Essais Premiers essays

Premier essai : Hyundai Santa Fe Limited Ultimate 2017 à TA

Pile dans la moyenne

Pile dans la moyenne

Pendant longtemps, le Hyundai Santa Fe est resté dans l’ombre des éternelles vedettes de la catégorie des multisegments, dont le Ford Explorer et le Toyota Highlander. Et maintenant que le Nissan Pathfinder et le Honda Pilot ont été entièrement redessinés, Hyundai doit travailler encore plus fort pour assurer que le Santa Fe ne traîne pas de la patte derrière le peloton. Mais le multisegment du constructeur coréen a quand même un avantage qui lui permet de se démarquer : il s’agit d’un modèle à trois rangées, même s’il a l’air d’un véhicule plus compact. Il se conduit comme tel, aussi, grâce à sa carrosserie légère et à sa direction réactive à basse vitesse.

La refonte de 2017 apporte des changements relativement mineurs au Santa Fe, dont un design extérieur modernisé, trois modes de conduite par défaut, une caméra de recul de série et un nouvel écran tactile de 7,0 pouces en plus de l’écran de 8,0 pouces en option, qui offrent tous les deux pour la première fois Android Auto. Le multisegment ajoute également une prise USB à la troisième rangée et des porte-gobelets à la deuxième. D’autres caractéristiques de sécurité ont été ajoutées, dont un régulateur de vitesse adaptatif avec fonction de mise en veille, le freinage automatique d’urgence avec détection de piétons, un frein de stationnement électronique avec fonction de maintien automatique, des phares adaptatifs et des feux de route automatiques. Le Santa Fe, qui n’a pas peur d’offrir quelques cylindres de plus que certains de ses rivaux, ne peut toujours pas être muni d’un moteur à quatre cylindres. Toutes les versions sont plutôt alimentées par un moteur V6 de 3,3 litres développant 290 chevaux et 252 lb-pi de couple.

2017 Hyundai Santa Fe Limited Ultimate FWD front three quarters

Nous avons récemment conduit le Santa Fe sur la piste d’essai pour savoir si le modèle est plus lent ou plus rapide qu’auparavant. À l’instar d’un Santa Fe 2014 à traction intégrale que nous avons essayé, le Santa Fe 2017 à traction avant atteint 100 km/h en 7,3 secondes. Avec ce résultat, le Santa Fe se positionne près de la médiane du groupe formé par ses rivaux également propulsés par un moteur V6 et développant une puissance similaire, dont le Honda Pilot Elite 2016 à traction intégrale (6,2 secondes), le Toyota Highlander 2017 à traction avant (7,2 secondes) et le Dodge Durango GT 2017 (7,6 secondes). Un Mazda CX-9 2016 à traction avant prend 7,5 secondes pour atteindre 100 km/h, mais son moteur de base à quatre cylindres est moins puissant. Un Ford Explorer 2016 a nécessité 8,2 secondes pour atteindre cette vitesse avec un moteur à quatre cylindres en ligne produisant 280 chevaux, et seulement 6,4 secondes lorsque équipé d’un moteur V6 EcoBoost de 3,5 litres développant 365 chevaux.

Pour franchir le quart de mille, le Santa Fe prend plus de temps que ses concurrents Highlander ou Pilot : 15,8 secondes à une vitesse de 145 km/h. Il a bouclé l’épreuve du huit en 28,2 secondes avec une moyenne de 0,59 g. Le Highlander, quant à lui, termine l’épreuve en 27,6 secondes avec une moyenne de 0,62 g et le Pilot en 27,5 secondes à 0,63 g. Lorsqu’il est lancé à 100 km/h, la distance de freinage du véhicule est de seulement 38,1 mètres.

Malgré sa panoplie de nouvelles technologies et d’éléments de confort, le nouveau Santa Fe souffre des mêmes problèmes mécaniques que la version prérefonte. La lente réactivité du moteur rend le multisegment difficile à manœuvrer avec justesse dans une circulation dense. Même si vous appuyez avec vigueur sur l’accélérateur, vous devrez patienter quelques instants avant que le véhicule ne bouge. À vitesse moyenne, vous devrez effectuer de grands mouvements avec le volant pour obtenir l’effet souhaité. Même si l’habitacle du Santa Fe bloque adéquatement les bruits de vent et de la route, les imperfections de la chaussée se font bien sentir en raison de l’arrière mal ajusté du multisegment. L’arrière ne négocie pas les bosses aussi bien que l’avant, ce qui rend la route particulièrement mouvementée pour les passagers arrière. Cela dit, même ceux et celles qui prennent place à l’avant du Santa Fe vont remarquer la vibration plutôt désagréable des sièges sur les chemins moins bien entretenus.

2017 Hyundai Santa Fe Limited Ultimate FWD rear three quarter in motion

S’ils arrivent à passer outre aux tremblements et aux cliquetis, les passagers arrière profiteront d’un espace bien aménagé, avec leurs propres prises d’air et commandes de climatisation. Enfin, par passagers arrière, nous voulons dire les enfants et les adultes de petite taille. À 160 cm, j’étais très bien installée dans la troisième rangée, même avec la seconde rangée positionnée de manière à offrir beaucoup d’espace de dégagement pour les jambes. Si vous êtes plus grands, vous risquez toutefois d’être un peu à l’étroit dans la version pour six passagers. L’ajout d’un siège supplémentaire rend sans doute l’accès aux sièges arrière encore plus difficile. Dans son ensemble, l’habitacle semble aussi plus étroit que celui de ses concurrents.

La visibilité est beaucoup plus problématique. L’emplacement des montants avant et les énormes rétroviseurs extérieurs créent un énorme angle mort à l’avant gauche du véhicule. Si un autre véhicule signale son intention de tourner à droite près du coin gauche du Santa Fe, de façon générale, je ne le vois pas.

Derrière le volant, le Santa Fe m’a tout de suite fait penser au Kia Sorento, même si les deux véhicules sont de tailles différentes et n’offrent pas la même conduite. Le Santa Fe paraît plus vieux que son frère plus stylé, surtout lorsque l’on compare les commandes intérieures. Sa conduite qui laisse un peu à désirer et sa lente réactivité du moteur n’aident pas et annulent même les efforts du constructeur à moderniser le véhicule redessiné. Si vous recherchez un véhicule de cette taille qui offre une conduite agréable, tournez-vous plutôt vers le Dodge Durango, le Ford Explorer à moteur EcoBoost ou le Mazda CX-9.

Quoi qu’il en soit, le Santa Fe offre tout de même un bon rapport qualité-prix pour les caractéristiques qu’il possède. Le prix de départ des différents modèles tourne autour de 30 000 $, mais notre véhicule d’essai, d’une valeur de 42 885 $ US, était livré avec un toit ouvrant panoramique, des capteurs de stationnement, un écran tactile de 8,0 pouces avec système de navigation et Android Auto, un coffre avec dispositif d’ouverture mains libres, des sièges avant chauffés et ventilés, des sièges de deuxième rangée chauffés et des commandes de climatisation aux sièges arrière en plus de l’ensemble Technologie offert en option. Certains concurrents offrent un système de divertissement aux sièges arrière et la fonctionnalité Apple CarPlay, mais le Santa Fe vous procurera tout ce qu’il faut et plus encore.

Hyundai Santa Fe Limited Ultimate 2017
PRIX DE BASE AUX ÉTATS-UNIS 40 295 $ US
PRIX DU MODÈLE AMÉRICAIN TESTÉ 42 885 $ US
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE VUS à 4 portes pour 6 passagers, traction et moteur avant
MOTEUR V6 de 3,3 L à DACT et 24 soupapes, 290 chevaux et 252 lb-pi de couple
BOÎTE DE VITESSES Automatique à 6 rapports
POIDS À VIDE (RAPPORT AVANT/ARRIÈRE) 1900 kg (56/44 %)
EMPATTEMENT 280 cm
LONGUEUR x LARGEUR x HAUTEUR 490,5 cm x 188,5 cm x 168,9 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H 7,3 secondes
QUART DE MILLE 15,8 secondes à 145 km/h
FREINAGE DE 100 À 0 KM/H 38,1 m
ACCÉLÉRATION LATÉRALE 0,77 g (en moyenne)
ÉPREUVE DU HUIT DE MOTOR TREND 28,2 secondes à 0,59 g (en moyenne)
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA 13,8/10,2/11,8 L/100 km
CONSOMMATION D’ÉNERGIE EN VILLE ET SUR LA ROUTE 123/91 kWh/100 km
ÉMISSION COMBINÉE DE CO2 284,7 g/km