses dimensions et son groupe motopropulseur puisque tous ces renseignements sont gardés secrets, à l’instar du nom du véhicule. Vous souvenez-vous du concept CrossBlue présenté au Salon de Detroit 2013? Après avoir aperçu brièvement le nouveau modèle – d’une certaine distance – nous pouvons affirmer qu’il ressemble beaucoup à ce concept, mais avec une calandre à trois barres (lui procurant une allure peut-être un peu trop semblable à certains modèles Ford) et une ligne latérale proéminente abaissée qui remonte au-dessus des passages de roue.

Le nom sera dévoilé à la fin septembre et on devrait pouvoir voir la carrosserie sans maquillage un mois plus tard. La production de masse du modèle commencera à la fin décembre afin que les véhicules soient prêts à être livrés au deuxième trimestre de 2017. L’équipe d’ingénierie localisée à Chattanooga est en train de finaliser les dernières étapes du développement du véhicule surnommé en interne « B-SUV », ou « gros VUS » (le « B » est pour « big », rien à voir avec la classe B). Recherchant déjà des commentaires sur l’imposant petit nouveau de sa gamme, Volkswagen a invité quelques journalistes et rédacteurs à monter à bord d’un prototype lourdement camouflé et à se laisser accompagner sur les routes rocailleuses et inégales des collines aux abords de Chattanooga.

Volkswagen Crossblue Concept front three quarters 22

Voici ce que nous avons appris : le VUS sera basé sur la plateforme modulaire MQB (comme la Golf et la nouvelle Passat européenne, entre autres), et il sera assemblé à Chattanooga sur la même chaîne que la berline Passat qui, elle, ne se sert pas de la plateforme MQB. (Une expansion de 26,3 % de l’usine permettra de réaliser ce plan de production.) Il sera offert avec la traction avant ou la traction intégrale 4Motion. Sous le capot, les intéressés pourront choisir entre un moteur turbocompressé de 2,0 litres à injection directe et à quatre cylindres (qui devrait produire au moins la même puissance de 220 chevaux et 258 lb-pi de couple que le moteur GTI livré avec l’ensemble performance) et un moteur VR6 de 3,6 litres qui est, selon les ingénieurs, une version légèrement modifiée de celui qui alimente la Passat (il développe 280 chevaux et 258 lb-pi de couple). Les deux options seront jumelées à une boîte de vitesses automatique à huit rapports. Nous espérons que l’évaluation du moteur VR6 est plutôt pessimiste, car ces chiffres n’indiquent pas une excellente performance pour la catégorie malgré le fait que le constructeur affirme que le VUS pourra remorquer « un nombre élevé de kilos ».

Sur tous les modèles, la suspension possédera des ressorts, ainsi que des jambes de force à l’avant et une configuration multibras à l’arrière. Il n’y aura pas de configuration ajustable par l’utilisateur afin de modifier la fonctionnalité de la traction intégrale 4Motion, engagée de façon permanente. Un bouton permet toutefois d’ajuster les freins ABS, les systèmes d’antipatinage et de contrôle de la stabilité et les stratégies d’accélérateur et de sélection des rapports pour adapter la conduite à la neige, à l’autoroute, aux conditions hors route et même à des conditions hors route « personnalisées ». Les modes hors route activent également les systèmes de régulateur de vitesse en descente et d’aide au démarrage en pente.

Quatre versions différentes du VUS seront offertes, et le modèle haut de gamme sera muni de sièges capitaines à la deuxième rangée. Nous n’avons pas eu la chance de faire l’essai de l’un de ces trônes, mais un ingénieux mécanisme intégré à la banquette divisée 60/40 permet d’incliner le coussin du siège en même temps que le dossier afin de garder l’angle du siège en le glissant vers l’avant pour faciliter l’accès à la troisième rangée. Les parents n’ont donc pas besoin d’enlever le siège pour enfant lorsque le reste de la fratrie s’installe à l’arrière du véhicule. (Le plus jeune devra cependant être sorti du siège, sinon il risque de s’écraser le visage contre le dossier du siège avant.) Un long empattement et une suspension arrière compacte assurent un plancher bas et un bon dégagement pour les jambes et les pieds à la troisième rangée, autant pour les enfants que pour des passagers adultes, et ce, même lorsque la deuxième rangée est aussi reculée que possible. Mesurant 1,78 m, je pouvais profiter d’un dégagement pour la tête amplement suffisant. Le toit panoramique offert en option se rend jusqu’au-dessus de la tête des passagers de la deuxième rangée; tous les occupants ont ainsi droit à une magnifique vue du ciel. Il y aura aussi un tout nouveau système d’infodivertissement, mais le tableau de bord entièrement camouflé nous a empêchés d’en savoir plus pour l’instant.

Volkswagen Midsize SUV Prototype front three quarter in motion 20

Alors, comment le VUS se comporte-t-il sur la route? Il est grand et imposant, et ça se sent dans sa conduite. Le grand capot plat s’étire loin devant le pare-brise afin que personne – surtout pas le conducteur – ne pense qu’il s’agisse d’un dérivé de minifourgonnette. Impossible de voir le sol devant le véhicule, mais un système de caméras offrant une vue panoramique de 360 degrés aide avec les manœuvres dans les espaces restreints. Lorsque le mode autoroute est activé, le moteur VR6 permet au VUS d’atteindre des vitesses hors route très honnêtes – du moins, avec deux personnes à bord. La conduite est silencieuse et fiable sur les routes de gravier, et lorsque le mode hors route est activé, le régulateur de vitesse en descente transforme les pentes recouvertes de pierres en un vrai jeu d’enfant, gardant la vitesse entre environ 5 et 15 km/h. (Le système maintient la vitesse établie en accélérant ou en freinant pour rester dans cette zone.) Et puisque la boîte offre huit rapports, les rapports inférieurs procurent une généreuse multiplication du couple pour enjamber doucement les petits obstacles qu’un multisegment familial à trois rangées est susceptible de rencontrer en route vers un pique-nique dans un décor idyllique ou sur le chemin d’un coin de pêche parfait. Également, les pneus Continental CrossContact LX Sport 245/60R18 assurent une excellente traction lorsqu’il faut franchir des nids-de-poule; des pneus de 20 pouces seront offerts à ceux et celles pour qui l’apparence est plus importante que la qualité de la conduite.

Volkswagen rejoint le marché des grands VUS familiaux avec un peu trop de retard par rapport à ses rivaux, et le constructeur nage toujours en plein cœur du scandale des moteurs truqués. Il compte sur un véritable coup de circuit pour se relever de cette épreuve. Pour réussir, le VUS pleine grandeur devra se hisser à la tête du segment sur de nombreux critères. Lorsque interrogé à propos des critères auxquels le véhicule devra obtenir une note parfaite, Matthias Erb, le vice-président à la direction de l’ingénierie et de la planification de Volkswagen, note l’aménagement et la connectivité sans pour autant promettre que les volumes pour les passagers des deuxième et troisième rangées ou encore pour le chargement seront les meilleurs. Il a par ailleurs affirmé que nous serions impressionnés par sa conduite inspirée de l’autobahn allemande. Nous avons bien hâte de voir les amortis, les coups sûrs et les coups de circuit du « B-SUV » dans le segment déjà bondé des VUS pleine grandeur. Nous espérons pouvoir le voir se rendre jusqu’à la piste d’avertissement et nous exclamer : « Bonsoir, il est parti! ».