Essais Premiers essays

Premier essai : Mercedes-AMG E43 2017

Quand AMG se calme les nerfs

Quand AMG se calme les nerfs

La berline Mercedes Classe E de dixième génération impose une nouvelle hiérarchie des coups avec l’ajout non pas d’un, mais de deux modèles AMG dans la gamme. Vous en avez eu un aperçu à la métamorphose de la puissante E63 de longue date dans nos Premières impressions de ce modèle vedette de la Classe E. Plutôt que d’adopter une approche « tout ou rien » des hautes performances, le constructeur apaise d’un cran la nature fougueuse d’AMG en lançant une toute nouvelle berline Mercedes-AMG E43 livrée avec près de 400 chevaux et une longue liste d’éléments de performance.

Comme son nom le suggère (Mercedes-AMG, et non Mercedes-Benz), l’E43 a été approuvée en bonne et due forme par la division de performance du constructeur à Affalterbach, en Allemagne, et constitue un membre officiel de la gamme AMG. Cela dit, l’E43 n’adhère pas à la philosophie réitérée « Un homme, un moteur » d’AMG, une référence à la coutume de longue date de la marque qui veut que chaque groupe motopropulseur ne soit construit que par un seul technicien AMG. Cette pratique ne s’applique qu’aux puissants moteurs turbocompressés à quatre cylindres, V8 et V12 qui propulsent respectivement les modèles AMG 45, 63 et 65.

2017 Mercedes AMG E43 sedan front three quarters

Dans le cas du moteur de l’E43, le processus commence plutôt avec le moteur V6 à turbocompresseur double de 3,0 litres de Mercedes-Benz tiré de véhicules comme la familiale E400 4MATIC à venir où sa puissance atteint 329 chevaux et son couple, 354 lb-pi. Le moteur est amélioré par AMG qui y ajoute des turbocompresseurs de taille accrue (avec une pression de 16 lb/po2) et en reprogramme le logiciel à une puissance et à un couple totaux de 396 chevaux et 384 lb-pi. AMG optimise également la boîte de vitesses automatique à neuf rapports pour en accélérer les changements de rapports et ajuste le système de traction intégrale 4MATIC de série pour distribuer 69 % du couple à l’essieu arrière. Le système Dynamic Select d’AMG, également dans l’équipement de série, ajuste la réaction du moteur et de la boîte de vitesses ainsi que les calibrages de direction et de suspension pneumatique selon le mode de conduite sélectionné (Éco, Confort, Sport ou Sport Plus).

Nous avons passé une journée à conduire l’E43 à Malibu et sur les routes de canyon avoisinantes, là où le moteur s’est particulièrement distingué. Puissant et énergique, le V6 à turbocompresseur double n’a jamais peiné à propulser la grosse berline dans les courbes. Une fois sur la piste, l’E43 a filé à 100 km/h en 4,6 secondes, ce qui la classe au même niveau que ses concurrentes la Lexus GS F et la Cadillac CTS Vsport qui ont respectivement atteint la même vitesse en 4,4 secondes et en 4,5 secondes, et l’insère à merveille entre l’E400 et l’AMG E63 qui atteignent respectivement 100 km/h en autour de 5,5 et de 3,5 secondes. Le bruit du moteur et de l’échappement est dynamique, surtout en mode Sport Plus, mais il est bon de noter qu’une portion de ce rugissement est artificiellement amplifiée par des haut-parleurs dans l’habitacle (et que ce système ne peut être désactivé). Les amplificateurs complémentaires de bruit de moteur et d’échappement font fureur dans le monde des berlines sport luxueuses, et la version de l’E43 est au moins convaincante. Les changements de rapports sont relativement rapides et un peu plus dynamiques en mode Sport Plus, ce qui contribue au caractère sportif de la berline. La boîte de vitesses contrôle mal les changements du premier au deuxième rapport, mais passer au mode Sport ou Confort aplanit cette difficulté.

Dans un effort pour améliorer la maniabilité de l’E43 – afin qu’elle soit digne d’une voiture AMG –, les ingénieurs ont apporté des retouches aux fusées d’essieu et aux joints porteurs. Le personnel d’AMG a également augmenté le carrossage négatif sur les essieux avant et arrière et il a ajusté la suspension pneumatique de base. Il en résulte une berline de 1955 kg qui épouse les courbes avec relativement peu de mouvement de roulis. L’E43 a bouclé l’épreuve du huit en 25,1 secondes et les puissants freins (avec étriers à quatre pistons à l’avant) ont fait passer la berline de 100 à 0 km/h en 33,5 m. La direction à démultiplication variable, par contre, semblait un peu artificielle et raide, peu importe le mode de conduite. Ainsi, l’E43 met plutôt en valeur la sensibilité au braquage nette et vive de la GS F et de la CTS Vsport.

2017 Mercedes AMG E43 sedan front three quarter in motion 08

Cela dit, l’E43 est une berline d’un confort idéal malgré son équipement sportif. Les jantes de 20 pouces et les pneus taille basse en option de notre modèle d’essai constituaient un bel ajout, mais ils amplifiaient de temps à autre les portions cahoteuses de la route. Conservez les jantes de 19 pouces de série pour améliorer la conduite dans son ensemble et réduire les bruits dans l’habitacle.

Les mises à jour esthétiques sont relativement subtiles et incluent des monogrammes Biturbo 4MATIC sur l’aile avant, des pare-chocs robustes, quatre embouts d’échappement et des logos AMG sur la calandre et le couvercle de coffre. Dans l’habitacle, les sièges AMG fournissent un soutien latéral plus que suffisant avec encore plus de logos AMG parsemés ici et là. En raison de son prix de base de 79 900 $, l’E43 pourrait être beaucoup plus abordable que l’E63. Elle ne sera peut-être pas aussi vive, mais l’E43 conviendra probablement à la majorité des acheteurs de véhicules AMG.

Mercedes-AMG E43 4MATIC 2017
PRIX DE BASE 79 900 $
PRIX DU MODÈLE AMÉRICAIN TESTÉ 93 505 $ US
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE Berline 4 portes pour 5 passagers, traction intégrale, moteur à l’avant
MOTEUR V6 à turbocompresseur double de 3,0 litres à DACT et 24 soupapes, 396 chevaux et 384 lb-pi de couple
BOÎTE DE VITESSES Automatique à 9 rapports
POIDS À VIDE (RAPPORT AVANT/ARRIÈRE) 1955 kg (54/46 %)
EMPATTEMENT 293,9 cm
LONGUEUR x LARGEUR x HAUTEUR 494,3 cm x 185,2 cm x 144,8 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H 4,6 secondes
QUART DE MILLE 13,1 secondes à 172,2 km/h
FREINAGE DE 100 À 0 KM/H 33,5 m
ACCÉLÉRATION LATÉRALE 0,93 g (en moyenne)
ÉPREUVE DU HUIT DE MOTOR TREND 25,1 secondes à 0,77 g (en moyenne)
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA 13,1/9,4/11,2 L/100 km
CONSOMMATION D’ÉNERGIE EN VILLE ET SUR LA ROUTE 116,2/83,9 kWh/100 km
ÉMISSION COMBINÉE DE CO2 265 g/km