Essais Premiers essays

Premières impressions de la Porsche 718 Cayman 2017 : les performances l’emportent sur la sonorité

Essai de la Cayman revue et rebaptisée

Essai de la Cayman revue et rebaptisée

La troisième génération du coupé sport Cayman à moteur central de Porsche est en quelque sorte un pari que les performances l’emporteront sur la sonorité du moteur.

Le constructeur savait que la décision de remplacer le moteur signature à six cylindres à plat par un nouveau moteur turbocompressé à quatre cylindres à plat allait lui valoir quelques critiques. Pour adoucir la transition, la 718 Cayman et la Cayman S 2017 conserveront la même plateforme que le modèle sortant, mais présenteront un châssis remanié, une suspension arrière modifiée ainsi que de superbes lignes. Porsche croit que ces changements permettront l’avènement d’une nouvelle appellation : 982, même si le modèle 2017 partage sa mécanique avec l’actuelle série 981.

Le constructeur allemand espère que les acheteurs apprécieront l’importance historique derrière la 718, un nom qui n’a pas été utilisé depuis que les voitures de course des années 50 et du début des années 60 étaient animées par des moteurs à quatre cylindres.

Autre fait à noter, c’est la première fois que la 718 Cayman affichera un prix inférieur à celui de la 718 Boxster, un retour à l’ordre dans une industrie automobile où les acheteurs s’attendent à payer davantage pour un cabriolet. Le modèle de base de la 718 Cayman 2017 est étiqueté à 61 500 $, ce qui représente 1600 $ de plus que le modèle 2016. La Cayman S, pour sa part, lance les enchères à 75 600 $, une augmentation de 2500 $ par rapport à l’ancien modèle. Porsche prend actuellement les commandes pour une première livraison en Amérique du Nord à la fin novembre. La Boxster, déjà en vente, affiche un prix de base de 63 900 $, alors que la Boxster S est vendue pour 78 000 $.

2017 Porsche 718 Cayman front three quarter in motion 07

La perte du moteur à six cylindres à plat et de sa plainte haut perchée a été atténuée par le surcroît de puissance du nouveau moteur turbocompressé de 2,0 litres à cylindres à plat qui, dans la Cayman, développe 300 chevaux – c’est 25 chevaux de plus que le moteur de 2,7 litres à six cylindres à plat qui dotait sa prédécesseure.

Ce n’est pas un tour de passe-passe. Le petit moteur offre des performances plutôt impressionnantes. Pour ce qui est du couple, on parle de 280 lb-pi, 67 lb-pi de plus que dans l’ancienne version, voilà qui devrait mousser les ventes du modèle de base. La bonne nouvelle : le moteur atteint le couple maximal à 1950 tours par minute et le maintient jusqu’à 4500 tours par minute. De 6500 tours par minute jusqu’au régime maximal qui est atteint à 7400 tours par minute, il n’y a qu’une diminution de 5 % du couple. Le constructeur affirme que la Cayman de base atteint les 100 km/h en 4,9 secondes lorsqu’équipée de la boîte de vitesses manuelle à six rapports. Elle accomplirait la tâche en 4,7 secondes avec la boîte automatique PDK à sept rapports et double embrayage et en 4,5 secondes lorsque dotée de l’ensemble Sport Chrono (0,6 seconde plus rapide que la version sortante). En filant sur les routes de campagne dans le sud de la Suède, j’ai trouvé que la distribution de puissance était très linéaire. Sur le circuit Sturup près de Malmö, nous avons expérimenté un certain délai à l’accélération et avons eu beaucoup de plaisir au volant de cette voiture. Elle a aussi réussi à maintenir la cadence avec la Cayman S.

2017 Porsche 718 Cayman S front three quarter in motion 07 2

Pour l’année modèle 2017, la Cayman S a laissé tomber le moteur de 3,4 litres à six cylindres à plat et l’a remplacé par un moteur turbocompressé de 2,5 litres à quatre cylindres à plat qui produit 350 chevaux (une augmentation de 25 chevaux par rapport à l’ancien moulin) et 309 lb-pi de couple (une augmentation de 37 lb-pi). La courbe de puissance est encore plus vaste; le couple maximal est disponible à 1900 tours par minute. L’accélération à 100 km/h se fait en 4,4 secondes avec la boîte manuelle, en 4,2 secondes avec la boîte PDK et en 4,0 secondes avec la boîte PDK et l’ensemble Sport Chrono, lequel retranche 0,4 seconde au temps obtenu par le modèle 2016 selon Porsche.

Ces temps sont certainement plus rapides que ceux obtenus par les dernières Cayman que nous avons essayées. La Cayman 2014 a eu besoin de 5,6 secondes pour atteindre les 100 km/h et la Cayman S dotée d’un moteur plus puissant et d’une boîte PDK avait frappé la marque en 4,2 secondes.

Afin d’augmenter la puissance pour l’année modèle 2017, le constructeur aurait pu boulonné un engin de 3,8 litres dans le compartiment moteur de la Cayman, une idée vite relayée au rencart dans un monde où les normes à respecter en matière d’économie de carburant et d’émissions polluantes sont de plus en plus strictes, c’est ce qu’a mentionné Markus Baumann, directeur de la conception des moteurs à cylindres à plat. La 718 présente des performances et une économie de carburant améliorées. Le modèle sortant affichait des cotes de consommation de 11,8/7,8 L/100 km, en ville et sur la route. La Cayman 2017 obtient quant à elle des cotes de 10,7/8,1 L/100 km avec la boîte PDK. La consommation augmente légèrement lorsque la voiture est munie de la boîte de vitesses manuelle ou, comme c’est le cas dans la Cayman S, de la PDK.

Les façons de s’éclater au volant de la 718 ne manquent pas. La fonction Dynamic Boost améliore la réactivité du moteur lorsque vous relevez le pied de l’accélérateur durant l’accélération complète, puis l’enfoncez de nouveau. L’effet est plus prononcé en modes Sport et Sport Plus.

Les véhicules dotés de la boîte PDK et de l’ensemble Sport Chrono disposent d’un bouton Sport Response situé au milieu du sélecteur de mode de conduite. Ce bouton libère 20 secondes d’accélération supplémentaire pour la voiture qui, autrement, aurait pu s’avérer un pari risqué.

Additionnez le tout et vous verrez que les acheteurs de Porsche seront ravis de ces petits moteurs. Ils devront néanmoins s’habituer au nouveau bruit de fond.

La nouvelle sonorité de l’échappement est basse et gutturale, elle sonne bien lorsqu’elle ronfle en rétrogradation, elle a cependant encore du travail à faire pour gagner le cœur des puristes qui ont eu 20 ans pour tomber en amour avec la voix du moteur à six cylindres à plat dans la Boxster et 12 ans dans la Cayman. Il est possible d’amplifier le son en poussant le bouton Sport Exhaut, une caractéristique offerte en option.

Serait-ce une forme de surcompensation? Certainement, mais Porsche sait que la sonorité du moteur est un élément important dans une voiture sport, un élément qui fournit une rétroaction sur la performance du véhicule. Espérons que les nouvelles notes du moteur continueront à accentuer l’aspect sportif de la voiture et que les acheteurs finiront par l’apprécier.

L’ancien champion du monde de rallye et pilote d’essai pour Porsche, Walter Röhrl, affirme qu’il a fini par aimer le nouveau son. Plus important encore, il apprécie beaucoup la conduite de la nouvelle Cayman avec sa puissance accrue, son choix de trois suspensions et sa direction plus précise.

Les roues arrière sont plus larges de 1,3 cm comparativement aux anciennes, les pneus peuvent donc être positionnés afin d’offrir une plus grande stabilité, ce qui en retour a permis d’adopter la direction électromécanique de la 911 Turbo qui offre un rapport de direction rapide. Porsche mentionne que la direction est 10 % plus précise qu’avant. Nous ne nous disputerons pas pour des fractions, cependant, nous pouvons témoigner du fait que la voiture a réagi à merveille dans les douze virages en lacets du circuit Sturup.

La Cayman est équipée de série de jantes de 18 pouces et la S, de jantes de 19 pouces. Des jantes de 20 pouces sont offertes en option pour les deux modèles.

2017 Porsche 718 Cayman front end in motion 1

Le châssis Porsche Active Suspension Management (PASM), livrable dans les deux versions, abaisse la position de conduite de 1,1 cm et la suspension sport PASM optionnelle dans la Cayman S abaisse le châssis de 2,2 cm.

La boîte de vitesses manuelle fait partie des caractéristiques de série, quatre acheteurs sur cinq choisiront toutefois la boîte PDK livrable. Porsche a inversé la direction de l’embrayage en mode manuel, vous devrez donc pousser vers l’avant pour rétrograder. Si vous préférez l’ancienne façon de procéder, utilisez plutôt les palettes de changement de rapport montées sur le volant, elles sont rapides et intuitives. La boîte de vitesses respecte le rapport que vous avez sélectionné et n’embraye pas une fois le régime maximal atteint en mode manuel.

Pour 2017, la Cayman présente un système de mise en veille du moteur plus avancé qu’auparavant. Le système s’active lorsque le conducteur appuie sur la pédale de frein, mais continue de ralentir jusqu’à l’arrêt. Il est possible de le désactiver. Fait intéressant : il se désactive automatiquement en modes Sport et Sport Plus.

Pour ce qui est des commodités, le coffre à bagages avant est très profond. Il a avalé deux valises et deux gros sacs à dos. À l’intérieur, la 718 est équipée de la dernière génération du système d’infodivertissement du constructeur avec un écran tactile de 7,0 pouces et des applications faciles d’utilisation. Le système de navigation, offert en option, était tellement au point qu’il indiquait les chemins à prendre de l’hôtel à la piste de course.

Bien sûr, la voiture est aussi dotée d’une chaîne audio, au cas où vous auriez de la difficulté à vous habituer à la sonorité de l’échappement.